QUI DOIT GOUVERNER?

Posted on mai 19, 2014 par

0


Les peuples ont besoin d’être gouvernés. Mais à qui confier le soin de nous gouverner ? C’est une question complexe, surtout en démocratie. 

En fait, plusieurs forces entrent en jeu pour se disputer le pouvoir qui attire de nombreux prétendants:

–       1- Tout d’abord les politiques qui exercent le pouvoir dans les démocraties parlementaires et qui deviennent vites des oligarchies. Les partis politiques dominants s’entendent pour se partager le pouvoir en alternance et cherchent à éliminer toutes les forces concurrentes en les discréditant. Ce type de démocratie sélectionne la médiocrité et usurpe le pouvoir du peuple sous le couvert de bons sentiments. Ces politiciens sont élus sur des promesses qu’ils ne tiennent jamais.

–       2- Les médias constituent un pôle important de pouvoir. Les groupes qui contrôlent la télévision ont un pouvoir considérable pour influencer l’opinion du peuple et, par conséquent, ses votes. Il est important de se poser la question de savoir qui contrôle la télévision ! Il s’agit souvent de forces occultes qui agissent dans l’ombre. L’émergence d’Internet devrait diminuer l’influence des médias, bien qu’il soit facile de contrôler aussi, et d’orienter, les forums de discussion sur le Web.

–       3- Le pouvoir de la rue est une autre alternative, comme nous avons pu le voir à Tunis, au Caire ou à Kiev. Une foule hystérique, même ultra-minoritaire, peut renverser un gouvernement. Des pays très centralisés, comme la France, sont particulièrement vulnérables à la dictature de la rue qui conduit vite à l’anarchie, suivie en général par un régime autoritaire.

–       4- Les juges sont aussi des candidats à exercer un pouvoir sur les sociétés qu’ils voudraient mieux contrôler. Un pouvoir excessif des juges conduit à une sorte de tyrannie légale non exempte de dogmatisme et d’intolérance. Ces juges sont soit nommés par une administration de tutelle, soit ils sont élus par le peuple. Dans le premier cas ils servent les intérêts de ceux qui les contrôlent et dans le second cas ils sont soumis au vent du populisme, ce qui revient à notre première hypothèse.

–       5- D’une certaine façon, nous sommes aussi gouvernés par les marchands, par les entreprises commerciales, qui nous attirent dans les pièges de l’envie, du paraître et de l’ego. Ils créent chez nous des habitudes et des besoins dont nous devenons les esclaves. Les exemples abondent de notre dépendance aux modes, qu’elles soient vestimentaires ou technologiques. Nous devenons des consommateurs moutonniers, des sortes de moutons de Panurge, à nos risques et périls.

–       6- La mondialisation est une autre sorte de pouvoir qui voudrait contrôler tous les autres, au nom d’impératifs plus ou moins romantiques mais qui consistent en fait à créer un marché mondialisé, dominé par une oligarchie invisible dont nous ne sommes que des marionnettes dociles.

–       7- Le modèle d’un leadership autoritaire est une alternative plausible à la démocratie parlementaire qui sombre dans le populisme et la démagogie. Ce système politique est actuellement à l’œuvre, avec un certain succès, en Russie et en Chine. Le risque de l’autoritarisme est de s’orienter vers une dictature aveugle et répressive. Ce système peut perdurer tant que le niveau de vie progresse et peut permettre à un pays de sortir du sous-développement.

Quoi qu’il en soit, et quel que soit le régime politique en cours, ne croyez pas que votre gouvernement soit une organisation destinée à améliorer votre existence, ni qu’elle travaille à votre bien-être. En fait, tout pouvoir n’a qu’un but : garder le pouvoir. Un lieu de pouvoir ne renonce jamais ni au mensonge, ni à aucune turpitude, afin de conserver le pouvoir. Le gouvernement obéit à ceux qui le contrôlent, les lobbyistes, les financiers, les Francs-maçons de l’ombre, les élites, les oligarques. Votre voix ne fait que conforter leurs pouvoirs pour mieux vous plumer !…

Faut-il désespérer ? Même s’il n’y a pas de bons gouvernements, nous avons besoins d’être dirigés. Quelle est l’issue ?

Tout d’abord, un bon gouvernement est un gouvernement qui gouverne peu. Il guide, il montre le chemin, mais il n’est pas pesant. Comme le disait Thomas Jefferson, un des pères de la démocratie américaine, « Le meilleur gouvernement est celui qui gouverne le moins ».

Ensuite, la meilleure des démocraties est celle qui est proche du peuple et dans laquelle nous sommes amenés à donner souvent notre avis, à la place des politiques. Chaque décision vient du peuple et non pas de l’oligarchie. Il s’agit de la « Démocratie Directe » qui est la seule à donner véritablement la parole au peuple. Ce type de démocratie n’est jamais évoqué, ni par les medias, ni par les gouvernements, ni par aucun type de pouvoir. La démocratie directe est jugée dangereuse par ceux qui détiennent le pouvoir car elle précisément de nature à leurs enlever du pouvoir!…

 

 

Posted in: Politique