70 – Chic, j’ai le choix !

Posted on janvier 5, 2011 par

5


Nous sommes à l’aube de cette nouvelle année 2011

Et de nouvelles questions se posent …

A la fois tout est pareil

A la fois une énergie s’éveille

Avant que ne se dissolvent

Nos attentes et nos rêves

Prenons quelques minutes

D’introspection …

Qu’il y a t’il de «pareil»

Dont je veux me défaire ?

Qu’il y a t’il de nouveau

Qui pourrait me plaire ?

Car tout se décide

Dans l’intimité de nous-même …

Nous «choisissons» nos vies

Et vivre c’est choisir

De construire

Construire son bonheur

C’est refuser le malheur

Je citerai Confucius

Pour étayer ce propos :

«La Vie de l’homme dépend de sa volonté ;

Sans volonté, elle serait abandonnée au hasard»

Et le hasard lui-même

N’est-il pas influencé par nos pensées ?

Croyez vous à la chance ?

Et si la chance n’était

Qu’un état d’esprit

Qui attire à lui

Ce qu’il construit ?

Certains vous disent

«la vie est belle !»

D’autres se lamentent

«la vie est dure …»

Dans le plus grand confort

Certains gémissent et souffrent

Tandis qu’un plus démuni

Sourit à la vie

ll y a, bien sûr, des évènements

Surprenants, dérangeants,

Des vies bousculées

Par des guerres, des désastres

Des accidents, des maladies

Il y a des gens qui souffrent

Et qui ne semblent plus pouvoir choisir

Que leur dire ?

Mais peut-être est-ce eux

Qui nous parlent

Avec leurs larmes, leurs sourires et leur courage ?

Peut-être est-ce eux

Qui nous demandent

D’être heureux ?

Nos vies peuvent être

Pour eux

L’espoir

Que tout n’est pas noir …

Tant que nous avons le choix

Pourquoi n’en profitons-nous pas ?

Le choix du bonheur

Le refus du malheur

L’éternel choix

Du verre à moitié vide

Du verre à moitié plein

Si tu rêves d’harmonie

Construit l’harmonie

Refuse la discorde

Ce n’est pas dans tes cordes !

Si tu veux de la joie

Il ne tient qu’à toi …


Pour terminer, un petit clin d’oeil à Coluche qui -lui- avait choisi l’humour :


«Le hasard fait bien les choses ?

J’en connais un, il n’a pas dû être fait par hasard, alors !»