384 – UNE HISTOIRE DE FOI …

Posted by

Foot prints on the sand

Bonjour,

Je me pose une question à laquelle, peut-être, vous pourrez m’aider à répondre.

Cela concerne la Foi. La Foi avec un grand «F», c’est à dire cette faculté de «savoir» avec toutes nos cellules, de ressentir, de sentir, de connaitre … Il y a ceux qui ont «Foi» en Dieu et d’autres qui «croient» en l’homme. Voilà donc ma question : pourquoi, dès que l’on parle de «Foi», les poils de ceux qui disent ne croire qu’en l’homme se hérissent-ils ? 

Ils se prétendent convaincus, mais deviennent très vite agressifs lorsqu’ils entendent les mots Foi, Dieu, anges, etc … Je ne vous parle pas là de discussions autour des religions officielles. Non, simplement d’échanges autour de nos croyances et sentiments personnels.

J’ai remarqué que lorsque vous voulez partager, parler de votre Foi, ceux qui se prétendent «athée» s’énervent et ils s’agacent lorsque vous prononcez le mot «Dieu». Pourquoi ? Pourquoi ceux qui ont la Foi, quelle qu’elle soit, respectent tout à fait que d’autres ne la partagent pas tandis que le contraire est plus difficile à trouver ?

J’ai un tout petit début de réponse : peut-être, tout simplement, parce que la Foi apaise. Comme je le disais plus haut, elle «habite» la personne, elle est là, elle n’appelle même pas de question, elle est une évidence. La Foi n’est pas du ressort de la pensée, elle se ressent mais ne s’explique pas … Tandis qu’une «croyance» ou une «conviction» naissent d’une réflexion, donc ce sont des pensées. Lorsque nous croyons à quelque chose, nous nous battons pour le prouver, nous voulons d’ailleurs souvent convaincre les autres ! 

La Foi est une bienfaisante sensation.

La croyance est un point de vue à défendre.

Cela fait une grande différence ! Les uns sont donc en paix, les autres inquiets que leur athéisme soit mis en péril …

La Foi apaise également grâce à ce sentiment de reliance qu’elle apporte. Si vous avez la Foi, vous ne vous sentez jamais seul. Vous ressentez, en vous, toutes ces présences, ces énergies invisibles à l’oeil. Par contre, une personne athée se retrouve avec un manque cruel : elle est toujours seule avec son corps et ses pensées. Avant ? Après ? Pendant ? Quel vertige ! 

– «Dieu ? Vous avez dit Dieu ? Mais enfin, quelle preuve avez-vous que Dieu existe ? Regardez tous ces malheurs qui assombrissent le monde ? Et vous pensez toujours que Dieu existe ? Ma pauvre, vous êtes bien naïve, je vous plains, je préfère ne compter que sur moi»

– «Je ne «compte» pas sur Dieu, il est en moi, tout simplement. Il est une force secrète qui m’habite et me permet de traverser les sombres moments plus sereinement. Dieu n’est pas une assurance bonheur, il est cette énergie qui nous accompagne tout au long de notre vie, avec ses hauts et ses bas. A ce propos, connaissez-vous cette belle histoire symbolique, qui illustre tellement bien la Foi ? Je vais vous la raconter …»

Man thinking and watching the sea «Il était une fois un homme, assis sur le bord d’une plage, qui traversait une grande souffrance et faisait le point sur sa vie. Il avait eu ses joies et ses peines, comme tout homme. Il avait la Foi mais, comme toujours, celle-ci est souvent remise en question lorsque nous allons mal ! Aussi, en ce moment où il n’allait pas bien, il l’a mise en doute et s’en prit à Dieu.

– « Bon Dieu, je t’ai toujours prié et honoré. J’ai toujours agit en ton nom et je suis un de tes fidèles croyants. Pourtant tu m’as abandonné. Pourquoi n’as-tu pas toujours été là lorsque j’avais vraiment besoin de toi ? »

 A ce moment là, Dieu lui répondit :

– « Mon frère, j’ai toujours été là. Tu as souffert mais je t’ai protégé. Retournes-toi et regardes ces pas sur le sable. Tu vois, ce sont tes pas, ceux de ta vie. Tu vois que les miens ont toujours été près des tiens : il y a toujours 4 empreintes dans le sable » 

Etonné, l’homme regarde cette longue ligne de pas et, effectivement, il voit deux empreintes supplémentaires auprès des siennes. Toutefois, à certains endroits, il n’y a plus que les siens ! Oh ! Juste pendant quelques pas, mais à chaque fois cela correspondait à des pas très difficiles et il aurait bien aimé que Dieu ne le lâche pas à ce moment là … Tout content de pouvoir exprimer sa colère, l’homme s’en prit donc à Dieu et lui dit :

– « Tu vois, la preuve que l’on ne peut compter sur toi ! Tu es là quand tout va bien mais au moment où j’ai le plus souffert, où j’ai eu le plus besoin de toi et bien, regardes, tes pas ne sont plus près des miens. »

 Un souffle de vent, très doux, entoura alors l’homme et il entendit la réponse de Dieu :

 – « Ces quelques pas, où tu ne vois que deux empreintes, ce sont les miens. Ce sont les moments où je t’ai porté dans mes bras …»

13 comments

  1. Quelle belle chose vous écrivez madame Ponroy … ça réchauffe le coeur :-))
    ma pensée est celle-ci : Dieu est une énergie nous sommes tous dans cette énergie sans laquelle nous ne pourrions vivre exactement comme les poissons dans l’eau , donc dieu nous donnes la vie tous les jours . cette énergie nous pouvons la voir a l’oeil nus !

    Nous sommes ici pour évoluer , Dieu ne peut marcher pour nous parce que cela serait son évolution et pas la notre ..
    Hélas souvent a travers les erreurs nous apprenons les leçons de vie quand on la retient , autrement on devra répéter la même erreur pour bien l’ancrer .
    Si il n’y aurait aucune difficulté dans nos vies .. il n’y aurait pas d’évolution …on est sortit des grottes grâce a cette évolution que nous avons gagnés pas a pas souvent dans la souffrance , on pourrait la faire dans l’acceptation dans la prise de conscience , et donc avoir la compréhension que les difficultés que parfois la vie nous place devant a sa raison d’être elle nous enseigne a devenir parfait a corriger nos défauts (qui ne le sont pas en vérité mais ils sont simplement des instruments d’évolution…) pour retourner chez notre père .

    une merveilleuse journée a tous

  2. que veut dire ce mot « Dieu » si petit à l écrit et si GRAND à prononcer , j ai la Foi , je ne sais pas par quoi suis je habitée ,mais Elle est là …

  3. votre article commence très mal….
    comment pouvez vous écrire que ceux qui ont la foi acceptent et tolèrent ceux qui ne la partagent pas ??
    promenez vous dans une banlieu, ouvrez votre télévision, et vous constaterez vite le contraire, que ce soit les fous d’Allah ou les juifs pieux, il n’y en a pas un pour rattrapper Monseigneur Leonard et ses absurdités inspirées de Rome.
    Je suis un agnostique convaincu, ce qui ne m’empêche pas d’apprécier votre prose, en général ; nous partageons les mêmes valeurs la pluspart du temps. Je n’ai jamais senti que ma « laïcité » était en péril pour moi-même, elle l’est dans l’intolérance des fanatiques qui refusent la simple application de la séparation des religions et de la conduite d’une nation.
    Pour le reste, gens de bonne volonté, ce qui nous différencei est que je n’attend aucune récompense d’un au-delà hypothétique, mon partage humaniste au quotidien me suffit.

    bonne journée à vous et à tous ceux qui vous lises

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire avec lequel je suis tout à fait en accord. Oui, oui … 🙂
      Je voudrais simplement vous préciser ma pensée. Dans cette chronique, je parle de « Foi » et non pas de « croyances ». La Foi, selon moi, et je crois l’avoir précisé, est au-delà de toutes les pratiques et croyances religieuses ! C’est quelque chose qui nous habite, que l’on peut appeler « force », ou énergie d’amour … Dans votre commentaire vous parlez des « pratiquants orthodoxes » de chaque religion, de personnes qui ont construit toutes leurs personnalités avec des croyances qu’ils refusent de remettre en cause. Vous pouvez être très pratiquant et ne pas avoir la Foi, celle-ci n’étant pas une croyance mais un ressenti.
      Une chose est certaine, lorsque je croise des personnes intolérantes je suis certaine, au fond de moi, qu’elles n’ont pas la Foi : c’est antinomique.
      Par ailleurs, je n’attend aucune récompense d’un au-delà hypothétique : je vis en cherchant à être la plus authentique possible en respectant mes valeurs, qui impliquent le respect et l’amour. Il me semble que votre « laïcité » vous amène sur le même chemin ! Auriez-vous la Foi ? 🙂

  4. Chantal vous vivez réflexions Descartes appelé Cogito aucune preuve incomplète et cette différence entre fixe et variable dans l’esprit humain. Moi, par exemple j’adore ton âme je ne sais pas pourquoi vous vous connaissiez dans un autre monde comme dit Vijth et Hegel, ou je suis hypnotisé par votre présentation est parole agréable, je ne sais pas, et de rechercher dans la présence de Dieu dans nos philosophes et les scientifiques étant dit que la nature de Dieu dans quatre premier potentiel
    Être qu’ils n’ont pas de présence effective Deuxième coïncidence peut-être III de la même ce monde infini et le quartier potentielle est d’être le créateur univers nommé illusion théorie Dieu sortit par l américains philosophe Sir Jeans James dans son livre Secrets de l’univers mystérieux. sa pensée dernière
    Mais l’amour ets spirituelles que les gens restent immortels pourquoi
    Ce commentaire doit être plus

  5. je suis athée….. et je respecte les autres j’ai souvent des discutions avec des croyanst et helas madame.. ce sont eux en generale qui m’agressent, ne comprennent pas le pourquoi de cette non foi.. sans oublier que generalement.. ils essaient de me mettre sur « le droit chemin ». Ne pas mettre les gens dans des petites boites.. les athées peuvent ne pas etre agressifs .. comme les croyants peuvent etre obtus! la plupart des gens croient pour de mauvaises raisons.. et n’aime pas leurs prochains. quand j’ai la chance de croiser un VRAI croyant c avec joie que j’echange avec lui……

    1. Toute personne qui s’énerve devant une autre personne qui ne aprtage pas ses convictions religieuses est en manque d’arguments pouvant convaincre son interlocutrice.
      La foi est un sentiment strictement personnel qui ne peut être transmis à l’autre ni imposé. Le respect de l’autre est un signe manifestant que la religion qu’elle soit chrétienne, musulmane ou judaïque qui prêche la tolérance et l’amour de l’autre..

    2. Bonjour Nelly,
      Je vous remercie pour ce commentaire qui me semble très juste. Toutefois, je le rappelle, je fais une distinction entre la « Foi » et les « croyances ». Ce n’est pas du tout la même chose ! Comme je l’écrivais dans ma chronique, les croyances sont du ressort de la pensée, nous les adoptons souvent par confort et, pour nous convaincre que nous avons raison de les avoir, nous les défendons becs et ongles, parfois au détriment de la tolérance et du respect de l’autre. La Foi est un ressenti profond qui ne s’explique pas … C’est peut-être ce que vous appelez les « vrais croyants » ? Les gens qui ont la Foi ne chercheront jamais à vous convaincre puisqu’ils ne peuvent expliquer ce qu’ils ressentent avec des mots : ils peuvent juste partager avec vous leurs expériences.

  6. Je dirais…A chacun son chemin…Ne pas prêcher dans le désert…Montrer l’exemple de l’acceptation de la différence…Attendre patiement qu’ils comprennent s’ils le peuvent un jour…TOLERANCE et COMPASSION…

  7. Chére Chantal

    Je ne resiste pas a l’envie de poser une pierre a l’edifice .j’ai relevé trois reflextions qui m’ont interpelé.
    -La foi n’appelle pas de question : je préfére vivre la foi comme une formation perpétuelle , un affinage et une remise en cause par le questionnement justement .
    -la foi et le sentiment de reliance : mon experience du lien au autres prend racine dans la perception , le constat ,a travers une observation denuée de tout jugement.la reliance dont je parle est un fait , pas une construction.
    -une personne athée se retrouve avec un manque cruel : on pourrait l’interpréter autrement ,n’ayant pas de manque la personne athée n’a pas besoin de dieu ,alors que certaine personne comble leur manque par la foi.

    Ma position est celle-ci : on peu parler d’une orange par exemple ,partager les savoirs ,les observations ect …mais tant qu’on l’a pas mangée on ne la connait pas .
    je suis comme tout le monde ,j’ai ma part de croyance et ma part de connaissance, mais je ne mélange jamais les deux .
    la foi don tu parle me semble faire partie de ta connaissance ,et c’est là que je suis troublé : la foi ne prend t’elle pas racine dans la croyance?

    la seule chose don je puis temoigner avec force c’est que l’amour transforme de l’interieur ,il ouvre les yeux et le coeur ,il révéle ,il instruit ,il amplifie la perception.c’est a mon avis le seul chemin a suivre ,mais tant qu’on ne c’est pas mis en marche on ne peu que le croire……ou pas.
    ps: même celui qui croi que dieu n’existe pas est un croyant

  8. Que la foi et l’athéisme sont des choses tout le monde Self configuré exemple science et la culture Descartes dit puisque c’est Dieu existe, j ‘existe Marx dit la religion est l’opium des peuples Einstein le physicien dit que la foi sans connaissance tâtons aveugle toucher, et la science sans la foi, marchant démarche boiteuse Julian Huxley, qui dit le New darwinisme que l’homme moderne est seul avec le développement de la science et non plus dans le besoin de dieu des Indiens dire le nervana toute individualité de fusion dans le soi divin pour atteindre la perfection les Chinois disent le tao et la logique dit que la théorie de la causalité de tout ce que toutes les raisons chose parcourue, mais ne devrait pas dire que je vis des droits de dogmes est également loin de la science et de l’industrie pour laquelle Dieu parce qu’Il est aussi l’un au Jour de la Résurrection

  9. Quel beau texte pertinent en cette année de la Foi annoncée par le Pape Benoit XVI. La tolérance à l’autre n’est pas une question de foi, mais d’éducation. Il ne faut pas prendre comme acquit que la baisse de la pratique religieuse est proportionnelle à la baisse de la Foi dans le monde; Dieu peut très bien exister et même m’habiter sans nécessairement que j’appartienne à une quelconque religion. Par contre la hausse de l’individualisme dans le monde, est proportionnelle à la hausse de personnes qui se disent humaniste; c’est l’humain qui agit dans nos vies et non Dieu. La Foi est une relation avec Dieu tandis que la religion est une relation avec les autres. L’intégrisme est le contraire et de la Foi et de la religion. Pour l’intégriste, les valeurs importantes sont les siennes et il y mettra tous les efforts pour les faire accepter par tous les moyens. S’il se dit croyant il le fera au nom de Dieu, combien de guerre au nom de Dieu l’humanité a-t-elle connue, s’il ne l’est pas il rejettera et Dieu et tous ceux qui ont la Foi. Toutes les grandes religions prônent l’Amour, le partage et la compassion. Dans ma Foi, c’est Jésus qui est venu m’enseigner ces trois règles. Si j’étais musulman, ce serait Mahomet, ou Moïse si j’étais juif. Si j’étais athée, ce serait la société que je veux construire où il ferait bon vivre. Aurons-nous l’audace, pour le bien et la paix de l’humanité, d’oublier ce qui nous divise afin de vivre en harmonie, dans ce qui nous unit : l’Amour, le partage, la compassion.

Laisser un commentaire