770 – FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA 5G ?

Posted by

Le nouveau réseau 5G arrive en Europe. Est-il utile ? Est-il dangereux ? Ou est-il un nouveau gadget technologique dont on ne pourra plus se passer ?

 Depuis une trentaine d’années nous sommes habitués à une série de nouveautés technologiques qui, chaque année, nous émerveillent et nous fascinent. Nous les adoptons très vite et nous nous demandons comment nous avons pu nous en passer depuis si longtemps !

Jusqu’à présent nous n’avons pas beaucoup réfléchi aux possibles effets délétères de ces technologies génératrices d’ondes électromagnétiques. Il y a bien quelques cas de personnes dites « électrosensibles » qui se plaignent de troubles de l’humeur ou du sommeil lorsqu’elles sont à proximité de certaines ondes, mais il s’agit de cas isolés qui n’ont pas été pris très au sérieux par les instances médicales et ont même été ignorés par les opérateurs de téléphonie.

Puis soudain, alors que la 5G va être mis à notre disposition, un vent nouveau se lève, un vent porteur de doutes et de menaces. Tout se passe comme si nous étions rassasiés de technologie, comme si nous avions besoin d’une pause.

Nos sociétés sont arrivées à un point où nous prenons conscience de l’impasse vers laquelle nous mène une société dans laquelle la technologie est devenue un but en soi, comme si elle était porteuse de sa propre finalité. Le progrès pour le progrès et non pas pour les citoyens.

« Le progrès humain a perdu son élan face au progrès technologique. Préparez-vous à vivre dans un monde empli de prisons invisibles, un monde de fausses libertés, dénué de culture et de civilisation, un monde d’hommes à tête sans visage ». Ainsi s’exprime Patrice Franceschi dans « Ethique du samouraï moderne » dont je vous recommande vivement la lecture.

A quoi sert la 5G ?

Nous sommes peut-être arrivés à un point de saturation et nous ne voyons pas bien l’intérêt d’ériger des milliers d’antennes supplémentaires alors que nous sommes satisfaits de la 4G.

Les opérateurs sont à court d’arguments pour nous convaincre. En Suisse, Swisscom vante les performances de la 5G : lorsque le réseau est proche de la saturation, dans une gare aux heures de pointe ou lors d’un concert en plein air, vous serez heureux d’avoir accès à la 5G ! Voilà bien l’intérêt de pouvoir filmer en vidéo et diffuser sur les réseaux sociaux une mauvaise image tremblotante d’un concert dans un stade ! Tout cela, pour cela ?

On nous parle aussi des objets connectés. Faut-il vivre en permanence dans un electrosmogpour le seul plaisir de connecter notre réveil matin avec notre brosse à dent électrique, notre rasoir et notre machine à café ? Est-ce bien utile ou est-ce que l’on nous prend pour des pigeons ?

Il se peut que l’accélération technologique ait dépassé nos capacités d’adaptation. Les géants de la Tech ne sont plus les gentils geeks d’il y a 20 ans, mais ils sont devenus de redoutables mastodontes qui nous font peur et utilisent nos données personnelles pour mieux nous manipuler. Quand le doute s’installe on ne sait jamais jusqu’où il peut aller…

La 5G peut-elle être nocive pour la santé ?

Le doute et les interrogations ont commencé à germer en Californie, au cœur de la Silicon Valley elle-même et dans les environs de San Francisco. En Europe il a gagné la Suisse, toujours à l’avant-garde de la technologie moderne. Face à la fronde, le Canton de Vaud vient de reporter sa mise en service. Des scientifiques de renom mettent en garde sur l’utilisation d’une technologie nouvelle dont les effets sur la santé n’ont pas été sérieusement étudiés. Les opérateurs, surpris, sont sur la défensive.

D’autres ont des arguments plus sournois pour promouvoir la 5G. Ils prétendent qu’un refus de cette nouvelle technologie est un refus de la modernité et handicaperait le développement économique et la prospérité des concitoyens !

Diverses études ont cependant déjà mis en évidence l’influence néfaste que peuvent avoir les ondes électromagnétiques sur l’équilibre neurologique. Elles sont en particulier suspectées de jouer un rôle dans certains troubles neuropsychiatriques et la dépression. (vous pouvez lire l’article suivant : « Microwave frequency electromagnetic fields produce widespread neuropsychiatric effects including depression »).

« Installer des milliers d’antennes 5G sans un seul test biologique de sécurité est l’idée la plus stupide de l’histoire » déclare avec bon sens le Dr. Martin Pall professeur de Biochimie et de sciences médicales fondamentales à la Washington State University.

Le Dr. Pall explique comment les ondes électromagnétiques qui nous inondent et dans lesquelles nous sommes baignés en permanence avec les téléphones cellulaires, nos routeurs wifi, les antennes et les autres technologies sans fil, affectent les cellules humaines.

Il faut savoir que la 5G utilise des Ultras hautes fréquences qui permettent de transporter beaucoup plus d’informations. Il s’agit en outre d’ondes pulsées qui sont biologiquement beaucoup plus actives que les ondes non pulsées.

L’interaction biologique interviendrait au niveau de la pompe à calcium cellulaire qui est un processus électrique qui régule l’entrée et la sortie des ions calcium, potassium et sodium dans chaque cellule biologique. Ce phénomène ionique génère une onde électromagnétique qui serait modifiée par les ondes pulsées de notre environnement moderne.

Une forêt d’antennes

La 5G nécessite une beaucoup plus grande quantité d’antennes que les technologies de le 3G ou de la 4G. En effet, les ondes électromagnétiques émises par la 5G sont beaucoup plus facilement absorbées par les matériaux divers et donc aussi par le corps humain.

Dans un univers 5G on sera donc toujours à proximité d’une antenne dont le champ magnétique va pénétrer dans notre corps et risque d’interférer avec le champ électrique cellulaire en créant ainsi un nouveau champ électromagnétique artificiel qui risque d’interférer avec les processus biologiques.

De nombreux biologistes pensent que l’on risque de retrouver avec la 5G les mêmes effets biologiques observés avec la 4G, mais de manière amplifiée. Une étude Suisse a déjà montré que des vaches qui vivent à proximité d’une antenne relai donnent naissance à des veaux chez lesquels l’incidence de la cataracte est nettement augmentée.

Le bon sens devrait donc dicter aux responsables une plus sage attitude, suivant en cela le plus élémentaire principe de précaution qui prévaut dans l’Union Européenne. Les citoyens devraient exiger des tests biologiques approfondis, avant la mise en service de la 5G.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants :

Personne ne veut vivre à proximité d’une antenne 5G, même ceux qui pensent que cette chronique relève du complotisme ! Je vous conseille de ne pas vous précipiter vers l’achat d’un nouveau téléphone 5G, même si vous n’échapperez pas aux ondes électromagnétiques qui émaneront de la forêt d’antennes en cours de construction… Le sujet est explosif et on n’a pas fini d’en parler !

 N’hésitez pas à donner votre avis en laissant un commentaire à la suite de cette chronique.

Vous pouvez aussi vous inscrire pour recevoir, chaque lundi matin, une nouvelle chronique-libre. Merci de votre fidélité…

 

 

 

 

 

2 comments

  1. I know of a cabin in the woods at which no 4g, 3g, even 2g signals are present. There are people who live in these areas on purpose to avoid all signals. I do not know if they are right…

    1. Oui Andy, je connais ta cabane au fond des bois. Tu devrais y aller plus souvent pour être non seulement à l’abri des ondes électromagnétiques mais aussi de la folie du monde!…

Laisser un commentaire