159 – COMMENT LA GRÈCE A-T-ELLE PRIS L’EUROPE EN OTAGE?

Posted on août 1, 2011 par

1


RUBENS- L'enlèvement d'Europe par Zeus

Tout a commencé, il y a fort longtemps, lorsque Zeus tomba amoureux de la belle princesse Europe, fille du roi de Tyr. Pour s’approcher d’elle et l’enlever, il se transforma en taureau, puis il l’emmena sur les rivages de la Crète. Après que Zeus l’eut abandonnée avec ses trois enfants, Europe épousa le roi de Crète et son fils devint le fameux roi Minos.

Aujourd’hui, une nouvelle fois, l’Europe est prise en otage par le dieu Grec. La Grèce a réussi à  exiger d’elle 150 milliards supplémentaires de rançon, sinon elle menaçait de la noyer sous l’amoncellement de ses dettes. Ce nouveau viol de l’Europe n’est plus seulement mythique ! Bien sûr la Grèce n’a pas du tout l’intention de rembourser quoi que ce soit, elle en sera d’ailleurs tout à fait incapable. Ce n’est pas en ajoutant de la dette à la dette que le problème sera réglé. Les conséquences seront seulement pires mais retardées.

Il semblerait juste, que, pour payer ses dettes, la Grèce cède une partie de son territoire à ses créanciers. A y regarder de plus près, Europe fut la reine de la Crète. Donc, cette île pourrait revenir à la Banque Centrale Européenne qui détient tant de créances pourries en provenance de la Grèce. Ainsi seraient effacés du même coup, l’outrage de Zeus et la dette. D’autres petites îles reviendraient aux deux principaux créanciers Européens, l’Allemagne et la France.

Si vous êtes outrés par cette proposition, souvenez vous que la France a déjà autrefois  payé ses dettes en vendant une partie de son territoire. Le 30 Avril 1803, Talleyrand, l’émissaire de Napoléon, négociait avec les représentants de Thomas Jefferson, la vente des possessions françaises en Amérique. En 1682 le Chevalier de la Salle avait exploré le Mississipi pour le compte du roi de France. En son honneur, il dénomma Louisiane les territoires qui s’étendaient depuis le Canada jusqu’à l’embouchure du Mississipi dans le golfe du Mexique. Ces vastes possessions françaises représentaient la moitié des Etats-Unis de l’époque et le quart des USA d’aujourd’hui. Mais, suite aux guerres incessantes menées par Napoléon, la France  était endettée au-delà du supportable. L’empereur, insatiable, rêvait de dominer l’Europe, d’écraser les Prussiens, d’intimider les Anglais et de porter le glaive jusqu’à Moscou.. C’est ainsi que, pour une poignée de dollars, la France a bradé des territoires immenses pour payer ses dettes. La transaction se fit pour la somme ridicule de 15 millions de dollars. Les Américains furent eux-mêmes stupéfaits de la modicité du prix obtenu pour plus de deux millions de km2, soit 7.5 centimes l’hectare.

Il faut dire qu’en France le nouveau monde n’avait pas bonne presse et les milieux scientifiques répandaient les rumeurs les plus invraisemblables et les plus stupides… Un célèbre naturaliste, Comte de Buffon, prétendait que dans le nouveau monde, toutes les espèces animales et humaines dégénéraient. Selon lui, même les oiseaux américains ne pouvaient chanter et les chiens étaient muets ! Les animaux y étaient plus petits qu’ailleurs, et quant aux populations indigènes : « Nulle vivacité, nulle activité dans l’âme » ; ils sont « une espèce d’automate impuissant, incapable de réformer la nature ou de la seconder ». C’est le président Jefferson lui-même qui fit envoyer à Paris un bel et fier orignal pour prouver aux scientifiques que la faune américaine n’était ni plus petite ni dégénérée. On voit qu’à cette époque, les scientifiques étaient déjà, comme aujourd’hui, bourrés de préjugés et de certitudes…

Les Grecs sont sans doute de meilleurs et plus habiles négociateurs. Je ne sais pas quel prix ils pourraient obtenir pour céder la Crète. Combien vaudrait le palais du roi Minos à Cnossos? Précisons que la Crète est grecque depuis moins de cent ans. C’est actuellement une île poubelle avec de nombreuses décharges à ciel ouvert et des plages magnifiques souillées par le dégazage des pétroliers au large des côtes, sans compter une urbanisation totalement anarchique. Il y a donc du travail avant d’en faire le paradis qu’il fut jadis. On peut imaginer que la Crète devienne une destination touristique pour que les Européens aillent se familiariser avec le régime crétois pour se refaire une santé.

Vous, comme moi, si nous ne payons pas nos dettes, nos biens seront saisis ou nous devrons vendre les bijoux de famille. Si nous ne payons pas le crédit de notre appartement, la banque prêteuse le saisira. Pourquoi la Grèce échapperait-elle à cette loi économique fondamentale ? Nous ne ferons pas comme le roi Minos qui, assiégeant Athènes, exigeait que l’on lui livre 7 jeunes filles et 7 jeunes garçons en offrande au Minotaure. Puisque ce dernier a été tué par Thésée, nous n’exigerons que la Crète en dédommagement !

Posted in: Economie