775 – FAKE FOODS

Posted by

Nos aliments sont ultra-transformés, contiennent des additifs dangereux, et sont souvent frauduleux. Ils sont en partie responsables de nos maladies et de l’augmentation vertigineuse des dépenses de santé.

J’ai passé ma vie à répéter cette évidence, à savoir que nous sommes responsables des trois quarts de nos maladies. L’alimentation joue à cet égard un rôle primordial. Ce que nous mangeons chaque jour construit notre corps qui est en perpétuel renouvellement. Notre santé en dépend directement…

Je suis effaré quand je regarde ce que contiennent les caddies de la majorité de mes concitoyens qui semblent ne pas savoir que leur façon déplorable de se nourrir génère le surpoids, le diabète, l’hypertension, les troubles métaboliques, le cancer et les maladies cardiovasculaires. Encore une lacune du système éducatif !

Les aliments ultratransformés

J’avais prévu de longue date que l’espérance de vie allait diminuer sous l’effet de notre mauvaise hygiène de vie. Nous y sommes.

La qualité de nos aliments se sont grandement détériorés sous l’effet de l’industrie agro-alimentaire qui dénature notre nourriture. Un aliment sain est un aliment naturel qui a subi le moins possible de transformation et qui comporte le moins d’additif.

Ce que l’on dénomme les fake foods (ou aliments mensongers) sont des aliments industriels constitués d’ingrédients que l’on ne trouve pas dans nos cuisines : maltodextrine issue de l’hydrolyse de l’amidon, protéines hydrolysées exhausteurs de goût, caséinates émulsifiants et texturants, etc…

Selon les experts, ces produits occupent la moitié des linéaires de supermarché : petits déjeuners, gâteaux, biscuits apéritifs, plats préparés, sauces, boissons sucrées, soupes déshydratées, etc…

Une étude de l’INRA portant sur 105.000 participants vient de montrer qu’une alimentation qui contient la moitié de produits industriels augmente de 60% le risque cardiovasculaire. D’autres études ont mis en évidence une nette augmentation du cancer et d’une mortalité prématurée.

Une autre étude, publiée le mois dernier, démontre que ce type d’aliments favorise la prise de poids car il perturbe notre ressenti de satiété, le groupe expérimental ayant pris près d’un kilo en deux semaines : avis aux amateurs !

Les calories vides

L’autre calamité alimentaire réside dans l’abondance de sucres qui se cachent dans de nombreux aliments. L’usage fréquent de sodas du genre Coca-Cola représente un des plus grands fléaux sanitaires de ce siècle car ils constituent les boissons privilégiées des jeunes.

Il faut incriminer en priorité le sirop de maïs, très bon marché et universellement répandu. Il contient un mélange de glucose et de fructose. Ces deux sucres sont équivalents du point de vue calorique mais ne sont pas métabolisés de la même façon. Le glucose produit une libération d’insuline qui lui permet de pénétrer dans les cellules et d’être dégradé en produisant de l’énergie.

Le fructose, quant à lui, est transformé en graisse dans le foie et il favorise la prise alimentaire en provocant un effet d’addiction. L’endocrinologue américain Robert Lustig, auteur du livre « Sucre, l’amère vérité », écrit : « C’est la principale cause des maladies métaboliques chroniques ».

Les sucres se cachent sous d’autres dénominations, telle que « maltodextrine » ou « amidon modifié » qui se dégradent en sucres instantanément et qui sont présents dans de nombreux aliments industriels.

La réponse est simple : supprimer de vos achats tout ce qui est source de sucre ou se transforme très vite en sucre : boissons sucrées, biscuits, sauce tomate, pain blanc, pain de mie, viennoiserie, glaces, bonbons, barres énergétiques, et même yaourts sucrés…

Les aliments frauduleux

Comme l’écrit un chercheur, il n’existe qu’une sorte de lait mais des centaines de références de yaourts contenant les ingrédients les plus variés ! C’est le royaume des additifs, conservateurs, colorants, aromes artificiels, caséinates, et bien sûr du sucre, souvent du sirop de maïs.

Le champion toute catégorie des aliments frelatés c’est tout simplement le miel. Selon les experts, « depuis des dizaines d’années, un tiers du miel vendu en France est frauduleux, essentiellement du miel chinois ».

Si, sur l’étiquette, il est écrit miel espagnol ou miel de l’Union Européenne, méfiez-vous. Certains pays importent des quantités massives de miel frelaté en provenance de Chine et le baptise « miel européen » !

Ce miel a subi d’importants ajouts de sirop de maïs dont vous connaissez déjà les dangers. Selon Christophe Brusset, le spécialiste qui a enquêté, « Les fraudeurs que j’ai rencontré en Chine étaient mieux équipés que les laboratoires en France. Aujourd’hui les fraudes sont scientifiques ».

Achetez votre miel directement chez le petit producteur bio, avec mention de la provenance exacte sur l’étiquette.

YUKA

Méfiez-vous du marketing alimentaire qui provient des grands de l’industrie agro-alimentaire. Ils vous font prendre des vessies pour des lanternes, autrement dit, ils abusent de votre crédulité.

Vous pouvez avoir une bonne idée du niveau nutritionnel d’un aliment industriel en téléchargeant sur votre téléphone l’application Yuka. En faisant vos courses il suffit de scanner le code barre pour obtenir l’évaluation. Vous pourrez ainsi éliminer la majorité des produits qui ont par exemple une note inférieure à 60/100. Vous éviterez ainsi le trop sucré, le trop salé ou le trop gras, votre santé et celle de votre famille valent bien ce petit effort.

Revenez aux aliments de base, aux fruits et aux légumes bio, au pain complet, à l’huile d’olive bio, à la nourriture saine. Echappez à la dictature du marketing alimentaire qui vise surtout vos enfants, dans une sorte de lavage de cerveau. Ne vous laissez pas influencé par eux. Recherchez les produits artisanaux et, surtout, faites la cuisine et prenez-y plaisir ! Votre santé dépend de ce que vous mangez…

One comment

Laisser un commentaire