925 – DESINFORMATION ENTRE MENSONGES ET CENSURES

Qui croire ? Où trouver des informations vraies ? Qui pratique la censure ? Assistons-nous à un coup d’État contre la démocratie ?

Depuis plus de 60 ans, je suis un observateur attentif de la géopolitique mondiale. C’est un avantage de l’âge que d’avoir un peu de recul afin de mieux discerner les évolutions qui se dessinent et la direction que prennent les évènements. Sous nos yeux nous assistons à un délitement de nos sociétés démocratiques et, ce qui semble le plus surprenant, c’est l’apathie, voire même l’approbation des citoyens…

A l’occasion de la crise sanitaire et de la guerre en Ukraine, une Triplice constituée des pouvoirs politiques, médiatiques et sanitaires se sont ligués pour, chaque jour, mieux contrôler nos vies, nos actes, mais aussi nos opinions et nos moyens d’expression ! Lentement, nous sentons nos libertés fondamentales s’amoindrir et nous sommes piégés dans une nasse qui laisse peu d’échappatoires.

Depuis l’âge de 20 ans je lis le journal Le Monde qui constituait une référence dans la presse francophone. Depuis quelques années il est devenu un vulgaire journal d’opinion qui a épousé les causes les plus progressistes dans le domaine des mœurs, qui a milité ardemment en faveur des mesures sanitaires les plus aberrantes, qui depuis quelques mois attise la haine antirusse sans aucune retenue et qui, aujourd’hui, milite activement en faveur de Macron.

Je préfère ne pas parler des principaux media TV, à commencer par TF1, qui ne délivrent plus d’informations mais sont les relais de la propagande gouvernementale. Ces media « mainstream », dans leur ensemble, ont sorti l’artillerie lourde et le mensonge de masse pour discréditer les adversaires de Macron !

La crise sanitaire

Durant les deux années que nous venons de vivre, nous avons été abreuvés de contre-vérités, de mensonges délibérés, de désinformations et de censures dont nous commençons seulement à mesurer l’ampleur.

Il nous a été caché une accumulation d’erreurs et des décisions sanitaires catastrophiques, prises par des individus grisés par leur pouvoir, refusant toute controverse et tout échange d’information. « Les erreurs allaient toujours dans le même sens : exagérer les risques du coronavirus, et la sécurité et l’efficacité des vaccins » affirme, avec preuves à l’appui, Robert F. Kennedy dans un livre choc traduit en français sous le titre « Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma ». Il dénonce aussi « le réseau tentaculaire des profonds enchevêtrements financiers entre l’industrie pharmaceutique et les agences gouvernementales de santé ».

Ceci permet de comprendre comment, et pourquoi, les chiffres qui servaient l’agenda vaccinal ont été manipulés de façon constante et flagrante. Les médecins qui proposaient des traitements précoces susceptibles de concurrencer les vaccins ont été réduits au silence. Selon les calculs du Dr Mc Cullough de Dallas « un traitement précoce du covid aurait pu éviter environ 80 % des décès ». Il cite, en particulier, l’Ivermectine et l’hydroxychloroquine qui ont fait l’objet de plus de 200 études scientifiques démontrant leur utilité pour éviter les hospitalisations.

Aucun protocole de traitement précoce n’a jamais été proposé et quiconque a tenté de publier un nouveau protocole de traitement s’est vu refusé l’accès à une publication dans une revue scientifique ! Même la simple prévention avec la vitamine D et le zinc n’a pas été systématiquement proposée… Jamais, dans l’histoire de la médecine, le traitement précoce d’un patient n’a été si ouvertement négligé par la profession médicale à une si grande échelle.

Les épisodes qui ont suivi avec la mise au point, en catastrophe, d’un néo-vaccin expérimental sont encore plus affligeants ! Les mensonges se sont accumulés sur son efficacité réelle et sur les innombrables effets secondaires graves que nous n’avons pas fini de découvrir.

Que dire encore de la présence, dans ces vaccins, de nanoparticules magnétiques d’oxyde de graphène qui fut délibérément cachée par les laboratoires pharmaceutiques et les Agences de santé ? Précisons que l’oxyde de graphène peut être activé à distance par une onde électromagnétique telle que celle émise par un téléphone portable. Cette révélation soulève toutes les craintes et les autorités sanitaires sont restées muettes à ce sujet. Pourquoi ?

Robert Kennedy nous apprend que les résultats de l’étude clinique princeps de Pfizer, qui lui a permis d’obtenir les autorisations de commercialisation dans le monde entier, viennent d’être rendue publique. Il en ressort des résultats effarants : le groupe des 22.000 personnes vaccinées a subi quatre fois plus de crises cardiaques que le groupe non vacciné !

Une étude exhaustive récente, publiée dans la très sérieuse revue Toxicology Reports a révélé que les vaccins COVID-19 tuent plus de personnes qu’ils n’en sauvent, dans chaque groupe d’âge ! Malgré ce verdict sans appel, soyez sûr que les campagnes de vaccination obligatoire vont se poursuivre. Dans quel but ?

Les « va-t’en guerre »

La guerre en Ukraine a révélé le vrai visage de ceux qui nous gouvernent : des irresponsables qui ont jeté de l’huile sur le feu et pris parti sans réfléchir.

Les Occidentaux se sont regroupés autour de ce qu’ils dénomment les valeurs de la république. J’aimerais bien savoir quelles sont exactement ces valeurs… Personne ne nous le dit jamais ! J’espère qu’il ne s’agit pas de la démocratie, car elle est bien mal en point… Quelle autre valeur ? La défense des LGBT et autres transgenres ? La cancel culture ? Je crains que les « valeurs de la république » soient si pitoyables que nul n’ose s’aventurer à en faire la liste !…

Dans le déroulé de la guerre, comme dans les causes qui l’ont provoquée, les media et les politiques utilisent les mêmes méthodes de censure et de désinformation que pour la pandémie. Afin d’être bien sûr que le point de vue des Russes ne puisse s’exprimer, l’ensemble de leurs media a été interdit d’antenne en Occident. Ce n’est pas la meilleure façon de dialoguer !

Une véritable chasse aux sorcières s’est installée et les pauvres citoyens Russes qui séjournaient en Europe sont pourchassés avec haine. Plus personne ne réfléchit posément ni ne cherche une issue raisonnable au conflit. Des va-t’en guerre irresponsables soufflent sur les braises et rêvent d’anéantir la Russie. Mais jamais les Occidentaux ne considèrent leur propre responsabilité dans le déclenchement du conflit. Il s’avère cependant que les Américains ont joué un jeu trouble en Ukraine en y installant des laboratoires bactériologiques secrets et en soutenant les mouvements armés, ouvertement néonazis, du Donbass !

Le contrôle du monde

La peur est la mère de tous les mensonges ! Elle fut parfaitement orchestrée par la Triplice pour exercer son pouvoir sur nos vies : peur de la maladie et de la mort, peur de perdre son travail et d’être exclu de la société, peur de la guerre…

Une poignée de milliardaires veulent contrôler le monde par tous les moyens à leur disposition : contrôle sanitaire, contrôle de l’information, contrôle de la finance et, in fine, contrôle de nos gestes, de nos pensées et de nos paroles. Ils ont comme objectif la fin du monde libre.

Ils ont entre les mains les principaux leviers d’information, de santé et de politique pour contrôler l’ensemble des citoyens et les mener là où ils veulent, comme un troupeau docile. L’OMS est entre les mains de Bill Gates, principal contributeur à son budget et qui a mis à sa tête une direction qu’il contrôle. Big Pharma a pris en main l’information sanitaire officielle, au service de ses propres intérêts.

L’OMS a pris l’ascendant sur les États et va imposer un cocktail vaccinal universel et obligatoire pour tous les citoyens. Nous avons perdu notre autonomie individuelle et nous sommes désormais sous tutelle.

De son côté, la sphère politico médiatique a très bien appris à manipuler la peur et à faire de nous des moutons irresponsables et dociles. Le but ultime étant de faire de nous des consommateurs heureux, repus et surtout tranquilles, de telle sorte qu’elle puisse continuer à nous diriger comme un troupeau paisible. Le besoin de sécurité est si fort que les peuples sont prêts à abandonner toute forme de liberté.

En France, la meilleure illustration réside dans le fait que les media et les politiques sont violemment hostiles aux référendums d’initiative populaire qui restituent le pouvoir au peuple, en même temps qu’il le rend responsable de son destin. Cette idée leur est intolérable !

Les rescapés

Ceux qui refuseront la mise sous tutelle, qui refuseront les nouveaux pass-sanitaires en préparation et ceux qui diffuseront des informations jugées hérétiques, seront pourchassés, privés de leur citoyenneté, ils n’auront plus accès aux moyens électroniques de paiement et seront donc traités en paria. Ils seront censurés et n’auront plus accès aux réseaux des media sociaux qui permettent de communiquer. Twitter et Facebook sont devenus des maitres en matière de censure !

Ces rescapés du monde infernal, basé sur le contrôle généralisé, seront peu nombreux et devront se regrouper pour survivre puis construire dans des lieux éloignés des habitats en autonomie alimentaire, énergétique et financière.

Le monde libre sera réduit en un petit noyau de rebelles qui refuseront de se plier aux diktats des puissants. Ils utilisent déjà des réseaux sociaux alternatifs comme Telegram et Odysse qui permettent encore d’avoir accès et de diffuser librement des informations qui seraient censurées ailleurs.

Il est symptomatique que cette semaine, qui précède en France une élection cruciale, fut censurée l’interview d’un psychiatre italien qui établissait le diagnostic psychopathologique d’Emmanuel Macron ! Peu importe le bien-fondé ou pas de cette analyse, ce qu’il faut retenir c’est la censure, qui en dit long sur l’État de nos soi-disant démocraties…

Le monde qui se prépare est effrayant. L’étau se resserre et chaque perte de liberté est un nouveau pas vers notre servitude. Les moyens électroniques de communication permettent désormais un contrôle permanent de nos faits et gestes. Une majorité de citoyens semble aujourd’hui favorables à cette servitude accompagnée provisoirement de la protection et du confort. L’histoire a montré qu’il est plus facile de tomber en servitude que d’en sortir…

 

close

Ne manquez pas les prochains articles

Laisser un commentaire