870 – EXISTE-T-IL DES ALTERNATIVES À LA VACCINATION?

Publié par

Je sais que la question est iconoclaste et pas à l’ordre du jour. Mais les effets de la vaccination semblent aléatoires et la durée de protection est limitée. Peut-on imaginer d’autres stratégies ?

Les premiers écrits et les premières paroles de toute pensée alternative furent d’abord étiquetés « Fake News », tampon d’infamie apposé sur tous ces propos considérés comme déviants, en reprenant ce terme américain mis à l’honneur par Donald Trump.

Par la suite, et depuis un certain temps déjà, ceux qui se posent des questions, qui ont la prétention de tenter de réfléchir par eux-mêmes et qui, parfois, contestent le bien fondé des décisions officielles, sont traités avec mépris de complotistes ! Cette mise à l’écart de toutes pensées alternatives ne fait pas avancer le débat…

Mais le mot « complotisme » ayant été utilisé à tort et à travers, il a perdu de son effet nocif et on peut même dire que, dorénavant, tout esprit encore capable de penser se revendique aisément « complotiste » et peut, à juste titre, s’en vanter, tant la liberté de parole et de penser est muselée.

C’est ainsi que l’escalade verbale vient d’être franchie par le quotidien Le Temps de Lausanne qui, après avoir utilisé le terme infamant de « complotisme extrême » s’est cru obligé de grimper encore un cran au-dessus en déposant l’étiquette de « dérives sectaires » sur les propos jugés déviants de tous les libres penseurs. Sont particulièrement visés « les mouvements en lien avec le domaine de la santé et du bien-être… en lien avec les champs de la médecine alternative et du développement personnel ». Tout est dit, nous n’avons plus le droit de parler de santé, sauf à répéter les mantras officiels ! La pensée alternative est interdite…

Il ne fait pas de doute que la prochaine étape remettra en cause l’équilibre mental de ceux qui prétendent penser autrement. Ils seront qualifiés de paranoïaques, de psychotiques, de déments, etc. Ils seront mis à l’écart, on leur proposera un traitement médical, et au train où vont les choses, de gré ou de force, ils seront internés.

Quoi qu’il en soit, toute pensée alternative a de plus en plus de peine à s’exprimer. Les ondes lui sont interdites et, même sur les réseaux sociaux, les « bien- pensants » agissent avec célérité pour faire disparaitre tout ce qui s’écarte de la pensée officielle ! Cela n’empêche pas les media de pourfendre en permanence les atteintes à la liberté en Chine ou en Russie dont ils semblent pourtant suivre le modèle…

Mais, après ce préambule, revenons à nos moutons.

Les défenses naturelles

Il semble que nos autorités de santé ont oublié que tous les organismes vivants ont un système naturel de défense qui ne nécessite pas forcément de passer par l’artifice de la vaccination.

Un sujet en bonne santé dispose d’un arsenal de défense extrêmement puissant, généralement à même de foudroyer virus et bactéries qui ont la prétention de s’inviter chez nous. Je ne vais pas détailler ici les différents bataillons immunitaires qui veillent à notre santé, 24h sur 24, mais il suffit de constater combien les enfants et les jeunes sont protégés du covid pour prendre conscience de la puissance de notre système de défense.

La bonne santé suppose la présence d’un certain nombre de molécules d’origine nutritionnelles qui sont à notre disposition si nous avons une alimentation correcte, c’est-à-dire de type méditerranéen. L’immunité exige une quantité suffisante de deux molécules essentielles à son fonctionnement : la vitamine D et le zinc. Ce fait est connu depuis des dizaines d’années.

Il eut été simple, et peu onéreux, de distribuer vitamine D et zinc à la population. Cela ne fut jamais fait, ni même préconisé. On ne dira jamais assez combien ce manquement constitue une faute gravissime de la part des autorités de santé. Pour vous en convaincre sachez qu’il a été démontré que 9 morts sur dix du covid étaient gravement carencés en Vitamine D !

D’autres substances sont des stimulants de l’immunité bien connus et nous aurions tort de nous en priver à titre préventif pour être plus forts. 

Les molécules naturelles antivirales

La recherche scientifique a répertorié diverses molécules naturelles et d’origine nutritionnelle, qui ont une forte activité antivirale. Ces essais ne portent généralement pas sur le covid-19 mais sur quantité d’autres types de virus, y compris des coronavirus.

Je peux vous signaler 3 nutriments particulièrement actifs et sans toxicité : 

La Spiruline, petite algue bleu riche en phycocianine qui stimule l’immunité innée (macrophages et cellules NK). Divers essais ont montré une forte activité contre divers virus de la grippe, y compris H5N1. Je ne veux pas vous inonder de détails mais la prise de Spiruline a permis d’augmenter le taux de lymphocytes CD4 chez des patients porteurs du HIV !

Le Resvératrol, extrait de la pulpe du raisin, a une forte activité antivirale directe. Il inhibe la réplication des virus suivants : influenza H1N1, virus d’Epstein Barr, HIV du sida, virus de l’Herpès simplex, polyomavirus, virus Zika… et d’autres.

Le Curcuma, pigment alimentaire bien connu, est doué de propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires capables de juguler la tempête de cytokines caractéristique de certaines infections virales sévères.

En complément de la Vitamine C, D et du Zinc, je vous recommande cette trilogie nutritionnelle, sans effets secondaires, pour renforcer votre puissance défensive et être mieux préparé en cas d’attaque !

Il existe par ailleurs diverses substances naturelles, extraites de plantes, déjà connues en thérapeutique et qui semblent donner de bons résultats. C’est le cas de l’Artemisia annua testée avec succès dans certains pays, dont Madagascar qui a compté seulement 259 décès du covid pour 26 millions d’habitants après que sa population ait largement utilisé l’Artémisia en tisane. Une équipe de chercheurs de Columbia University à New-York vient de publier une étude montrant la forte activité antivirale d’un extrait d’Artemisia, in vitro, sur le covid-19 !  Une équipe de Singapour confirme l’action antivirale et anti-inflammatoire de l’Artémisia ce qui justifie son usage contre le covid-19 : affaire à suivre !

Je peux encore signaler l’Ivermectine, antiparasitaire obtenu par fermentation d’un streptomyces. Plusieurs expérimentateurs ont signalé une bonne efficacité de ce produit, évitant les complications graves. Des chercheurs de l’Institut de Santé Globale de Barcelone viennent d’entreprendre une étude clinique en double aveugle contre placebo pour tester l’efficacité de l’Ivermectine en première intention contre le covid-19. L’Inde parait avoir contrôlé la pandémie grâce à ce produit qui semble très actif… mais chutt !…

Purifier l’air

La contamination des infections respiratoires s’effectue principalement par voie aérienne. Il est donc important de vivre chez soi, ou ailleurs, dans une atmosphère saine, où l’air est pur et dénué de virus.

Une société nantaise a mis au point un purificateur d’air spécial dont la principale caractéristique est d’éliminer toute trace de particules toxiques, bactériennes et virales. Testé sur le covid cet appareil, dénommé EOLIS, à fait disparaitre 99,9% des particules virales en suspension dans l’air.

Il pourrait être utilisé dans les bureaux, dans les maisons de retraite, dans les hôpitaux ou chez soi. Selon le fabricant que nous avons contacté, Eolis équipe les hôpitaux de Wuhan, mais pas ceux de Paris ce qui prouve, une nouvelle fois, l’aveuglement et la surdité des autorités sanitaires françaises.

Nous avons acquis cet appareil qui, en outre, a l’avantage d’éliminer les odeurs, les microparticules et les composés volatiles toxiques… et tout cela sans bruit !

Où est le scandale ?

Pour comprendre l’omerta dont est victime toute pensée alternative, il est nécessaire de bien prendre conscience de la puissance financière colossale des industries de santé. Il faut rappeler que les budgets de santé sont partout supérieurs aux budgets des États ! Ce sont les mêmes experts qui naviguent entre les instances officielles et les labos. Ils sont imprégnés d’une pensée totalement orientée vers la haute technologie et le médicament sophistiqué. 

Cela signifie qu’un traitement doit obligatoirement être cher afin d’assurer une rentabilité suffisante à la recherche et il doit être nouveau pour pouvoir être breveté ! Ces experts ne sont même plus capables d’imaginer qu’un traitement efficace puisse être une molécule naturelle ou un vieux remède qui coûte trois sous, comme l’Ivermectine ou l’Artémisia.

Il faut avoir approché les milieux de la recherche pharmaceutique pour comprendre ce processus. Un traitement bon marché est immédiatement banni car impossible à rentabiliser. C’est aussi simple que cela. Il n’y a pas de malveillance derrière cet état d’esprit, mais simplement la prise en compte indispensable d’une réalité économique. Le drame est que les autorités de santé, non seulement ne proposent pas ces traitements bon marché, mais les interdisent ! S’il y a un scandale, il est là…

Si les vaccins actuels sont réellement très efficaces, suffisamment longtemps, et sans effets secondaires majeurs, la recherche d’alternatives deviendra caduque. Mais rien n’est moins sûr. Quoi qu’il en soit, nous avons toujours intérêt à avoir un bon système immunitaire pour être en bonne santé et ne jamais oublier que nous sommes les premiers responsables de notre santé, n’en déplaise aux autorités sanitaires… Le choix doit nous appartenir !

N’hésitez-pas à vous abonner pour recevoir gratuitement, chaque semaine, une nouvelle Chronique-Libre

3 commentaires

  1. Intéressant, cependant, pour être vraiment crédible, il faudrait indiquer les sources de vos affirmations. Non ? Par exemple “il a été démontré que 9 morts du covid sur 10 étaient carencés en vitamine D”. Qui, quand et où a-t-il été démontré cela ?

    1. Sur le fond, vous avez raison, il serait mieux de mettre toutes les références bibliographiques, mais chronique-libre n’est pas une publication scientifique. La prochaine fois je mentionnerai: “références bibliographiques sur demande”.

      Voici néanmoins un lien concernant vitamin D et covid:
      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=vitamin+d+covid

  2. Je fais suivre cet article tout à fait remarquable à mes correspondants en leur demandant de le garder précieusement.Un prix Nobel de médecine en 2015 pour Mme Tu Youyou pour son étude sur l’Armoise Annuelle pour confirmer son efficacité pour traiter le paludisme et pas que celà!Mais qui en a entendu parler!Il ne faut pas rêver les bonnes nouvelles ne le sont pas forcément pour tous!Ne rien dire,ne rien faire c’est être complice de toutes ces magouilles!Merci Monsieur Ponroy pour nous orienter aussi bien que vous le faites sur le bon chemin!

Laisser un commentaire