213 – LE MAL QUI RONGE LA FRANCE

Posted by

On peut abuser de la vie et brûler la chandelle par les deux bouts, mais survient toujours le moment où l’on reçoit la facture. C’est ce qui arrive aujourd’hui à la France qui découvre, avec stupeur, que son « modèle social » dont elle était si fière n’était qu’une vaste escroquerie.

Observer la France depuis l’étranger donne un recul utile, d’autant que le débat sur ce sujet est totalement absent des médias français. En effet, les principaux sujets qui sont à l’origine du mal français sont là-bas strictement tabous : le système scolaire qui est la plus grosse entreprise spécialisée dans la fabrique de chômeurs, l’immigration qui est hors de contrôle et laisse entrer sur le territoire une population que le pays est incapable d’intégrer, une fonction publique pléthorique et un Etat providence incapable de maîtriser ses dépenses.

Pour bien comprendre la France, il faut savoir que le pouvoir réel est entre les mains d’une double oligarchie constituée d’une part de la haute fonction publique et, d’autre part, des syndicats. Ce dont les Français n’ont, dans leur grande majorité, pas pris conscience, c’est qu’ils vivent dans un état socialiste. Le parti politique étiqueté à droite, se trouve en fait plus à gauche que les partis de gauche européens. En France, le seul mot « libéral » qui dérive du mot latin liberalis, (relatif à une personne libre, en opposition à l’esclave) est devenu une injure, tant la société tout entière est imprégnée de socialisme étatique, aliénant. Le peuple Français, dans son ensemble, a remis son destin dans les mains de l’Etat, c’est lui que l’on appelle à la rescousse et qui doit s’occuper de tout, toujours et partout. L’état est le garant et le responsable universel, à tous les niveaux, d’une société Française devenue irresponsable…

1 – La majorité à l’Assemblée Nationale appartient avant tout aux fonctionnaires qui constituent un corps homogène, au-delà des clivages partisans. OUI, les fonctionnaires sont majoritaires au Parlement ! Les lois sont faites par une majorité de fonctionnaires qui ne cessent de voter des avantages de toutes natures pour ce corps de métier. C’est ainsi que le nombre de fonctionnaires représente plus de 20% de la population active, soit près du double de la moyenne Européenne ! Cette fonction publique pléthorique et tatillonne est non seulement un poids insupportable pour les autres travailleurs, mais en plus, elle édicte force règlements et contraintes qui stérilisent toute entreprise.

SYNDICATS ET POLITICIENS

2 – Le deuxième pôle de l’oligarchie est constitué par les syndicats qui ont un poids excessif au regard de leur représentativité. Ils ne représentent que 12,5% des électeurs, mais les gouvernements cèdent à leurs revendications. Des lois, votées démocratiquement au Parlement, peuvent être contestées dans la rue par une minorité active. Les syndicats, qui sont financés par des fonds publiques, peuvent tenir en otage tout un pays en exerçant un véritable chantage.

Il n’est pas exagéré de dire que la France vit sous une forme de collectivisme rampant dans lequel les entreprises sont toujours méprisées et corvéables à merci. Les Français ne parviennent pas à comprendre que seules les entreprises créent de l’innovation et de la richesse. Mais le transfert des richesses ne va pas des riches vers les pauvres, il est horizontal, il se fait du secteur privé vers le secteur public qui engloutit tout.

Une autre caractéristique de la société française réside dans des dogmes idéologiques intangibles qui subsistent malgré leur inadéquation à la réalité. Le Français n’aime pas être pragmatique, il est plus volontiers idéologue, quitte à demander aux faits de se soumettre à ses idées ! On le voit par exemple dans nombre de lois sur le travail qui sont manifestement contre productives. Par exemple, la difficulté et le coût pour un employeur de rompre un contrat de travail, constitue un obstacle énorme à l’embauche. Les pays à faible taux de chômage sont des pays dans lesquels la flexibilité du travail est grande. Néanmoins la France reste accrochée à des structures obsolètes parce qu’elles sont conformes à son idéologie.

Ce n’est un secret pour personne, le Français a un problème avec l’argent, hérité sans doute de sa culture catholique. Pour les Français, l’argent est sale, gagner de l’argent est suspect. L’impôt est donc là pour mettre de la morale et prendre à celui qui a gagné de l’argent de son travail le maximum possible, jusqu’à la spoliation. Si le gouvernement manque d’argent, il ne dit pas qu’il a trop dépensé, mais il dit qu’il faut augmenter les impôts ! Dans son ouvrage brillant intitulé « La France aveuglée par le socialisme » Le professeur de philosophie politique, Philippe Némo, rappelle que depuis les philosophes des lumières, les droits naturels de l’homme sont sa vie, sa liberté, ses biens. Or, la France est la championne du monde en matière fiscale et applique une politique confiscatoire qui l’appauvrit chaque jour davantage. Les Français n’ont pas de mots assez durs pour pourfendre les « paradis fiscaux » et aiment à se complaire dans un « enfer fiscal » : étrange peuple ! Les dépenses publiques représentent 56% des richesses de la France. Ce pays s’est désindustrialisé parce qu’il n’est plus compétitif. L’heure de vérité approche et nous allons assister, dans un premier temps à la faillite de l’Etat-Providence !

Selon Philippe Némo, le réveil de la France interviendra « quand la pauvreté induite par la collectivisation de tous les ressorts de la vie sociale sera devenue insupportable. » Elle devra d’abord sortir du déni, prendre conscience, puis réaliser les réformes douloureuses. C’est son choix, c’est sa responsabilité. Faisons-lui confiance…

SI VOUS VOULEZ AVOIR UNE IDÉE DE L’INCOMPÉTENCE DU PERSONNEL POLITIQUE FRANCAIS…. ÉCOUTEZ CE QUI SUIT… VOUS ALLEZ RIRE… MAIS SI VOUS ÊTES FRANCAIS VOUS ALLEZ AVOIR HONTE ET PLEURER!!!…

http://youtu.be/tsjjm6k5vho

8 comments

  1. Mais bien sur, et pendant ce temps là, la petite marmotte …….!!!!
    il vaut donc mieux continuer à se faire tondre comme des moutons pour payer les dettes de gouvernements incompétents et qui enrichissent les banques que l’on renfloue par ailleurs quand elles ont  » perdu aux courses  » alors que ce sont elles qui ont mis au point des systèmes et des montages financiers qui saignent les états et mettent les politiques à leurs pieds.
    La seule solution est donc de renoncer à d’injustes acquis sociaux, à traquer la grande masse de fraudeurs à la sécurité sociale que sont bien entendu les assurés eux même, sans oublier de jetter à la mer tous ces ramassis d’immigrés qui viennent « manger le pain des Français » au lieu d’attendre qu’on vienne installer des usines chez eux pour produire moins cher, il conviendra aussi de construire des prisons pour enfermer les syndicalistes, les socialistes, les communistes qui prennent la défense de ces « salauds de pauvres » qui ruinent le pays avec leur demandes sans cesse grandissantes « travailler moins pour gagner plus » plus d’allocations chomage, plus d’allocations familliales, plus de couverture santé gratuite,plus de logements gratuits, des vacances permanentes payées par l’état.
    Non content de cela ils voudraient en prime faire financer tout cela par les méritants qui gagnent de l’argent en dormant, qui accumulent les richesses qu’ils s’empressent de mettre à l’abri dans les paradis fiscaux, un comble !!!! quelle impudence!!!!
    Pour remedier d’urgence aux maux que vous citez dans votre article il faut en toute hâte constituer un gouvernement d’union NATIONALE réunissant au delà des partis les forces vives de la nation et composé par la gauche modérée  » U M P  » et le  » F N  » seuls capables de redresser le pays, quand aux autres traitres de gauchistes énnemis de la nation qu’on les envoie en camps de concentration avant de les pendre.Enfin comme symbole d’unification nationale il faudrait changer le drapeau, un fond rouge avec un rond blanc portant en son centre une croix noire ce serait bien non ?

  2. Totalement d’accord avec vous ! Et très heureuse de voir écrit par quelqu’un d’autre ce que je ne cesse de déplorer dans le fonctionnement (ou le disfonctionnement) de notre pays et jusqu’à la mise en cause des compétences de nos gouvernants !
    Mais les français sont ils prêts à regarder en face, en ouvrant leurs yeux, ce qui se trame autour d’eux ? J’en doute… Il suffit de discuter un instant avec eux pour s’apercevoir qu’en majorité, ils ne font que répéter ce que leur dit de penser la sacro sainte télé ! Peu de gens lisent autour de moi. Bien peu possèdent une curiosité intellectuelle qui pourrait les pousser à comprendre leur vie, leur pays, leur passé et leur avenir… Tout cela est d’un triste !
    Nous sommes dans la spirale d’un tout à l’égout qui va engloutir la France tout entière avec son glorieux passé né d’hommes énergiques et courageux, tandis que nous, les héritiers, galvaudons cet héritage par faiblesse, bétise, ignorance et surtout paresse….
    Quand je dis que depuis des années je ne vote plus pour ces politiques, quelqu’ils soient, on me répond que voter est un devoir citoyen ! Encore un fameux mensonge. C’est un peu comme si on demandait aux francais quelle est la couleur des tuiles qu’ils souhaitent mettre sur la maison France, alors qu’en réalité, depuis un bon moment déjà, la charpente entière est pourrie !!
    Si vous êtes d’accord, je me permettrai de disposer de votre texte pour le diffuser et peut être, à défaut de sursaut auquel je ne crois guère, attirer l’attention sur les tourments qui nous attendent ….

    1. Merci pour vos commentaires; vous pouvez bien sûr diffuser nos chroniques autour de vous. Notre but consiste à faire prendre conscience à chacun que nous devons être maître de notre destin, au niveau individuel et au niveau collectif. Nous plaidons sans cesse pour plus de liberté, ce qui signifie aussi plus de responsabilité. La liberté est d’une grande exigence.

  3. Notre pays est dirigé par une oligarchie au service de la finance internationale et de leurs bénéficiaires, nos dirigeants ont trahi les idéaux que nos anciens avaient porté pour faire de notre pays un modèle de société dont nous pouvons être fiers, les héritiers de ce modèle n’ont cesse que de tout détruire, éducation, santé, acquis sociaux,potentiel indusriel, diffusant une propagande insuffant la peur, la crainte du lendemain, se présentants comme les seuls recours face à la crise mondiale à laquelle nous sommes confrontés, propagande largement relayée par la médiacratie soumise à leurs ordres, heureusement et grace à internet il y a des médias indépendants qui recherchent et diffusent une autre information.
    Avez vous remarqué que les chroniqueurs, les spécialistes de politique ou de l’économie que l’on voit à la télé que l’on entend sur les radios sont toujours les mêmes, que leur discours et analyses sont standardisés pour nous faire croire que la situation est telle qu’une seule solution est possible celle adoptée par nos courageux dirigeants, que cette crise et l’endettement sont dues à trop de social, qu’il faut réduire les dépenses dans les écoles, les collèges, les universités ( la France recule chaque année au classement international en matière d’éducation ), réduire les dépenses de santé, fermer des services, supprimer des postes dans la fonction publique.
    C’est le nième plan de redressement qu’ils nous imposent, cela a t’il changé la situation ?, non bien au contraire cela empire de mois en mois, mais il faut sauver notre « AAA » alors on serre encore un peu plus la ceinture, comprennez vous que c’est un puits sans fond, que ça ne s’arrêtera jamais !!!
    Au lieu de faire payer l’addition aux plus faibles, de paupériser notre pays, de continuer à désertifier notre paysage industriel en délocalisant à outrance créant ainsi de plus en plus de chômage plutôt que de prendre l’argent là où il est.
    Pourquoi ne pas s’attaquer aux vrais causes à savoir que les états reprennent le pouvoir qu’ils ont livré aux banques qui aujourd’hui mettent les états qui les ont sauvés à genoux afin de faire de plus en plus de profits, car sachez le, plus il y a de dettes et plus les banques s’enrichissent!!! Pourquoi ne pas réformer les accords européens signés de force contre la volonté des peuples qui ont asservis les pays au prifit de la finance internationale.
    Pourquoi ne pas reprendre le contrôle et réguler les marchés financiers qui font n’importe quoi!!!
    Et on continue à nous mentir, à nous répéter qu’il n’y a pas d’autres moyens possibles que la rigeur, qu’on va agir sur les banques, réviser les traités ( le discours de Toulon II ) qui n’est que la reprise de Toulon I, où les promesses n’ont pas été tenues. Et de nous faire croire que ces mêmes menteurs sont les mieux placés pour gérer le pays qu’ils ont conduit à la faillite.
    Alors à vous de voir chers concitoyens, mais sachez que si nous continuons à nous prendre pour des moutons nous serons tondus.
    Nos gouvernants cherchent à nous monter les uns contre les autres dénonçant les abus des acquis sociaux, des fraudeurs à la sécu, les faux chomeurs soit il y en a et il faut les punir, mais quand est t’il des fraudeurs du haut du pannier qui ne payent pas d’impot qui cachent leur fortune en Suisse ou ailleurs qui gagnent de l’argent en créant du chomage et de la dette?
    L’information la vraie existe, les médias indépendants, les livres existent pour nous dire la vérité sur les causes du mal qui nous ronge et que d’autres solutions existent pour changer les choses et inverser la tendence contairement à ce qu’on veut nous faire croire, il suffit pour cela de la volonté et du courage de faire en sorte que vienne le changement.

    1. Votre colère est salutaire. Il faut cependant admettre que les problèmes économiques et financiers sont complexes et chaque paramètre est interdépendant. Nous devons accepter l’idée que l’économie, comme la physique, est régit par quelques lois fondamentales auxquels on ne peut pas échapper. Nous pouvons protester autant que nous voudrons, mais nous ne pouvons pas supprimer la gravité universelle! De même, en économie, nous ne pouvons pas dépenser indéfiniment plus que ce que l’on gagne! Or, c’est ce qu’on fait les Etats, dirigés par des gouvernements que nous avons élus grâce à leurs belles promesses… Mais les promesses ont été payées à crédit et se sont accumulées au fil des années! Les Etats n’ont pas d’autres solutions aujourd’hui que de rembourser leurs dettes, ce qui va demander une génération au moins.

      1. Complexes parce qu’on nous les présente comme tels, si on voulait bien prendre la peine de s’informer ailleurs que sur les supports de la « médiacratie » on s’apercevrait que les dictats qu’on nous assène à longeur de temps ne sont que des attrapes gogos et ne servent qu’à conforter nos gouvernants dans leur irresponsabilité,

        voici des liens pour éclairer la gouverne de ceux qui sont un peu curieux :
        http://www.jovanovic.com/angeQDM.htm
        http://jacquesgenereux.fr/cgi-bin/contact.pl?site_id=genereux&action=display http://www.mediapart.fr/

        j’arrête là mais il y en a plein d’autres
        cordialement

  4. En tant que française vivant à l’étranger, il est vrai que certains de vos propos ne sont pas exagérés et j’y adhère cependant j’ai hâte de voir votre texte sur la société québécoise et canadienne…Et de mettre en ligne certains échanges d’homme politique au Québec…
    Je pense que c’est un mal de tous les pays industrialisés.Il est peut être le temps de se demander en temps que personne que faisons nous pour notre société?

    1. Nous séjournerons au Québec au début de l’année prochaine et nous parlerons des polémiques politiciennes qui sont loin d’être brillantes!… C’est la raison pour laquelle nous critiquons si durement la démocratie parlementaire qui a engendré une oligarchie coupée du peuple et nous prônons la démocratie directe…

Laisser un commentaire