172 – UNE REVOLTANTE INJUSTICE

Posted on août 31, 2011 par

3



Pas de procès en pénal pour DSK. Je trouve cela profondément révoltant et injuste. Et avec qui d’autres que vous, amis lecteurs, pourrais-je partager mon cri de révolte ?

 Je rappelle les faits, pour les peu nombreux qui seraient passés au travers des mailles du filet médiatique …

Dominique Strauss-Khan a été accusé d’avoir forcé une femme de chambre de l’Hôtel Sofitel de New York a avoir des rapports sexuels avec lui et de l’avoir violentée. Selon des témoins, la jeune femme en question -Nafitassatou Diallo- serait ressortie de la chambre profondément choquée, meurtrie et une expertise médicale a constaté la présence de sperme et de coups sur son corps. DSK reconnaît avoir eu des rapports sexuels avec elle mais prétend que la demoiselle était consentante.

Voilà les faits. Qui dit vrai, qui dit faux, ce n’est pas notre problème. C’est celui de la justice. Enfin, c’est «normalement» son job ! Car là, mystère et boule de gomme : les juges «jugent» sans procès …

Je trouve cela grave et particulièrement dangereux.

Vous avez pu constater que mes chroniques ne surfent jamais sur l’actualité ! En effet, cette actualité est tellement manipulée par les médias qui colportent rumeurs et ragots à l’envie,  que le fond m’intéresse beaucoup plus. Sous l’écume il y a tant de mystères à découvrir, à observer, à chercher à comprendre … 

Mais, dans le cas présent, rumeurs et ragots ne font que mettre en évidence quelque chose de fondamental : notre monde a généré une justice à deux vitesses ! Les Etats Unis m’ont profondément déçu : je croyais -naïvement- que ce pays avait une justice «juste» et que chaque être humain pouvait se faire entendre et réclamer … justice. Après, elle faisait son boulot et jugeait en son âme et conscience.

Quelles forces obscures protègent-elles l'accusé ?

Pauvre naïve que j’étais ! Il semblerait que la justice américaine ne soit pas aux mains des juges mais de forces occultes qui lui donnent ses ordres. Quelles forces entourent-elles DSK pour arriver à lui éviter un procès ? Pourquoi l’accusé aurait-il plus le droit d’être cru que la victime ?

Peut-être est-il coupable, peut-être ne l’est-il pas. Mais le fait d’être un homme blanc, riche, connu et de religion juive le rend-il plus crédible qu’une jeune femme noire, pauvre, anonyme et de religion musulmane ?

Certainement que cette jeune femme n’est pas un ange tombé du ciel : c’est une immigrée qui a dû se battre pour arriver dans ce pays, trouver du travail et vivre dignement. Donc, bien sûr, il y a des zones d’ombre dans son passé. Elle n’est pas vierge, elle ne fréquente pas que le gratin, elle a dû mentir pour être acceptée. Cela fait-il d’elle une manipulatrice et une fourbe ? Elle est d’ailleurs considérée par son entourage comme quelqu’un de digne.

Avec beaucoup d’imagination, nous pourrions penser qu’elle a succombé aux charmes ravageurs de DSK : son porte-monnaie, à défaut de jeunesse et de gentillesse, aurait pu être un atout. C’est d’ailleurs la version de l’accusé et celle de nombreux messieurs.

Tout est possible … sauf l’impossible : renier ainsi les cris d’une victime ! Car l’absence de procès pénal empêche Nafitassatou de s’exprimer, de demander justice. Elle est baillonnée avant même d’avoir parlé. 

Quel recours a-t’elle ? Oh, bien sûr, son avocat va réussir à exiger un procès au civil et les fameuses forces obscures paieront son silence. Et tout le monde sera en paix : elle n’a pas tout perdu la p’tite femme de chambre ! 

Mais l’argent n’achète ni ne répare tout : c’est peut-être ce que notre monde devrait comprendre aujourd’hui. 

Et mon cri de révolte se superpose à un cri d’impuissance ! Comment ? Nous pouvons assister, en direct, à la négation des droits de l’Homme tout simplement parce que la victime est une femme, noire et pauvre, et qu’elle accuse un homme riche et puissant de l’avoir violée ? Il y aurait une parodie de justice pour les accusés riches et connus, et aucune pour les victimes pauvres ?

Martin Luther King

Voilà, amis lecteurs, le cri de mon coeur qui s’indigne et qui n’a que ma modeste plume pour hurler le plus fort possible : «C’est un scandaaaale !!!». Merci de le transmettre à tous vos amis : peut-être, si nous hurlons tous ensemble, ce cri commun arrivera-t’il -d’une façon ou d’une autre- aux oreilles de toutes les victimes dont les pleurs ne sont pas respectés afin qu’elles sachent que nous ne sommes pas tous d’accord avec la justice américaine …

 

Posted in: Uncategorized