716 – LES « FAKE NEWS »

Posted by

Faut-il instituer un « ministère de la vérité et de la censure » pour faire la chasse aux fausses nouvelles ? Faut-il créer un « tribunal des bien-pensants » comme le proposent les media ? Qu’est-ce que vous proposez pour lutter contre les fausses informations?

Les réseaux sociaux fourmillent de fausses nouvelles qui tromperaient les utilisateurs. Les media traditionnels, qui se drapent dans les habits de la vertu, prétendent être les seuls à délivrer une « information vraie ». Certains gouvernements voudraient légiférer afin de séparer le bon grain de l’ivraie. Allons-nous vers une vérité dûment contrôlée et officialisée ?

La publicité va où les utilisateurs vont

Il faut replacer le problème dans son contexte qui est celui d’une guerre commerciale entre les media classiques dont le modèle d ’affaire est désormais contesté par les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, plus de la moitié des internautes s’informent via les réseaux sociaux et délaissent le journal et même la télévision. Le phénomène est encore plus marqué chez les jeunes.

Les media traditionnels et les réseaux sociaux vivent de la publicité. Or, « la publicité va où les utilisateurs vont » ! Comment lutter contre Facebook et ses 2 milliards d’utilisateurs ? En 2017 la publicité en ligne a augmenté de près de 100%, dont 99% fut aspiré par le couple Google-Facebook !

Comme l’écrivait récemment un journaliste, « la main invisible du marché porte actuellement des gants d’acier ». Pour se dégager de cette emprise, les media traditionnels ont fait surgir cette histoire des fake news !

Facebook convoqué devant le tribunal des bien-pensants

On reproche à Facebook de tout savoir sur chacun de ses utilisateurs et même d’en savoir plus que les intéressés ! Nous sommes à la fois voyeurs et exhibitionnistes, c’est pourquoi nous aimons Facebook, à tort ou à raison.

Facebook nous propose des informations à la carte, en fonction de nos goûts, de nos opinions, de notre culture, de la même façon que le ferait n’importe quel bon commerçant. La technique est seulement aujourd’hui plus pointue qu’hier. Amazon ne fait pas autre chose et m’aide souvent à découvrir de nouveaux livres qui m’intéressent.

Ces masses de données peuvent bien sûr être utilisées aussi à des fins politiques, idéologiques ou religieuses. C’est ce que certains reprochent à Facebook. Des entreprises spécialisées ont ainsi ciblé des électeurs dans le but de les influencer, comme le font depuis des lustres les media traditionnels.

D’autres utilisent Facebook ou twitter pour lancer de fausses rumeurs, ces fameuses fake news. Chacun ne peut que le regretter, mais en faisant remarquer que les mensonges ne sont pas l’apanage des réseaux sociaux.

Les journalistes sont des récidivistes en matière de fausses informations et de tromperies. Combien de politiciens ont été élus grâce à la manipulation de l’information ? En France, Emmanuel Macron a eu un appui médiatique massif, sans précédent.

Combien de mensonges d’État ont été relayés sans vergogne par les media traditionnels ? Combien de guerres inutiles et meurtrières ont été déclarées avec l’appui inconditionnel des media ? Le carcan normatif de la pensée contemporaine est véhiculé par les journalistes.

Qu’est-ce que la vérité ?

La démocratie est basée sur le pluralisme des idées, même les plus stupides. Si les fake news menacent la démocratie, c’est que les institutions sont bien fragiles.

Qu’est-ce qu’une fake news ? Prétendre que le communisme peut enrichir les peuples et les rendre heureux, est-ce une fake news lorsque l’on sait les drames qu’il engendra ?

Prétendre que le Christ a ressuscité le troisième jour, est-ce une fake news ? Qui va en décider ? Mahomet était-il un guerrier ambitieux ou un sage inspiré par Dieu ? Si je vous dis que Donald Trump est pédophile, me croiriez-vous sans preuve ? Et pourtant toute l’Europe a cru sur parole Teresa May lorsqu’elle affirma, sans preuve, que la Russie de Poutine avait commandité l’assassinat de l’agent double Skripal. Etait-ce une Fake News ou un mensonge d’Etat?

Qui connait l’origine de la bombe au chlore lancée dans la banlieue de Damas? Le régime Syrien ou les Djihadistes? Cela arrange l’Occident de désigner l’armée syrienne. Mais qui va décider s’il s’agit d’une fake news, les media Russes ou les media américains?

La vérité est subtile à saisir, il n’y a pas de norme établie car le réel est mouvant. Il faut se satisfaire de l’incertitude ! Penser librement, c’est avoir le droit de se tromper et surtout, c’est admettre que la vérité est souvent insaisissable…

Il faut relire Nietzsche : « Qu’est-ce donc que la vérité ? Une multitude mouvante de métaphores, de métonymies, d’anthropomorphisme, bref, une somme de relations humaines qui ont été poétiquement et rhétoriquement faussées, transposées, ornées, et qui, après un long usage, semblent à un peuple, fermes, canoniales et contraignantes ».

Les vérités d’aujourd’hui sont souvent les mensonges d’hier et vice-versa ! Les gouvernements européens, qui veulent contrôler les Fake News, trouveront un exemple excellent en relisant « 1984« . Ils pourront aussi demander la recette à des experts qui ont une longue pratique du contrôle de l’information, tels Wladimir Poutine et Xi Jinping. Ils savent mieux que tout le monde faire la différence entre une fake news et une vérité officielle!

One comment

  1. Votre article est le parfait exemple de fausses nouvelles qui ne sont pas complétements fausses parce que diluées dans un texte. Pendant la guerre d’Algérie l’armée française utilisée le terme  » Action Psychologique » pour décontenancer les rebelles et doper le moral des populations et des soldats. Toutes les nouvelles ou presque font parties d’une propagande que nous reprenons tous en ayant l’air d’avoir raison. Il suffit de regarder a qui elles profitent.

Laisser un commentaire