411 – LA MANIFESTATION BLESSEE

Posted on mars 27, 2013 par

5


AFP_130324_jx2ps_manif-paris-gai_sn635

Ce week-end a eu lieu une grande manifestation, à Paris et ailleurs, pour protester contre le mariage homosexuel.

Mon propos, ici, n’est pas de commenter le pour ou le contre de ce projet … Simplement de réfléchir avec vous sur un sujet qui me saute aux yeux en ce moment : le fait qu’aucun média, aucun réseau organisé, ne semble prendre conscience de l’étendue de cette manifestation. Pourquoi ?

MANIF  POUR TOUS

Ces milliers de personnes, manifestant pacifiquement pour faire entendre leur point de vue, n’ont pas été entendues ni respectées. Et je trouve cela particulièrement injuste … 

Le gouvernement ET les media se doivent d’être justes et neutres. Le peuple a quelque chose à dire, les uns sont pour le mariage homosexuel, les autres se révoltent. Qui a raison ou qui a tord, ce n’est pas le propos. Toutefois, les DEUX parties doivent être entendues : elles sont aussi respectables l’une que l’autre ! Et pourtant, il semblerait que ce ne soit pas le cas …  

En effet les media, et le gouvernement à travers eux, ont commenté, palabré, discuté, analysé, écouté et mis en avant, pendant des mois, les paroles et revendications de tous ceux qui sont «pour» cette loi. Ceux qui contestaient et cherchaient à faire entendre des arguments «contre» étaient considérés comme des conservateurs, des réactionnaires ou des intolérants.  

Forcément, toute la partie de la population qui partageait ces valeurs s’est sentie agressée, abusée. Non seulement elle avait le sentiment d’être insultée à travers ses représentants mais également complètement reniée. Alors, ces hommes et ces femmes se sont organisés pour «dire» ce qu’ils avaient à dire ! Une première manifestation a eu lieu il y a quelques semaines et, déjà, elle a été complètement minimisée par le gouvernement et les média. Elle «gênait» …

Du coup, encore plus outragés et décidés, les manifestants «contre» se sont réunis une nouvelle fois hier, encore plus nombreux, encore plus déterminés à se faire entendre. Plusieurs personnes, parmi mes connaissances, étaient présents. Ils m’ont garanti qu’ils étaient au moins 1million de manifestants ! C’est énorme, non ? 

Et bien, là encore, l’évènement a été largement minimisé. Pourtant, ces gens ont été maltraités par les forces de l’ordre et même des enfants ont subi leurs assauts. Des gamins ! Des petits bouts de choux ! Sont-ils si dangereux qu’il faille les traiter comme de dangereuses personnes ?  

Je vous livre ici un extrait d’un e-mail que nous avons reçu d’une personne qui était sur place dimanche. Merci, Christian, d’avoir pris ta plume pour nous décrire ce que tu as vu !

«Oui nous y étions et nous sommes fiers d’y avoir été. Imaginons un espace de l’Etoile à la Défense, sur toute la largeur y compris les contre allées, noir de manifestants. Il y en avait aussi de l’Avenue Foch à la Porte Dauphine, et toutes les voies d’accès où nombre de personnes ont dû rester, faute de pouvoir aller plus loin, car il n’y avait plus de place. Nous mêmes étions bloqués dans les ruelles, vers la rue de la Pompe, mais nous avons réussi à braver les barrages et forces de l’ordre pour rejoindre l’Avenue de la Grande Armée puis nous rapprocher de l’Etoile.

C’était grandissime. 1.400.000 personnes au moins, ça fait du monde, une organisation exceptionnelle, des meetings et des témoignages superbes, même une jeune femme a réussi à nous faire couler une larme d’émotion.

 De tout cela les médias n’en font aucun état, ce serait donc encore un non-évènement ?Heureusement quelques débordements, engendrés par des casseurs étrangers à la manifestation venus uniquement pour profiter de l’évènement pour se faire valoir, ont débridé la langue de ces médias de merde. Malheureusement quelques mères de famille, venues manifester avec leur bébé et voulant quitter la manif avant la fin pour éviter les embouteillages humains, ont été prises sauvagement à partie par des forces de l’ordre suréquipées et préparées pour une attaque musclée sur les manifestants. Des gaz pulvérisés sur des femmes avec leurs enfants, de dos de préférence : quelle honte ! …»

Comprenez-vous mon interrogation ? Pourquoi, quand une partie de la population n’est pas en accord avec ce que certains appellent «l’évolution», cette partie n’est-elle pas écoutée, respectée, entendue ? Comme si leurs arguments, tout aussi valables que les autres, empêchaient un certain «mouvement» de tourner en rond. Ces personnes «gênent» car elles ne vont pas dans le sens voulu par ceux qui détiennent le pouvoir : alors ils sont littéralement «gommés». Ils peuvent être des millions à crier, hurler, s’époumoner … les media les baillonnent. C’est très facile ! Il suffit de truquer quelques chiffres, de ne pas relayer les images, voir de les manipuler et, hop, le tour est joué : ces millions de personnes ont manifesté pour rien.

L’histoire serait donc comme un fleuve : quand le courant va dans un sens, il est quasi impossible de le remonter sans y laisser ses forces et, souvent, sa vie. L’eau coule vers la mer, le fleuve va se jeter dans l’estuaire et se perdre dans l’immensité. Il se charge, en passant, de limon, de minéraux et de végétaux mais aussi de la pollution que les hommes déversent sur ses rives. Cette pollution viendra polluer la mer mais … le fleuve avance, encore et encore, sans se poser de question.

L’histoire nous oubliera lorsqu’elle se jettera dans l’estuaire du temps mais nous, hommes et femmes d’aujourd’hui, ne pouvons accepter d’être traités comme quantité négligeable. Quel que soit le sujet, quel que soit le fleuve, nous nous battons tous pour que nos valeurs soient respectées : que l’on soit de gauche, de droite, pour ou contre, que nous allions dans le sens du courant ou que nous nous accrochions aux branches, revendiquons d’avoir tous le même droit à la parole …

 

Posted in: Politique, Sociétés