500 – CE N’EST QU’UN AU-REVOIR…

Posted on janvier 27, 2014 par

4


Oui, chronique-libre publie aujourd’hui sa cinq centième chronique. Cela sera aussi la dernière… tout du moins pour l’instant…

 

Nous reviendrons plus tard,  nous ne savons pas encore. Nous ne sommes pas lassés d’écrire, bien au contraire, mais nous voulons changer de sujet, écrire différemment et parler d’autre chose.

PF-crystal-ball-20_2438520b Nous avons beaucoup analysé les situations économiques et politiques, surtout la géopolitique qui nous passionne. Nous avons au cours de ces trois ans arpenté l’Europe et le monde puis nous avons livré nos impressions en même temps que nous nous sommes exercés à quelques pronostics. Nous avons tenté de jouer les oracles et d’humer le vent qui souffle sur l’Occident afin d’en dessiner les futurs contours et discerner, à travers les effluves du présent, les rivages où nous accosterons demain.

Depuis deux ans nous avons anticipés un sursaut économique des USA auquel nous assistons aujourd’hui, ce qui prouve une nouvelle fois la suprématie incontestable du libéralisme par rapport au socialisme pour faire baisser le chômage . Nous avons été beaucoup plus pessimiste sur l’Europe qui zigzague comme un canard sans tête et ne parvient pas à s’accorder. Nous avons prévu des lendemains douloureux pour la France qui a eu le malheur d’élire un gouvernement totalement incompétent ; les années qui viennent lui amèneront du sang et des larmes. Les français sont dans le déni total et ne sont pas conscients du drame qui se joue. Nous avions pronostiqué que la Grèce quitterait la zone Euro, ce n’est pas ce qui s’est produit et c’est peut-être dommage, mais rien n’est encore joué. L’Italie a manqué sa renaissance et tout y reste à faire. Nous avions dit que les affres de l’Espagne et du Portugal pourraient s’atténuer grâce aux mesures courageuses et difficiles prises par leurs gouvernements : c’est ce qui semble se dessiner timidement et dans la douleur, mais on ne peut sortir du super-endettement sans douleur!

Sur le plan de la crise de l’Euro, nous avons toujours maintenu que la disparité de

LA FIN DU MONDE EST POUR DEMAIN. "Cela fait quinze ans qu'il porte cette pancarte".

LA FIN DU MONDE EST POUR DEMAIN.
« Cela fait quinze ans qu’il porte cette pancarte ».

la compétitivité entre le Nord et le Sud de l’Europe était telle qu’il semblait impossible de rétablir la situation économique du Sud sans une dévaluation monétaire, c’est-à-dire la création de deux monnaies distinctes. Nous maintenons ce point de vue et sur ce plan 2014 est lourd de menaces. La crise actuelle est beaucoup plus grave que ce que veulent bien vous dire les media et les politiciens qui veulent vous faire croire au miracle. En effet, la croissance continue de la dette est insoutenable et l’épreuve de vérité est proche. Nous avons tenté de démontrer les raisons qui font que la crise économique sera durable en occident et qu’il vaut mieux se préparer à la décroissance, voulue et organisée.

Nous avons abordés bien d’autres sujets de société. Nous avons illustré combien la révolution numérique bouleversait nos modes de pensée. Nous avons mainte fois tenté de vous convaincre que votre santé constitue votre capital le plus précieux  et qu’il est entre vos mains et sous votre responsabilité entière. La décision française d’autoriser le mariage des homosexuels nous a attristé car elle constitue, à nos yeux, une atteinte très grave aux valeurs fondamentales de notre culture. A plusieurs reprises nous avons plaidé pour un changement démocratique profond pour aller vers la démocratie directe en conformité avec l’émergence de la pensée horizontale, caractéristique des réseaux sociaux. Nous avons esquissés ce que sera le monde du travail de demain, dominé par les robots qui remplaceront les humains sur bien des postes de travail ; là aussi, cette révolution technologique sera douloureuse et difficile.

Par ailleurs, nous avons prôné un meilleur contrôle des flux migratoires et la mise en place d’une immigration choisie ; selon nous, un pays qui ne maitrise pas ses frontière est un pays qui se délitera. Nous avons été très sévère sur les interventions occidentales qui ont soufflé sur les braises du printemps arabe qui s’est transformé en enfer. Nous avons  défendu la liberté d’expression et la liberté religieuse, c’est pourquoi nous sommes affligés de voir la direction que prend la société française qui se recroqueville sur la peur du voile islamique ou de la croix chrétienne et préfère l’intolérance de la laïcité. Dans le même temps nous critiquons la faiblesse des institutions face à l’intégrisme religieux, à l’insécurité, à la délinquance et à l’incivisme à l’école. Nous sommes inquiets des atteintes graves à la liberté d’expression en France où, sous le prétexte de racisme, il devient aussi difficile de s’exprimer sur de nombreux sujets, que sous une dictature.

images Voilà ce qui nous a occupé depuis trois ans, beaucoup d’analyses, de pensées rationnelles et logiques. Nous n’avons jamais été pessimiste, seulement clairvoyant! Nous n’avons pas prévu la fin du monde, mais la fin d’un monde. Nous voudrions maintenant faire travailler notre cerveau droit et nous orienter vers plus de fantaisie, hors des sentiers battus de la science officielle, pour découvrir la pensée ésotérique, le monde des sentiments et des émotions, le sol mouvant de l’inconscient. Bref, l’autre versant de la vie… L’avenir demeure fascinant !

 MERCI D’AVOIR ETE AVEC NOUS AU COURS DE CES ANNEES

A BIENTÔT… CE N’EST QU’UN AU-REVOIR !

RESTEZ A L’ECOUTE

Posted in: Uncategorized