230 – RENCONTRE AVEC LE DESTIN

Posted by

Qu’avons-nous fait de notre vie ? Quel fut le rôle du destin et du hasard? Et quels furent nos choix véritables ?

La vie est pleine d’imprévus, de rencontres insolites mais déterminantes, d’opportunités improbables, d’occasions manquées ou bien, au contraire, saisies au bond. Sur notre chemin, combien de bifurcations avons-nous rencontrées ? Il fallait choisir une route ; nous sommes partis par là et notre destin en fut bouleversé. Sommes-nous réellement libres ou bien sommes-nous le jouet de forces obscures qui mènent nos pas et nous conduisent là où nous devons aller ?

Où vais-je aller d'ici ?

  Chacun d’entre nous se dit que notre vie aurait pu être radicalement différente s’il n’y avait pas eu telle rencontre ; si nous n’avions pas été précisément là, à ce moment-là ;  si nous n’avions pas manqué notre train ; si nous avions pris notre itinéraire habituel ; si nous n’avions pas lu les petites annonces ce jour-là…Nous sommes comme prisonniers d’un entrelacs de causes et de conséquences qui nous donnent le vertige. La vie apparaît alors comme un labyrinthe dans lequel nous avançons à tâtons. Nous butons sur une impasse ou bien nous trouvons l’issue. Nous avons ainsi parfois l’impression que notre destin se joue aux dés.

Il semble que nous parcourions un chemin initiatique, semé d’embûches, d’épreuves et de mystères à déchiffrer. Il faut avoir une acuité suffisante pour interpréter les signes qui fourmillent le long du chemin. Même ceux qui savent où ils vont, et se fixent des buts clairs et précis, sont confrontés à une multitude de choix. Ils doivent savoir saisir les opportunités favorables et s’éloigner des opportunités néfastes. La vie est un vrai parcours du combattant, il faut sans cesse être en éveil pour voir et écouter, à la fois les signes du destin et nos aspirations les plus profondes. En somme, la vie est une équation à trois inconnues que nous devons résoudre pour trouver l’harmonie : Qui sommes-nous ? Qu’est-ce que le destin me propose ? Quels choix dois-je faire ?

  Pour illustrer ce questionnement, je vous propose de voir le superbe film japonais dénommé « Departures ». Il n’est pas fréquent que je vous conseille un film, mais celui-ci le mérite. Vous le trouverez en DVD et regardez le en version japonaise, sous-titré en français, afin d’en capter la poésie. Il s’agit d’un film d’une grande délicatesse, à la fois très subtil et très beau. Il n’est pas seulement d’une beauté esthétique, mais une beauté des émotions et des sentiments. Un très jeune couple démarre dans la vie. Lui est violoncelliste dans un orchestre qui vient d’être dissous. Le couple décide alors d’aller vivre dans la petite ville où lui a vécu son enfance. Là, le hasard va lui proposer un travail très particulier, que l’on ne choisit pas spontanément… Il va cependant être métamorphosé et transfiguré par ce travail qu’il prend à cœur. Ce travail qui pourrait le rebuter et l’humilier, il l’accomplit avec des gestes sacrés qui le grandissent. Toutefois, un film n’est pas fait pour être raconté, mais pour qu’il nous habite. Alors, allez-y !

Les choix que nous faisons doivent être sans remords et sans regret. Nous montons un jour dans un train, c’est nous qui l’avons choisi, il nous appartient ensuite d’apprécier la destination et de tout faire pour la rendre belle. En fin de compte, c’est le regard que nous portons sur les choses qui les colore et leurs donne sens. Le destin propose et c’est nous qui en dispose. En somme, nous choisissons notre destin et ce n’est pas lui qui nous écrase.

4 comments

  1. Je voudrais répondre à votre article et je voudrais dire que je ne suis pas tout à fait d’accord: quand il y a une maladie qui vient s’interposer dans notre destin (je veux dire un cancer par exemple): croyez-vous que l’on choisit  » ce destin »?
    Merci de me répondre. J’aime vos articles et j’aimerais pouvoir avoir à lire des sujets contre le racisme.
    A bientôt

    1. Bien sûr, le destin est semé d’embuches et d’épreuves souvent douloureuses. La maladie fait partie de ces épreuves que nous ne choisissons pas consciemment, mais qui sait quel sens la maladie peut prendre pour notre vie? Nous pouvons nous laisser écraser par le destin ou bien nous pouvons l’assumer. Je crois profondément qu’il peut y avoir un sens caché dans tous ce qui nous arrive; une épreuve est aussi une occasion de grandir. La maladie n’arrive jamais par hasard, elle ne peut surgir que sur un terrain favorable, au niveau physique, comme au niveau psychique et sans doute aussi au niveau spirituel. Les causes des maladies sont multiples et la guérison passe souvent par la compréhension de ces causes. Donc, d’une certaine manière, et au niveau symbolique, nous sommes partie prenante dans nos maladies. Cela n’est pas facile à accepter, mais nous avons une part de responsabilité dans la maladie; cela ne veut pas dire que nous sommes coupables, mais simplement que de nombreux évènements au cours de notre vie (y compris dans notre petite enfance) ont préparé la survenue de la maladie. C’est la mise à jour de ce processus qui est important.
      J’ai écrit un livre sur ce sujet et intitulé: « Être acteur de sa guérison » éditions Jouvence.
      Merci pour votre questionnement qui nous concerne tous. La maladie ne s’interpose pas dans le destin, elle fait partie du destin…

Laisser un commentaire