430 – LES BONHEURS DU JOUR …

Posted on mai 17, 2013 par

2


like

Chaque jour des petits moments de bonheur se présentent à nous : gratuitement, subrepticement, abondamment parfois. Ce sont les bonheurs du jour …

 A nous de les saisir à pleines mains, avec les yeux du coeur, afin que tous ces petits bonheurs du jour nourrissent notre grand bonheur de vivre !

Mais, bien souvent, nous ne les voyons pas … Non pas parce qu’ils sont «petits» mais parce que nous avons des croyances, des théories toutes faites dans nos têtes. Etre heureux, c’est comme si ou comme ça. Point. Nous sommes abreuvés de films à grands spectacles ou de romans qui nous décrivent et nous montrent les «grands» évènements de la vie, heureux ou malheureux. Les évènements que nous appelons «marquants».

Pourtant, ce ne sont pas toujours ces évènements «marquants» qui rendent heureux. Parfois, c’est même tout le contraire ! Ils bousculent, ils chahutent, ils interrogent, ils apportent tellement d’émotions que nous n’avons pas le temps -sur le moment- de les savourer. 

Voyez-vous de quoi je parle ? Vous savez, de ces occasions où l’on «doit» être heureux, à tout prix …

Alors, comme nous nous devons -dans ces «grands» moments- de montrer, de dire, d’exprimer notre bonheur … nous le faisons à grand renfort de sourires et de photos souvenirs.

Et bien, j’ai remarqué que c’est la même chose, mais à l’envers, avec les petits bonheurs du jour. Nous n’avons pas le droit de les remarquer : nous sommes trop occupés, ou trop tristes, ou trop anxieux, ou trop stressés, ou trop … ou pas assez … Bref, nous ne sommes pas en état «mental» de les remarquer et encore moins de les apprécier !

Du coup, nous passons à côté du bonheur. Car, in fine, c’est quoi le bonheur ? Ne serait-ce pas cette faculté de saisir tous ces petits cadeaux de la vie qui jalonnent notre chemin quotidien ? Ne serait-ce pas un choix de vie ?

Alors là, je sens quelques lecteurs sursauter : «Qu’elle se mette à ma place, elle verra si c’est un choix !» pensent-ils peut-être. «Comment peut-on dire que le bonheur est un choix ?».

Bien sûr, le bonheur ne se garantit pas sur facture et nous rencontrons tous, au cours de nos vies, des moments où il nous parait bien compromis. Parfois même il paraît totalement inatteignable !

Pourtant mon expérience personnelle, et toutes les confidences que j’ai reçues dans ma vie, m’ont montré que certaines personnes avaient plus de facilité que d’autres à être heureuses. Indépendamment de leur situation affective, matérielle ou même de leur santé !

Nous connaissons tous des personnes de qui l’ont dit «Elle a tout pour être heureuse !» et qui n’y arrive pas. Tandis que d’autres, malgré leurs nombreuses difficultés, vous remontent le moral avec leur faculté à saisir tous les petits et grands moments de bonheur.

J’ai observé ces deux catégories de personnes. J’ai échangé avec elles, j’ai cherché à comprendre l’une et l’autre. Et je me suis aperçue que c’était simplement une question de position mentale. Une question de choix …

J’ai même remarqué un lien entre le fait de se sentir globalement «victime» dans la vie (ce n’est pas ma faute) et une grande difficulté à saisir les bonheurs de la vie. Au contraire, les personnes «responsables» (c’est moi qui décide) ont une plus grande facilité à être heureuses.

C’est donc une grande nouvelle ! Cela signifie que l’on peut toujours, à tous moments, choisir d’ouvrir nos yeux aux petits bonheurs du jour et de les savourer les uns après les autres jusqu’à ce qu’ils forment, dans nos vies, un grand bouquet joyeux. Quel que soit ce que l’on vit, ce que l’on traverse, quelles que soient nos difficultés du jour, le soleil se lève, les oiseaux chantent, le printemps fleurit et la vie est pleine de surprises. 

Un échange de sourires, par exemple, est une petite goutte de bonheur. Une fleur qui jaillit dans un muret, un oiseau qui se pose sur la rambarde du balcon, un rayon de soleil sur une flaque d’eau et, hop, un petit -ou grand- moment de bonheur s’offre à nous.

Simplement, ouvrons nos yeux et accueillons à coeurs ouverts toutes ces merveilles totalement gratuites, qui nous entourent toutes et tous !

Pour terminer, deux citations d’Alain, extraites de «Propos sur le bonheur», que je trouve toujours d’actualité, peut-être même encore plus aujourd’hui où nous traversons tant de bouleversements sociaux :

«Il y a plus de volonté qu’on ne croit dans le bonheur»

« Il faut prêcher sur la vie, non sur la mort ; répandre l’espoir et non la crainte ; et cultiver en commun la joie, vrai trésor humain. C’est le grand secret des sages et ce sera la lumière de demain ».