184 – Françoise, la fée lumière …

Posted on septembre 28, 2011 par

0



Il y a des personnes qui sont en résonnance avec le sombre … d’autres avec la Lumière. Mon amie Françoise, qui se reconnaîtra dans ces lignes, fait partie de ces dernières. Elle ressent vibratoirement, je dirais même physiquement, ce qu’elle appelle «les descentes de lumière». Elle est une messagère des anges ! Elle vit, elle vibre avec eux et appelle ses amis pour partager et leur transmettre la bonne nouvelle … 

  • «Tiens toi prête, Chantal, l’Archange Gabriel nous inonde de sa lumière, nous envoie des énergies de guérison. Lui, et tous ceux qui oeuvrent avec lui, sont là, tout près de nous. Ils nous entourent, nous appellent, nous envoient leurs bonnes ondes pour nous aider à guérir de nos souffrances».

Françoise voit et ressent ce que peu d’entre nous sont capables de percevoir. Alors, bien sûr, elle peut paraître «illuminée» ou «exaltée» pour ceux qui ne ressentent pas ce qui se passe dans le monde invisible. 

Nous vivons dans un monde qui veut des preuves. Mais … qu’est-ce qu’une preuve ? Il suffit déjà de voir combien différent les témoignages de deux individus sur le même évènement ! Et là, nous parlons d’évènements qui se déroulent dans le monde visible, c’est à dire concret. Alors, quand il s’agit du monde invisible … c’est à dire le monde qui fait partie du ressenti, de la foi, un monde qui n’est pas encore à la portée de nos cinq sens.

Et pourtant … je suis de plus en plus persuadée que nous possédons d’autres sens. Déjà, quand nous parlons de nos intuitions (tiens, qu’est-ce donc qu’une intuition ?) nous parlons de notre «sixième sens». Ce sixième sens que nous développons peu, par cartésianisme. Alors, que dire d’un «septième sens» ? Un sens qui nous permettrait de ressentir, de «voir» pour certains, «d’entendre» pour d’autres, ce qui se passerait dans le monde invisible …


Peut-être même que ce «sixième sens» et cet hypothétique septième sont les mêmes : une capacité, plus ou moins développée, qui nous permet de sortir de notre mental pour voyager dans l’immensité de l’univers et … y rencontrer ses habitants. Des habitants qui ne sont pas de chair et d’os mais des êtres énergétiques, des êtres vivants dans une autre réalité que la nôtre. Nous baignons dans une dimension tridimensionnelle mais d’autres dimensions sont à notre portée ! La quatrième, la cinquième … et ces dimensions nous demandent une ouverture, une intuition, un sixième sens que nous possédons mais qui fait peur à notre esprit rationnel qui n’accepte que ce qu’il comprend, ce qu’il contrôle, ce qu’il domine. 

La psychanalyse nous a ouvert les portes de l’inconscient, de ses mystères et de son incroyable richesse. Karl G. Yung, tout particulièrement, a relié nos inconscients individuels aux inconscients collectifs : inconscient familial d’abord, puis celui de notre culture, de notre pays, jusqu’à l’inconscient de tous les humains.

Déjà, beaucoup considèrent cette approche de la psyché humaine comme abracadabrante. Pourtant, lorsque l’on a découvert sa justesse et son énorme potentiel nous ne pouvons plus la nier : elle apporte un tel enrichissement à notre compréhension de nos fonctionnements !

Alors, lorsque nous prononçons les mots «âmes», «monde invisible», «anges», «guides», lorsque nous prétendons recevoir des messages d’un proche décédé ou bien lorsque certaines personnes canalisent les enseignements d’individus qui ont quitté ce monde terrestre depuis longtemps … la majorité d’entre nous refuse catégoriquement ces informations, niant leur justesse puisqu’ils ne comprennent pas d’où elles viennent. Ils se privent d’un lien extrêmement enrichissant et épanouissant avec leur âme, cette partie d’eux qui -justement- est invisible mais tellement importante pour leur équilibre.

Nous refusons catégoriquement ce que nous ne comprenons pas. Mais, le fait de ne pas comprendre n’exclut pas que cela existe, n’est-ce pas ? Combien de choses ne comprenons nous pas aujourd’hui et qui deviendrons limpides et évidentes dans l’avenir ? Voici un exemple récent …

La théorie d’Einstein serait maintenant dépassée. Le CERN, à Genève, vient de réaliser une expérience qui a laissé tous les scientifiques pantois : des neutrinos circulant entre Genève et les Abruzzes (Italie) ont dépassé de 6 km/sec. la vitesse de la lumière. Depuis Einstein, nous pensions tous que la vitesse de la lumière était indépassable ! C’était une certitude absolue, un des fondements de la physique … et pourtant, aujourd’hui, l’expérience du CERN semblerait prouver le contraire, mettant sens dessus-dessous les méninges de nos chercheurs. Car cette expérience ouvre des horizons insoupçonnés jusqu’à maintenant : «Si ce résultat est confirmé, toutes les théories de la physique moderne basées sur la relativité restreinte doivent être revues, explique Ruth Durrer, professeur au Département de physique théorique de l’Université de Genève. Le bouleversement potentiel est énorme. Si l’on peut dépasser la vitesse de la lumière, alors on peut imaginer des expériences qui explorent le passé. On peut imaginer aussi que les effets aient une influence sur les causes, ce qui va à l’encontre de tous les principes fondamentaux de la physique actuelle». Certains chercheurs évoquent même une possible cinquième dimension … (Extraits d’un article paru dans le journal «LE TEMPS» des 24 et 25 septembre 2011).

Il y a plusieurs siècles en arrière nous pensions que la terre était plate et nous brûlions sur les buchers ceux qui prétendaient le contraire, les traitant d’hérétiques. Hier encore nous étions certains que rien ne pouvait dépasser la vitesse de la lumière, et cette certitude nous rassurait … Aujourd’hui nos chercheurs évoquent la possibilité de retourner dans le passé !!!! Alors, pourquoi ne pas faire confiance à nos ressentis et accepter la possibilité d’un monde invisible remplit d’êtres angéliques et d’âmes voyageuses ? Certainement que, demain, nos chercheurs nous apporteront la preuve sur un plateau …

Françoise, quant à elle, n’a pas besoin de preuves scientifiques : elle vit en contact quasi permanent avec ce monde invisible. Elle est un trait d’union entre les deux mondes … une magicienne qui révèle à chacun les mystères qui nous entourent et qui, sans elle, resteraient invisibles à nos yeux et à nos coeurs aveugles.

 

Françoise a la Foi. Une Foi vivante et pétillante qui lui permet de garder l’équilibre dans notre monde terrestre qui, bien souvent, la maltraite. Il n’est pas facile d’être messagère de lumière ! C’est un «métier», ou plutôt une vocation qui rapporte bien peu : les guérisseurs de l’âme font moins recette que ceux du corps ! Françoise ne vend pas, elle donne … Quand elle a faim, elle demande à tous les anges de l’aider à trouver du pain : et, bien vite, une belle miche bien dorée lui est offerte par un ou une autre messagère, offrant à nous tous la preuve que -là-haut- ils sont là pour nous aider et nous accompagner sur notre chemin.

 Merci Françoise, pour ton courage, ton enthousiasme et ta Foi immense. Tu es un phare pour tous ceux avec qui tu partages tes découvertes, tes messages, ton amour … 

Posted in: Uncategorized