712 – MACRON PEUT-IL REUSSIR ? 4ème PARTIE

Posted by

L’immigration et la place de la France en Europe sont aussi des préoccupations majeures qui conditionnent la réussite d’Emmanuel Macron. Ils s’ajoutent aux problèmes économiques et éducatifs déjà abordés dans les trois précédentes chroniques.

C’est la première fois de son histoire moderne que l’Europe est confrontée à des vagues migratoires d’une telle intensité. Au cours du 20ème siècle les pays du Nord de l’Europe ont accueilli et intégré de nombreux européens du sud. Ces migrants partageaient les mêmes valeurs fondamentales que celles en vigueur dans les pays d’accueil. Tous partageaient la même culture et la même religion, fondement de la culture.

4- L’immigration de masse

En ce début de nouveau millénaire, nous sommes confrontés à des conflits de grande ampleur, dans de nombreux pays périphériques. Par ailleurs, un très grand nombre de pays d’Afrique et du Moyen-Orient sont le siège d’une explosion démographique impressionnante dans un environnement économique déprimé.

Un problème européen

Dans ces conditions des millions de jeunes cherchent à fuir des pays en guerre ou des pays sans perspective. L’Europe est la terre d’asile qui fait rêver des milliards d’êtres humains sur cette planète. Le bon sens nous fait comprendre que l’Europe ne peut accepter tout le monde! Ceux qui prétendent le contraire ont perdu le sens commun…

Le problème est aggravé par le fossé culturel et religieux qui, le plus souvent, sépare les populations migrantes des populations d’accueil. La situation peut devenir explosive comme on peut le voir dans le sud de l’Italie ou en Grèce. Quoi qu’il en soit, le problème concerne toute l’Europe.

Jusqu’à présent, de nombreux gouvernements ont pris des décisions ponctuelles sans vision globale. Les politiciens ont utilisé le drame migratoire pour servir leurs intérêts partisans. Il y les bons apôtres qui jouent sur la corde sensible et les émotions. Ceux-là plaident pour un accueil généralisé, irréaliste et suicidaire. Il y aussi ceux qui préconisent une immigration zéro et jouent sur les peurs de l’étranger pour faire pression, afin que les gouvernements prennent des mesures draconiennes.

Hélas, toutes ces postures n’ont élaboré aucune politique migratoire cohérente et globale. Le problème est européen et ne peut se régler que grâce à un consensus européen. Il appartient donc aux principaux gouvernements européens de faire des propositions constructives et réalistes.

L’élaboration d’une politique migratoire

Il n’est peut-être pas exagéré de dire que l’avenir de l’Europe se joue sur sa capacité à régler la question migratoire. Si elle n’y parvient pas l’Europe se délitera. Certains pays seront asphyxiés par les vagues migratoires et d’autres s’érigeront en bunker irrespirables. Dans ces conditions, l’Europe serait confrontée aux pires périls et des conflits s’y dérouleraient, du même ordre qu’au Moyen-Orient.

L’immigration est nécessaire dans une Europe vieillissante qui n’est plus capable d’assurer son renouvellement. Mais des règles précisent doivent être édictées et appliquées.

Il convient également de faire la distinction entre ceux qui seront des immigrés permanents et les immigrés temporaires pour la durée d’un conflit dans leur pays d’origine. Il faudra, pour chaque catégorie, établir des quota raisonnables, susceptibles de s’intégrer sans trop de secousses.

Emmanuel Macron n’a pas encore fait de propositions claires sur ce sujet. Il devra s’entendre avec l’Allemagne et l’Italie. L’avenir de l’Europe est entre leurs mains. S’ils ne parviennent pas à s’entendre, c’est la porte ouverte à l’anarchie et au pire…

Après ces quatre chroniques sur le sujet, c’est le moment de conclure et de répondre à la question posée : Emmanuel Macron peut-il réussir ? Je pense qu’il a les atouts pour réussir : une vision claire et un grand sens du leadership, une réelle volonté de réformer la France et la sortir de sa léthargie. Tous les français ont intérêt à ce qu’il réussisse sinon l’avenir sera sombre. Il devra se méfier d’un excès d’autoritarisme et espérer que les français auront la sagesse de ne pas entraver son action. L’usage répété du référendum est encore la meilleure façon de mettre les citoyens devant leurs responsabilités !…

Macron peut-il réussir ? 3ème partie

4 comments

  1. une des phrases les plus importantes dans le texte est :le problème est aggravé par le fossé culturel et religieux. !D’expérience, j’habite dans quartier populaire depuis 60 ans, nous avons vu arriver, des populations du magred dans les années 64 et suivantes, après la guerre d’algérie, alors le quartier a commencé à changer de visages, moutons tués dans les baignoires, peaux séchant sur les balcons … jets de pierre sur nos voitures, et pour finir décision municipale : déconstructions des immeubles! pour regrouper dans de nouveaux immeubles toutes ces populations qui ne se sont pas intégrées, on le vit encore aujourd’hui, leur nourriture est différente leurs façons d’éduquer leurs enfants, leurs religions, et jours de ramadan, leurs vies en société, tout est différent, alors nous faire croire les nouveaux migrants seront les bienvenus, c’est faux, le souvenir des années passées est ancré dans nos mémoires d’enfants, tout simplement et il est encore bien vivace.

    1. Merci pour votre témoignage qui éclaire le débat. Je pense en effet que la difficulté d’intégration provient principalement d’une différence culturelle importante. Il faut aussi avoir en mémoire que, depuis les croisades, les populations d’origine chrétienne sont les ennemis héréditaires de l’Islam.

  2. Je pense que ce gouvernement, pas plus que les précédents ne fera de réelles avancées pour trouver l’équilibre. C’est en commun que les états Européens doivent fabriquer la politique juste et adéquate. Pour l’instant, Collomb continu la politique de Valls et Sarkozy, juste des décrets poudre aux yeux pour rassurer l’aile droite, de même que les solutions appartiennent à toutes les tendances politiques Françaises confondues, non pas à un seul parti puisque les gouvernements qui suivront ne feront que démonter ce qui aura été fait par celui de E. Philippe, s’il y a seulement du bon sens…

Laisser un commentaire