409 – LE RENOUVEAU DE L’EGLISE CATHOLIQUE?

Posted on mars 22, 2013 par

0



Ce n’est un secret pour personne, l’église catholique, la plus vieille institution du monde, est à la croisée des chemins. Le nouveau pape François choisira t-il la même voie classique que ses prédécesseurs, au risque de s’enliser dans le conservatisme et le déclin ou bien choisira t-il la voie plus risquée du renouveau et aussi de l’espoir ?

images Les Européens ont une vision d’une Eglise vieillissante et sur le déclin. Ceci traduit très exactement le vieillissement et l’engourdissement des européens eux-mêmes. L’Eglise Catholique Européenne est le reflet précis de l’état d’esprit européen, replié sur lui-même et sans dynamisme. Ailleurs la réalité est toute autre et partout dans le monde l’Eglise Catholique attire de plus en plus de fidèles. Pour comprendre cet extraordinaire renouveau en Amérique du Nord et du Sud ainsi qu’en Asie je vous demande de regarder attentivement la vidéo suivante en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=gyFW2RrimIw

Cette cérémonie que vous venez de voir est animée par Kiko Arguello, cet espagnol qui parcourt le monde pour visiter le million de fidèles qui adhèrent à son mouvement « le chemin néocatéchuménique », parrainé à chaque fois par les évêques et les cardinaux émerveillés et qui fut encouragé par Jean-Paul II. Les cérémonies des Kikos attirent des foules immenses de jeunes enthousiastes qui s’engagent dans des actions auprès des plus démuni. C’est lui qui, par exemple, a organisé en 2011 les Journées Mondiales de la Jeunesse  qui eurent un énorme retentissement. Les Séminaires Redemptoris mater, rattachés à son mouvement, sont pleins, tandis que l’Eglise manque cruellement de vocations.

Cette vidéo peut choquer ceux qui sont habitués aux cérémonies pompeuses et compassées traditionnelles, mais ils peuvent aussi être interpellés par l’enthousiasme de cette jeunesse et par l’extraordinaire énergie qui s’en dégage. Tout le monde n’a pas le charisme de Kiko Arguello, mais, il ouvre peut-être la voie vers l’espoir. Il existe d’autres mouvements très actifs comme « Communion et Libération » ou les « Légionnaires du Christ » qui se réfèrent à la Théologie de la Libération. Je crois profondément que les êtres humains ont besoin d’adhérer à des mouvements qui les dépassent et dans lesquels ils peuvent puiser leur énergie et y trouver réconfort et épanouissement. Ce n’est plus aujourd’hui dans les ors et les lustres que les fidèles peuvent se reconnaître, mais néanmoins le besoin de religion demeure plus que jamais.

J’attache beaucoup d’importance aux symboles. Tout d’abord, il s’agit du premier pape non- 112_Francoiseuropéen, en provenance du nouveau monde. Il a choisi le nom de François en souvenir de Saint François-Xavier, compagnon de Saint Ignace, le fondateur de l’ordre des Jésuites, qui fut le grand évangélisateur du Japon et qui mourut en héro n’ayant peur de rien. Le pape François ne devra pas avoir peur pour secouer la torpeur de la Curie Vaticane et s’attaquer aux grandes réformes que l’Eglise attend avec impatience. Les Jésuites sont des gens non conformistes et très influents, ils ont reçu une éducation hors-pairs et sont généralement fermes et tenaces.

Autre symbole, lors de sa première apparition place Saint Pierre, il était vêtu d’une simple soutane blanche avec une croix en bois sur sa poitrine. Lors de sa première intervention publique qui donne le « la » de son ministère il affirma : «  N’oublions jamais que le vrai pouvoir est le service » et il mit en avant « l’Eglise pauvre pour les pauvres ».

S’il veut s’engager dans la voie des réformes, ce dont je ne doute pas, il devra composer avec les éléments plus conservateurs de l’Eglise. Il est certain qu’il se montrera fermement opposé à l’avortement et au mariage gay, par contre sa position est très attendue sur un grand nombre de problèmes de société comme l’homosexualité, le mariage des prêtres, la pédérastie au sein de certains membres du clergé, l’accès des femmes à l’ordination, ainsi que sur l’ensemble des questions très complexes portant sur la bioéthique. Sa position concernant les mouvements du type Kiko Arguello est aussi fort attendue. Sur toutes ces questions les jésuites comptent d’éminents spécialistes.

Il ne fait pas de doute que le pape François a entre ses mains la possibilité d’un renouveau de l’Eglise Catholique. Il devra abandonner la vision pyramidale de la hiérarchie ecclésiastique, c’est-à-dire une hiérarchie verticale allant du fidèle à l’Evêque en passant par le prêtre. La société attend une organisation horizontale en réseau, tout-à-fait dans l’air du temps…