454 – LA PEUR EST MAÎTRESSE DU MONDE

Posted on août 8, 2013 par

0


Dans notre précédente chronique nous avons vu que le pouvoir est détenu par une oligarchie de l’argent qui, en sous-main, dirige le monde. Quels sont les outils nécessaires pour gouverner les peuples facilement?

 

 Unknown-2 L’outil universel pour rendre les peuples dociles, obéissants et collaboratifs, c’est tout simplement la peur. La peur est le socle de tous les pouvoirs et de toutes les dictatures. Sous tous les cieux d’hier et d’aujourd’hui, les peuples ont été menés par la peur. Les religions ont été parmi les premiers pouvoirs qui ont gouverné par la peur. Peur du jugement dernier, peur des ténèbres et de l’enfer, peur de l’apocalypse. Les pires châtiments planent au-dessus des têtes des mécréants. Si la peur de l’enfer et du démon ne suffit pas, les inquisiteurs et les Ayatollahs sont là pour vider votre portefeuille et, si nécessaire, vous infliger les pires sévices. Ne vous méprenez pas, nous ne confondons pas religion et spiritualité. La religion n’est souvent qu’une exploitation abusive du besoin spécifiquement humain de spiritualité !

 

Chacun détient une religion d’origine qu’il n’est pas toujours facile de critiquer ouvertement car elle s’inscrit dans notre culture, dans notre famille de pensée, qu’on le veuille ou non. Regardez donc les autres religions d’un œil critique, c’est plus facile. Etudiez, par exemple, la religion des Egyptiens et aussitôt sa stupidité vous sautera aux yeux. De même, aujourd’hui, les chrétiens regardent d’un œil effaré la religion musulmane et ses préceptes stupides, tel le Ramadan ; ils observent aussi ébahis les rites complexes et invraisemblables des Juifs orthodoxes. La religion des autres paraît toujours archaïque, et la nôtre ? Toujours est-il que les peuples religieux sont plus faciles à gouverner car ils sont habitués à suivre des règles qui ne se discutent pas !

 

Supposons que je sois hypochondriac. Est-ce que cela ne viendrait pas d'une tumeur au cerveau?

Supposons que je sois hypochondriac.
Est-ce que cela ne viendrait pas d’une tumeur au cerveau?

 L’Occident s’est déchristianisé et la religion a perdu une grande partie de son pouvoir dans bien des pays. Rien n’est pire qu’un peuple à l’esprit critique ! D’autres pouvoirs ont donc pris le relai, à commencer par le pouvoir médical. La peur de la maladie a remplacé la peur du pêché, le médecin a succédé au prêtre, les nouvelles cathédrales sont les hôpitaux, signes de prestige. Nous n’allons plus à confesse, mais nous nous soumettons de bonne grâce à des check-up réguliers, bref, la « tumeur maligne » a remplacé le « malin » ! L’argent et le prestige sont aujourd’hui entre les mains du monopole médico-pharmaceutique et malheur à ceux qui viennent contester sa suprématie ! Les budgets de santé sont devenus les premiers postes de dépense, supérieurs aux budgets des Etats et nos sociétés se ruinent sous le joug d’une peur déraisonnable qui a gagné l’ensemble de la population. Si vous déclarez que vous n’êtes pas malade, vous êtes suspects et probablement un malade qui s’ignore ! Cette peur est entretenue par les pires mensonges, comme jadis sous la domination du clergé. Nous reviendrons dans d’autres chroniques sur le totalitarisme et le fanatisme médical.

 

Le pouvoir de l’argent s’exerce dans d’autres domaines. Nos sociétés industrielles sont basées  sur l’énergie et c’est la raison pour laquelle des empires transnationaux se sont crées dans les domaines pétroliers et nucléaires qui dominent les Etats. Ce pouvoir énergétique est lié au pouvoir militaire qui est prêt à faire la guerre dans tous les coins du globe pour assurer son approvisionnement. La peur de la pénurie crée des ennemis potentiels tout azimuts. La peur du terrorisme est l’alibi suprême et imparable pour assujettir les peuples, déclencher des guerres, et supprimer les libertés civiques, comme nous le voyons chaque jour autour de nous. Chaque suppression de liberté est aussitôt justifiée par un nouveau danger imaginaire qui nécessiterait de nouvelles précautions et, à force de se voir des ennemis partout, nous finissons par nous en créer ! Nous sommes finalement assaillis par la peur.

 

Tous les pouvoirs brassent beaucoup d’argent et les chefs d’orchestre sont finalement les banquiers. Ce Unknown-1sont eux qui gèrent l’ensemble de ces pouvoirs. La banque qui dirige le monde est celle qui brasse le plus d’argent, celle qui peut, à elle seule, influencer les marchés, trafiquer à son profit les taux bancaires et spéculer sans risque sur les marchés qu’elle oriente à son gré. Nous venons d’apprendre qu’elle a empochés 5 milliards, après avoir manipulé les cours de l’aluminium ! Cette banque, c’est Goldman Sachs à laquelle pas un seul homme, pas un seul groupe de pression, ne peut résister  ou simplement déplaire ! Cet « Empire invisible » possède 1000 milliards de dollars d’actifs, soit deux fois le budget de la France et qui a transformé la planète en un vaste casino. C’est la banque qui a spéculé contre l’euro après avoir maquillé les comptes de la Grèce. C’est elle qui renforce son influence au fur et à mesure que la crise s’installe. C’est elle qui fait peur aux gouvernants car elle a le pouvoir de les faire et de les défaire. Elle favorise toujours l’élection des candidats les plus faibles et les plus incompétents. Elle domine les démocraties et les menace !… Cherchez quels sont les dirigeants de Goldman Sachs et vous comprendrez qui gouverne le monde !

 

Si vous pensez que nous sommes ici des « conspirationistes » à tendance paranoïaque, informez-vous davantage. Regardez par exemple le film Zeitgest (esprit du temps) en cliquant sur le lien, c’est un bon support pour réfléchir… et vous aimerez cette phrase mise en exergue : « Ils doivent trouver cela difficile ceux qui ont pris l’autorité pour la vérité plutôt que la vérité en tant qu’autorité ».

 

N’oubliez pas non plus de voir THRIVE dont nous vous parlions dans notre dernière chronique. Pour activer les liens qui figurent dans ce texte, il est nécessaire d’aller sur le site www.chronique-libre.com