380 – WELCOME TO DUBAÏ

Posted on janvier 14, 2013 par

3


Dubaï est la ville de toutes les extravagances et de tous les superlatifs. C’est une ville que l’on aime ou que l’on déteste, mais c’est une ville qui ne laisse pas indifférent.

symbole de Dubaï ?

Accueil à l’aéroport: symbole de Dubaï ?

 Il est impossible d’imaginer et de se représenter Dubaï, car la ville est au-delà de toute attente, elle est surprenante, invraisemblable et, il faut le dire, extrêmement impressionnante. Tout est «pharaonique », mais rien n’est réellement beau, à part quelques somptueux hôtels et leurs abords. Je dois dire que nous avons eu un faible pour le complexe gigantesque situé dans ce que l’on nomme ici « old town », mais où tout est flambant neuf, dominé par la tour magnifique, Burj Khalifa, la plus haute du monde, qui dresse vers le ciel ses lignes épurées à 900 mètres de hauteur. A ses pieds, un vaste plan d’eau d’où surgissent d’impressionnantes fontaines lumineuses, bordé d’innombrables restaurants et, surtout, du temple moderne du consumérisme, le très fameux Dubaï Mall, où errent plus de 25 millions de clients chaque année, venus de tout le Moyen Orient et maintenant aussi d’Europe, depuis que Dubaï est à la mode. Il faut aller un vendredi dans ce Mall commercial géant pour comprendre l’hystérie collective et la folie de l’humanité : au milieu de ces centaines de magasins, des chutes d’eau et un aquarium géant -rempli de toutes sortes de poissons et requins- fascine petits et grands. Une foule compacte y entre par vagues successives, submergeant tout sur son passage. Aucune capitale européenne n’a encore été soumise à pareil débordement !

Il faut bien l’avouer, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire à Dubaï

Vue d'un quartier depuis la Palme

Vue d’un quartier depuis la Palme: une forêt de gratte-ciels!

à part du shopping sauf, peut-être, un circuit dans la trop fameuse Palm qui symbolise à elle seule toute la folie de cette ville sortie des sables. Il est permis d’admirer ce projet titanesque, né dans la tête de quelques Emirs qui ont mis leur immense fortune au service de la ville du 21ème siècle ! Pratiquement tout s’est fait en dix ans, c’est-à-dire une gigantesque forêt de gratte-ciels. Dubaï est saisi d’une frénésie de business et se veut maintenant la capitale du Moyen Orient et un hub qui traite avec le monde entier, mais surtout avec l’Inde et l’ensemble des pays Arabes. Plus que tout autre, l’européen est ici frappé par le dynamisme et l’optimisme qui règne en comparaison de la morose et fatiguée Europe ! Une destination intéressante pour les jeunes européens qui ont envie de travailler…

Capture d’écran 2013-01-13 à 10.19.47 En dehors de son aspect kitch et tapageur, Dubaï est sympathique par son aspect « village global ». Beaucoup de nationalités sont ici représentées et se côtoient harmonieusement. La population autochtone ne représente que 10% de l’ensemble, les résidents européens sont environ 15% et le reste, des Indiens dans le commerce, des Pakistanais dans la construction et des Philippins pour les services. Tout ce monde là travaille 6 jours sur sept, car ils sont venus pour travailler et rien d’autre. Même les Indiens et les Pakistanais arrivent à vivre en bonne intelligence, car à la moindre bagarre, c’est le retour immédiat à la maison !

Les touristes, quand à eux, viennent d’abord du Moyen Orient, c’est

malgré l'embargo, de vieux rafiots iraniens accostent encore sur les quais...

malgré l’embargo, de vieux rafiots iraniens accostent encore sur les quais…

à dire des pays voisins « fermés », tel l’Arabie Saoudite, le Yémen et l’Iran. Dubaï constitue pour eux la ville merveilleuse des mille et une nuits, la ville libre et la ville riche qui fait rêver. De plus en plus d’Européens viennent humer l’air de Dubaï, fascinés par le dynamisme et aussi par les nombreuses opportunités pour les affaires. Nombreux sont ceux qui ont bâtis ici une fortune en dix ans seulement. Les grands absents sont les américains qui n’osent pas montrer le bout de leur nez ; ils préfèrent faire survoler les pays de la région par leurs drones qui, à l’occasion, envoient sur des cibles plus ou moins déterminées des missiles mortels qui en 2012 ont fait 65 morts au seul Yémen! Pas de quoi se faire des amis auxquels on a envie de rendre visite !

Old Town !!!...

Old Town !!!…

 Dubaï est-elle la nouvelle tour de Babel du 21ème siècle, appelée à disparaître dans les sables dont elle surgit un jour ? Tout semble merveilleux aujourd’hui car les affaires tournent à plein régime et l’argent coule à flot, en provenance du monde entier. Mais Dubaï peut-elle survivre à une grave crise économique mondiale ? Elle ne fabrique rien, elle ne fait qu’échanger et gérer des capitaux. On peut penser que tant que le pétrole sortira des sables des Emirats, Dubaï continuera de prospérer.

En conclusion, si vous ne connaissez pas Dubaï, je vous conseille d’aller y jeter un œil, vous comprendrez mieux ce qui se passe là-bas… Vous saviez déjà que la prétention et la folie des hommes n’a pas de limite et vous en aurez la confirmation! Découvrir Dubaï, c’est un coup à l’estomac!

Posted in: Uncategorized