912 – SOMMES-NOUS TOUS FOUS?

Nous savons tous depuis longtemps que les humains manquent de sagesse et de clairvoyance. Mais il semble que l’époque moderne nous offre une panoplie inédite de décisions qui défient le sens commun et fait douter de notre état mental !…

Soyez sans crainte, je ne vais pas me lancer dans une analyse approfondie sur les causes des nombreux désordres qui agitent notre monde. Je laisse cette tache aux sociologues et autres anthropologues… J’ai suffisamment vécu pour observer les dérives de nos sociétés contemporaines dont je crains que, grisées par les mots de progrès et de progressisme, elles soient enivrées par le changement en soi, sans autre justification.

Les néo réactionnaires

Mon attention vient d’être attirée par un article du journal Le Monde, daté du 15 Janvier 2022, signé par un certain Nicolas Truong, et intitulé « Ces idéologies néo réactionnaires qui refusent les bouleversements du monde ». J’ai appris à cette occasion que je fais partie de ces « néo réactionnaires » que l’auteur désigne avec un grand mépris. Nous serions des obstacles à ces bouleversements du monde qu’il appelle de ses vœux, en omettant de nous en démontrer la nécessité et l’urgence !

Selon le journalisme, la France serait « confinée dans ses remugles les plus rances ». L’Occident serait « affecté par de nouvelles blessures narcissiques » qui seraient donc à l’origine de ce refus des bouleversements que sont le wokisme, la cancel culture, le néo féminisme, l’écologie intégriste, les mouvements LGBT+… Il déplore que certains journalistes et politiciens utilisent « le sobriquet infamant d’Islamo-gauchistes » pour désigner cette frange progressiste, avant-garde des bouleversements qui doivent conduire à l’effacement de toutes les valeurs qui constituent le socle de l’Occident !

C’est ainsi, qu’étiquetté de néo réactionnaire, je considère que ces bouleversements constituent les fondements de cette folie dont je vous entretiens. Mais la folie semble généralisée et n’est pas réservée aux islamo-gauchistes, elle touche l’ensemble de la société, à tous les niveaux… Voici quelques exemples pris au hasard…

Les nouvelles familles

Je viens d’apprendre qu’en Espagne les animaux de compagnie (chiens, chats, furets…) ont acquis le statut de « personne » et ont désormais droit à tous les égards. Personne ne se plaindra que le bien-être des animaux soit respecté, et pas seulement les animaux de compagnie ! Mais les espagnols vont très loin : depuis le 1er janvier les « mascotas » doivent avoir une carte d’identité avec nom et prénom, date de naissance, adresse, photo et même empreinte digitale… Oui, vous avez bien lu. L’absence de carte d’identité vaudra aux « parents » une amende de 15.000 € …

Mais les législateurs hispaniques ont tout prévu, y compris le divorce des « parents » (ce ne sont plus des maitres !), la garde partagée, les droits de succession, etc… La loi précise qu’il s’agit « d’êtres vivants sensibles et membres de la famille » …

On peut sourire et même applaudir à cette reconnaissance du droit des animaux. Mais, à travers cette nouvelle législation faisant de son chien un membre de la famille, on assimile son chien à son enfant… et demain, on remplacera ses descendants par l’adoption d’un chien ou d’un chat… Je viens de rencontrer une jeune fille de 21 ans qui nous affirmé qu’elle n’envisageait pas de déformer son corps en portant un enfant… Tout est dit…

La mode du changement de sexe

Une nouvelle lubie s’est emparée des occidentaux qui doivent avoir du vague-à-l’âme… Le phénomène est encore très minoritaire, mais on traite déjà de néo réactionnaires ceux qui s’insurgent contre ce vent de folie.

Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre que, même le législateur Suisse, réputé par sa sagesse et sa tempérance, permet désormais aux adolescents, dès 16 ans, de choisir leur sexe aussi simplement qu’ils choisissent leurs options dans les études…

Il est précisé que cette demande de changement de sexe peut se faire sans explication, sans entretien psychologique ou médical, sans diagnostic et bien sûr sans l’avis des parents… On croit rêver ! Surtout quand on sait qu’en Suisse, un jeune de 16 ans n’a pas le droit d’acheter ou de boire de l’alcool…

Pour démontrer l’inanité de cette mesure je suggère aux ados helvétiques d’avoir l’esprit facétieux et de demander tous à changer systématiquement de sexe dès l’âge de 16ans ! Je vais moi-même y réfléchir…

L’hystérie anticovid

Quand on parle de folie du monde, il est difficile de ne pas évoquer la gestion de la pandémie actuelle et les réactions hystériques des populations.

En effet, je n’arrive toujours pas à comprendre comment des citoyens, qui rechignent encore à respecter les vitesses sur les routes, ont accepté et même exigé de multiples injections d’une thérapie génique expérimentale dont on ne sait pas grand-chose en ce qui concerne les effets potentiels à long terme. On peut saluer la prouesse technologique de la nouvelle technique avec ARN messagers, on peut aussi saluer le courage des premiers cobayes qui ont été volontaires pour les premières piqures, mais je ne sais pas s’il faut admirer l’aveuglement des masses qui, les yeux fermés, ont participé à une expérimentation grandeur nature…

Quelle folie a atteint la Commission Européenne qui a commandé 4,4 milliards de doses pour vacciner 440 millions de citoyens ? Envisage-t-elle 10 injections à chacun, alors qu’il est maintenant prouvé que la vaccination ne maitrise pas l’épidémie, comme le reconnait l’OMS elle-même ?

Les populations vaccinées sont-elles devenues sourdes et aveugles au point de refuser de considérer les résultats qui montrent les nombreux effets secondaires des campagnes massives de vaccination ? Pourquoi les autorités refusent-elles d’admettre l’évidence, à savoir que les vaccins ne protègent personne de l’infection, même s’il est vrai qu’ils évitent les cas graves, et que les vaccinés peuvent être aussi contagieux que les autres ?

Pire encore : Il est maintenant évident que non seulement la vaccination de masse a engendré de nouveaux variants, mais elle donne naissance à des anticorps facilitants qui accélère la diffusion de la maladie !

Comment ne pas mettre sur le compte de la folie la décision de nombreux gouvernements de poursuivre l’hystérie vaccinale, malgré la preuve évidente de l’inefficacité des vaccins actuels sur le variant omicron, et son faible impact sur la santé ? Sachant, d’autre part que le taux de mortalité de l’omicron concerne 0,027% de la population alors qu’une seule dose du vaccin Pfizer concerne 0,4% des vaccinés, soit au-delà de 10 fois plus !

Enfin, peut-on qualifier de criminelle la décision de vacciner les enfants, dès le plus jeune âge, sans que l’on sache l’alpha ou l’oméga des répercussions sur la santé et sur le système reproducteur ?

Déficits abyssaux

Les choses ne vont pas mieux du côté des finances qui donnent lieu à des dérives plus folles les unes que les autres… Quoi de plus simple que de fabriquer de l’argent au fur et à mesure des besoins ? Comment n’y avait-on pas pensé plus tôt ?

Les déficits s’accumulent et, à cet égard, la situation de la France est particulièrement préoccupante… Elle jongle avec les milliards qu’elle n’a pas, mais qu’elle doit emprunter ! Son déficit budgétaire 2021 a pulvérisé les records, ce qui n’empêche pas le gouvernement ou les candidats aux prochaines élections de faire des promesses mirifiques qu’ils ne pourront pas tenir… La dette atteint déjà 116 % du PIB et ne cesse de grimper… mais les nouveaux économistes « progressistes » nous assurent que désormais une dette ne se rembourse pas !

Pour la France, le déficit commercial avec les membres de l’UE n’est pas plus brillant et s’est aggravé en 2021 pour atteindre 82,5 milliards d’Euros, tandis que ses principaux concurrents européens ont une balance commerciale nettement positive, y compris l’Italie, sans parler de l’Allemagne.

Qui est assez fou aujourd’hui pour imaginer que la situation n’est pas explosive ? Les pays européens doivent à l’Allemagne la modique somme de 1.500 milliards d’euros ! Est-ce tenable dans la durée sans un réveil douloureux ? Les politiciens croient-ils aux miracles ou bien cherchent-ils simplement à nous endormir ? C’est pure folie de leur faire confiance !

Pendant ce temps-là, les marchés boursiers croulent sous les liquidités et pulvérisent les records, de même que l’immobilier… Bref, dans ce monde de fous, les riches sont de plus en plus riches (+ 25% en 2021) et les pauvres de plus en plus pauvres… Malgré cela tout le monde parait satisfait !

La liste de nos folies n’est pas close … J’aurais pu aussi parlé de la lutte contre le réchauffement climatique qui a consisté à abandonner l’énergie nucléaire, pour redémarrer des centrales à charbon ! Une décision digne du père Ubu…

Où que nous portions notre regard, nous ne voyons qu’incohérences et folies. Notre folie individuelle semble faire écho à la folie des sociétés qui nous abritent. Ne sommes-nous pas fous de subir, les yeux fermés, la folie des dirigeants ? Peut-être nous manque-t-il simplement ce qu’Orwell désignait sous le beau nom de « décence ordinaire ». Nul se nait où va nous mener ces tourbillons, malgré la dose de bon sens que les « néo réactionnaires » cherchent à introduire dans le débat, nous pouvons craindre le pire…

 

https://www.youtube.com/watch?v=Er13N3Dw55Q

close

Ne manquez pas les prochains articles

Laisser un commentaire