211 – A chaque âge ses plaisirs !

Posted on novembre 30, 2011 par

1


La nature est notre meilleure amie, elle est aussi notre plus beau modèle. Elle m’a inspiré une réflexion sur les cycles de la vie. Cette vie qui nous a été donnée à notre naissance, qui nous habite pendant toute notre vie terrestre et puis qui s’envole, vers Dieu sait où, lors de notre dernier souffle …

Nous avons roulé en voiture pendant quelques heures aujourd’hui, et j’ai pu admirer les paysages, le ciel, les couleurs de l’air. Nous sommes au coeur de l’automne et la nature, envers et contre tout, suit son rythme : ni la pollution, ni les changements climatiques ne l’empêche de vivre ce qu’elle a à vivre. C’est à dire, sous nos latitudes tempérées, le respect du cycle des saisons. 

Les feuilles jaunissent et tombent plus ou moins vite selon la météo mais dame nature, envers et contre tout, se dépouille de ses apparats d’été après nous avoir éblouit en faisant jaillir l’or jaune et rouge de ses feuillages …

J’ai fait le parallèle avec nous, les hommes, petits terriens jetés du ventre maternel sur cette belle terre. Nous nous coupons de la nature avec notre mental qui voudrait diriger notre vie et, en conséquence, nous nous coupons bien souvent de notre énergie de vie. Car celle-ci réside, comme pour dame nature, dans l’acceptation de nos cycles : qu’ils soient universels ou bien personnels.

Quoiqu’il arrive, quoiqu’il se passe, la vie avance à son rythme. Et, comme disaient nos ancêtres, «nous ne pouvons pas aller plus vite que la musique !».

Pourtant, aujourd’hui, c’est ce que nous tentons de faire : dès le plus jeune âge, les enfants ont déjà vu et entendu tellement de choses ! Ils sont «bookés» dès 3 ans : l’école, les loisirs, les sports, les activités, la télévision, les films, etc … ils n’ont plus une minute pour souffler. Ils ont déjà, bien avant l’âge, un planning d’adulte … Puis, ils grandissent et je vous passe la description du rythme infernal dans lequel la majorité des adultes vivent aujourd’hui !

 Globalement, nombre d’entre nous sont fatigués la plupart du temps, je dirais «vidés» de leur énergie. Nous ne respectons plus nos rythmes et le stress que cela entraîne diminue notre force de vie.

Il y a un âge pour être petit enfant, c’est à dire pour s’ennuyer, rêver, imaginer, puis il y en a un autre pour grandir en jouant, en apprenant, en

Laissons à nos enfants le temps d'expérimenter la beauté de la vie : sans planning, sans activités "encadrées" ...

s’ennuyant un peu. Il y a l’adolescence, le jeune adulte, puis l’âge de la maturité, de la retraite, et enfin de la sagesse. C’est le cycle des saisons humaines … Il y a un temps pour faire un couple, faire des enfants, s’investir professionnellement. Il y en a un autre pour prendre le temps de voyager, de réfléchir, de cultiver son jardin. Au début de la vie nous devrions tous avoir le temps de nous ennuyer et, à la fin, celui de méditer.

Trouvez-vous normal qu’un homme de plus de 70 ans se présente comme Président de la République ? C’est le cas aujourd’hui dans certains pays et cela n’a pas de sens. C’est l’âge où il nous est demandé de devenir le «conseiller», le sage que l’on consulte pour ses connaissances et son expérience : il n’est plus le temps de se mettre en avant, de monter aux barricades !

De même, je ne suis pas certaine que nous soyons vraiment «matures» à 18 ans, en tous les cas assez pour être «majeurs» : jadis, nous l’étions à 21 ans. Vu que la majorité des jeunes travaillaient et prenaient leur autonomie plus jeunes, c’était cohérent … Aujourd’hui, les jeunes font des études de plus en plus longues et restent, de ce fait, dépendants financièrement des parents bien plus longtemps. Pourtant, pour des raisons démagogiques, l’âge de la majorité a été abaissée alors, qu’en fait, cela aurait dû être le contraire !

En tant qu’Astrologue, je suis toujours frappée de voir combien les planètes suivent leurs rythmes, comme tout dans l’univers, et combien elles rythment également nos vies personnelles à travers nos thèmes astraux. Mais je suis frappée aussi de voir combien peu d’entre nous les respectent ! 

Les planètes tournent autour du soleil, chacune à son rythme ...

Je vais vous donner un exemple. Celui de la planète Saturne, appelé Chronos dans la mythologie et qui symbolise le temps. Ce temps qui passe, rythmé également par le jour, par la nuit, c’est à dire par le Soleil et la Lune.

Saturne a, dans notre thème, des cycles de 7 ans : vous prenez sa position dans votre ciel de naissance et, tous les 7 ans, il fera un aspect à lui-même indiquant ainsi l’entrée dans un nouveau cycle. Il a une révolution de 28 ans environ autour du soleil, c’est à dire qu’il lui faut 28 années, en tournant autour de votre roue zodiacale, pour retrouver sa position initiale.

Saturne incarne la notion du temps et la sagesse apportée par le temps qui passe (enfin … en théorie !). Et bien, suivez son rythme :

. A 7 ans, il fait un carré à lui même (il est donc à 90° de sa position natale) : l’âge dit «de raison».

  • A 14 ans, il est en opposition (180°) : l’adolescence, les changements inhérents au sortir de l’enfance.

  • A 21 ans il fait de nouveau un carré à lui-même : l’âge où, il y a quelques décennies, nous devenions «majeurs», nous entrons dans l’âge adulte.

  • A 28 ans, il a fait sa première révolution : il a retrouvé sa position d’origine. C’est l’âge des responsabilités professionnelles et familiales.

Bref, nous pouvons continuer ainsi tout au long de notre vie, jusqu’à sa deuxième révolution, entre 56 et 58 ans selon les années de naissance. L’âge où nous commençons à ne plus prendre tant de plaisir à, encore et toujours, devoir prouver ses capacités professionnelles ! Celui où l’on commence à préparer sa retraite, à vouloir transmettre, à prendre du recul face à l’agitation des plus jeunes.

Ce dont Saturne nous parle, ce sont de nos cycles biologiques et psychologiques, ce sont les rythmes qui nous sont naturels et que nous devrions respecter. Bien sûr, il y a toujours des exceptions ! Des «surdoués», des survoltés … Mais, dans l’ensemble, ces rythmes correspondent à ceux de la plupart d’entre nous. Nous pourrions parler également du rythme du Soleil qui, chaque année à notre anniversaire, retrouve la position qu’il avait à notre naissance. Et celui de la Lune qui fait le tour de notre zodiaque en 28 jours, rythmant les marées et les menstruations féminines … 

Comme la nature, nous avons donc nos cycles :  notre printemps, notre été, notre automne et notre hiver … et si nous voulons jouer la musique de l’été en plein hiver et bien, cela ne jouera pas harmonieusement ! Les notes ne seront pas justes …

Si, pour nous et nos enfants, nous prenons conscience des rythmes et des cycles et que nous les respectons, nous découvrirons combien la vie est plus douce et plus belle : à chaque âge ses plaisirs !