60 – Tout est Nombre

Posted on décembre 9, 2010 par

0



 

De Pythagore vous connaissez au moins le théorème ! Oui, souvenez vous : dans un triangle rectangle, le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtés. Nous devons aussi à Pythagore le mot cosmos qui traduit la beauté et l’harmonie du monde. Cette harmonie cosmique peut se décrire par des nombres, de même que l’harmonie musicale. C’est ce qui a permis à Pythagore, six siècles avant Jésus Christ, d’affirmer cette formule devenue célèbre : Tout est nombre.

La Physique moderne fait sienne cette affirmation et ce sont les équations mathématiques qui, seules, peuvent rendre compte de la complexité de l’univers et nous rendre compréhensible ce qui est caché. Les physiciens ne désespèrent pas de découvrir l’équation fondamentale susceptible de traduire, dans une seule et même formule, l’unicité du monde !

Par ailleurs, les nombres sont des symboles forts, comme porteurs d’une puissance spécifique à chacun. Ainsi toutes les Traditions attribuent aux nombres un sens caché, une énergie particulière, vecteur d’une force qui irradie et se transmet.

Vous le savez, la chronique-libre est ouverte à tous les savoirs, et c’est dans ce cadre que nous abordons la symbolique des nombres en laissant la parole à Françoise Since, numérologue de renom, qui a bien voulu traduire pour nous l’énergie contenue dans les nombres qui appartiennent à une figure que nous connaissons tous et qui constituent son identité: Barack Obama.

 « Barack Hussein Obama est né le 4/08/1961,

=4+8+8=20

 Ce qui donne au total un Chemin de Vie 2 (venant du 20 en réduction).

Le Chemin de Vie correspond à ce que notre âme souhaite expérimenter en priorité.  

Par le 4 et le 8,la date de naissance d’Obama est très puissante : il est évident qu’il a l’étoffe d’un chef, d’un organisateur, d’un travailleur, d’un bâtisseur courageux et bien enraciné dans le concret – Ces nombres sont chargés de rigueur, honnêteté, stabilité et peuvent, en négatif, avoir leur contrepartie de dogmatisme, entêtement, autoritarisme, manque de souplesse et d’adaptabilité. C’est l’axe majeur de sa personnalité : je pense et je fonce.

 

Le nombre 2 est à l’opposé de ces traits de caractères : il symbolise la douceur la sensibilité, la conciliation, la diplomatie, l’hésitation, le féminin en tant qu’archétype. Dans cette alternative extrême, Obama ne peut qu’être confronté à de fortes leçons au niveau de l’humilité, du partage, de l’écoute de l’autre. Il doit apprendre à ouvrir son regard sur tous les possibles et laisser s’exprimer ses partenaires et adversaires.

Son Chemin de Vie 2 ne facilite pas l’aboutissement des ambitions.

Son âme a choisi de prendre du recul par rapport à son activisme et ses croyances, et savoir se mettre en veilleuse quand son cœur grignote ses certitudes. Il ne peut « gagner » que par la diplomatie et l’intuition, et le rôle d’une femme près de lui peut être déterminant. C’est l’intégration de son féminin qui fait de lui un leader inspiré au lieu d’un tyran redoutable! Lorsqu’on lui reproche sa lenteur de décision, on porte atteinte à sa motivation d’incarnation qui est d’intégrer sa réceptivité dans sa structure mentale, ses ambitions et sa capacité d’action.

 

Tetraktys Pythagoricien

 

Nous pouvons approfondir sa personnalité à partir de son identité complète (incluant nom et prénoms). En additionnant voyelles et consonnes de Barack Hussein Obama, on obtient une expression 1 venant du 64  ( 27 voyelles+37 consonnes)= 6+4=10=1) qui indique un univers intérieur profond, secret, très sensible, créatif et légèrement vulnérable et un esprit d’entreprise remarquable : c’est quelqu’un qui sait puiser dans la richesse de son imagination pour prendre sa place, s’affirmer, innover, diriger : Il y a toutefois dualité entre une tendance au repli et aux doutes et une manifestation très virile de sa volonté et de son tempérament de pionnier. Obama porte en lui le don d’avancer en force, avec brio et générosité, dans un souci de protection de son entourage.

Mais l’homme public est plus connu sous le nom de Barack Obama qui mérite aussi d’être analysé :(10 voyelles +22consonnes= 32=5) . On peut ainsi confirmer que cet homme est un grand bâtisseur, responsable, déterminé et sensible, oeuvrant par la parole, la communication ; et pourtant, la liberté de parole n’est pas évidente pour lui,  ni la liberté tout court …

Ses facultés psychiques exceptionnelles peuvent court-circuiter la maîtrise de son caractère bien planté et l’engager sur des territoires conceptuels incompréhensibles pour l’entourage. Doté d’une grande sensualité et d’une séduction naturelle, il doit veiller à être bien aligné sur ses idéaux pour ne pas basculer dans la manipulation, celle qu’il autorise et celle dont il fait l’objet. L’usage de sa liberté d’expression, associée à sa sensibilité et à sa nature fougueuse peut être une aventure à haut risque.

Le prénom Barack comporte une forte émotivité et la capacité de s’extraire d’une certaine tendance au repli lorsque son idéal et son sens de la famille universelle le mobilisent . 

Son unique défi de vie 4 indique qu’il doit veiller à la fois à ne pas s’enfermer dans son rationalisme, donc cultiver l’ouverture, mais aussi ne pas se laisser ballotter par la dualité de son chemin de vie 2 sous peine de donner une image de faiblesse qui ne correspond pas à l’homme décidé et courageux qu’il est. S’il est capable d’intégrer son intuition et son humanité dans sa puissance constructive et cohésive il devient un homme hors de l’ordinaire. Surtout actuellement où nous avons besoin d’ hommes avec deux cerveaux biens équilibrés. Au niveau spirituel, Obama est confronté à des doutes bien enfouis dans les profondeurs. Quelque chose d’essentiel est en attente au fond de lui qui ne pourra se révéler que dans le service inconditionnel.

Je ne m’attarderai pas sur le défilé vibratoire de sa vie . Je note un tournant à 32 ans : durant plusieurs années auparavant, c’est l’affectif qui dominait sa vie, et en 1993 il bascule dans un contexte plus affirmé professionnellement. Beaucoup de chocs de tous ordres et d’instabilité entre 1997 et 2006 et une période plus paisible et équilibrée émotionnellement entre 2006 et 2008. Au moment de son élection, il est en année personnelle 4 ce qui est une vibration très favorable dans ce contexte.

Année 2009 bousculée, accidentelle même, meilleur équilibre en 2010 malgré de fortes poussées émotionnelles.

1er trimestre 2011(année personnelle 7), plutôt fragile, doutes et repli intérieur suivis d’une belle reprise de contrôle au printemps et dans l’été – terrain combatif .

 2011/2012 représentent pour lui deux années entre mort et résurrection. Il est confronté à ses doutes qui peuvent voiler son discernement ; le meilleur et le pire peuvent arriver dans ce contexte vibratoire – entre le printemps 2011 et l’automne 2012, c’est un combat sans répit pour la justice et la vérité – l’automne 2012 peut le conduire à une cassure…

Il sera en fin de cycle en 2013 (Année personnelle 9) et rencontrera un contexte vibratoire plus humain – une mission au service du bien être des hommes peut se développer durant plusieurs années, dégagée des préoccupations politiques dominantes des années précédentes.

En conclusion, je préciserai qu’Obama a été amené jusqu’à 45 ans à s’ouvrir au monde, à communiquer, à voyager, à s’extérioriser, à crever l’écorce d’une personnalité trop sérieuse et parfois rigide. Le passage à la cinquantaine en août 2011 ne va pas être de tout repos intérieurement et extérieurement. Il sera amené à développer une sagesse de la pensée et du cœur à partir de 2013 sur un terrain associatif dans lequel il pourrait s’impliquer sans réserve.  

L’indécision qu’on lui reproche dans certaines occasions, est en fait due à cette dimension féminine qui lui fait honneur car elle lui permet d’être à l’écoute des alternatives ambiantes, quitte à lâcher sur l’image du leader à toutes épreuves, déterminé et aveugle…Ce n’est pas un faible, mais un homme droit dans un monde tordu. Il est par ailleurs capable d’inspirations fulgurantes.

 

Remarque : Pour une meilleure compréhension, sachez que chaque lettre correspond à sa place dans l’alphabet, soit A = 1, B = 2, etc. vous pourrez ainsi suivre les calculs de base. »

 

Je remercie Françoise pour cette description qui nous éclaire sur la dualité fondamentale de Barack Obama, à savoir l’étoffe d’un grand leader charismatique et inspiré, mais dans le même temps un doute profond, une interrogation permanente et une sensibilité qui met un frein à son action.

Vous pouvez contacter Françoise Since en France au 04 94 69 53 35

Citation du jour :

« Trouvant que les nombres sont les premiers principes de la nature entière, les Pythagoriciens conclurent que les éléments des nombres sont aussi les éléments de tout ce qui existe, et ils firent du monde une harmonie et un nombre… Les éléments du nombre sont le pair et l’impair ; et l’un [impair] est fini [limité, structurant, comme une figure géométrique], tandis que l’autre [le pair] est infini [illimité, désordonné, comme l’air]. Il y a « similitude du pair et du féminin, de l’impair et du mâle »[.

 Aristote