L’amour est un don …

Posted on novembre 9, 2010 par

0


Les fleurs nous apprennent le don : elles s'offrent à nous sans jamais rien demander !

Bien sûr, en affirmant que l’amour est un don, j’enfonce une porte ouverte : nous le savons tous. En tous les cas, nous le savons intellectuellement. Et pourtant … combien d’entre nous le vivent réellement en « don » ?

 

Soeur Emanuelle au Caire (Egypte)

Nous avons tous des modèles d’amour inconditionnel : Jésus, dans notre culture, est le plus grand. Le plus difficile à modéliser ! Par amour il a offert sa vie … Plus proche de nous il y a des hommes et des femmes comme l’Abbé Pierre, Mère Thèrésa ou Sœur Emmanuelle. Et combien d’autres, plus humbles, oeuvrent dans la plus grande discrétion et le plus grand dévouement ?

Toutefois, là, ne sont cités que des hommes et des femmes qui ont fait le choix d’offrir leur vie aux autres, au nom de Dieu dont ils sont les « bras et les jambes ». Mais l’amour ne se résume pas à cette vocation ! L’amour est le moteur (ou devrait l’être …) de tous les êtres vivants. L’amour est ce qui transcende chacune de nos pensées, chacun de nos gestes. L’amour est ce qui nous permet de continuer à vivre …

Peut-être êtes-vous en train de penser : « Bla-bla-bla, la voilà qui nous bassine avec ses grands mots, l’amour nous savons ce que c’est, pas besoin de nous envoyer cette tartine ! ».

Bien sûr vous savez ce que c’est : nous le savons tous sinon nous ne serions plus là. Oui, j’insiste, car je suis convaincue que seul l’amour nous maintient en vie. Vous pensez que j’exagère ?

Regardez : qu’est-ce qui fait battre votre cœur ? Réfléchissez quelques minutes à ce qui vous aide à vous lever le matin … La beauté du soleil levant ? La lumière merveilleuse du petit matin ? Votre compagne ou compagnon avec qui vous avez envie de partager votre café du matin ? Votre bébé qui vous attend en gazouillant dans son berceau ? Votre petit garçon qui chantonne dans sa chambre en vous attendant pour se lever ? Ce coup de fil que vous avez envie de passer à votre sœur, votre ami, votre fils ou votre fille ? Votre travail de la veille qui n’est pas encore terminé ? Les tâches que vous avez à accomplir avec ces collègues que vous aimez bien ? Votre toutou qui a envie de faire son pipi ? Votre petit chat qui a faim ? L’idée que vous avez eue hier et que vous voulez concrétiser ? Ou, tout simplement, votre désir de participer à la vie ?

Je pourrais consacrer toute cette chronique à énumérer les milliers de motivations qui font battre notre cœur : dans chacune se cache, plus ou moins bien, l’amour. Donc, plus ou moins caché également, le don.

Pourtant, souvent ce don n’est pas « gratuit », même s’il est inconscient ! Il se transforme donc en échange et, si l’on fait un pas de plus, en revendication.

L’amour, nous voulons bien le donner mais pas avant d’en avoir reçu. Vous me direz que c’est normal, humain et de bon sens. En apparence c’est un bon deal : je veux bien te donner si tu me donnes aussi. Et autant que je t’ai donné !

Mais si ce n’était pas comme cela que cela « marchait » ? Si la vie, l’amour, commençait D’ABORD par donner avant de recevoir ? Si la solution du bonheur de vivre était de donner sans attendre ?

Quel amour dans le regard de ce petit bébé singe !

Cela peut paraître « cucu », débile, bigot ou je ne sais quoi. Au premier abord peut-être … Mais ma longue expérience de l’écoute et de l’observation des autres m’ont montré que la grande majorité de nos « malheurs » venait de notre égoïsme. Nous voulons toujours prendre, prendre, prendre et rarement donner.

Observons nous, écoutons nous :

–       « J’aimerais tellement rencontrer un homme (ou une femme) qui m’aimerait et me comprendrait ! »

–       « Je voudrais une épaule pour me soulager, quelqu’un qui me comprenne et me dorlote »

–       « J’en ai marre de tous ces hommes qui ne pensent qu’à eux ! Et moi, alors, je n’existe pas ? »

–       « Je l’ai quittée, elle a trop de problèmes avec ses enfants et plus de temps pour s’occuper de moi »

Ces quelques phrases sont véridiques : je les ai entendues ici ou là. Bien sûr elles sont sorties de leur contexte mais elles représentent bien la pensée qui animait ces personnes : ils veulent « recevoir ». Là encore, bien sûr, c’est normal et humain. Nous voulons tous recevoir du bon, du beau : de l’amour quoi ! Toutefois, je le répète, si le secret résidait à vouloir d’abord offrir ?

Celui qui offre reçoit : si ce n’est pas directement, c’est indirectement. C’est la Loi de la Vie : elle est échange, transmission d’énergie. Tout est énergie ! Comme rien ne se perd, comme tout se crée avec l’intention que nous mettons dans nos pensées ou nos actes, l’énergie donnée nous reviendra forcément en boomerang. Une énergie de don nous reviendra donc sous forme d’un don : parfois inattendu et surprenant ! Vous connaissez cette phrase « Les voies du Seigneur sont impénétrables ? ».

Je vais donc faire l’exercice que je vous avais déjà décrit dans une ancienne chronique (Nos pensées créent notre réalité du 29 septembre 2010 ). Je vais reprendre les quatre phrases ci-dessus et les transformer en énergie de don, donc faire parler l’amour à la place de nos revendications.

–       « J’aimerais tellement rencontrer un homme (ou une femme) qui accepterait que je l’aime et le comprenne ! »

–       « Je voudrais offrir mon épaule pour soulager quelqu’un que je comprendrais et que je dorloterais  »

–       « J’en ai marre de toujours penser à moi ! Je voudrais laisser l’autre exister afin de vivre une véritable relation d’échange et d’amour… »

–       « Pourquoi l’ai-je quittée ? J’aurais pu l’aider à résoudre ses problèmes avec ses enfants et, ainsi, nous nous serions rapprochés encore plus ».

Le don est toujours satisfaisant pour celui qui donne et celui qui reçoit. La revendication, elle, n’est jamais satisfaisante : ni pour celui qui demande et qui a toujours l’impression de ne pas assez recevoir, ni pour celui à qui elle s’adresse et qui se sent agressé par nos insatisfactions. Le don apporte la paix, la revendication apporte la guerre.

Pour terminer je citerai Jean Anouilh :

« L’amour est avant tout un don de soi-même »

Et, pour la touche d’humour, notre grand philosophe Coluche :

« Mesdames, un conseil : si vous cherchez un homme beau, riche et intelligent … prenez en trois ! »

PS : Merci de partager  cette chronique avec vos amis !