646 – DES MACHINES ET DES HOMMES

Posted on décembre 3, 2016 par

1



 

Ce qu’il est convenu de dénommer « la révolution industrielle », s’est caractérisée par l’émergence de la machine pour alléger le travail humain. Les nouveaux robots intelligents risquent de supplanter demain le travail de millions d’opérateurs dans tous les domaines : la révolution digitale est en marche !… Depuis l’aube de l’ère industrielle, depuis l’invention des premiers métiers à tisser, la machine a souvent été considérée, en partie, comme concurrente du travail humain et pourvoyeuse de chômage. Tout au long de l’époque industrielle, les machines se sont perfectionnées et furent capables de fabriquer de nombreux objets, plus vite et à moindre coût que la seule main d’œuvre humaine. On peut dire que la mécanisation des moyens de production, aussi bien dans l’agriculture que dans l’industrie, a atteint son apogée au tournant du nouveau millénaire. Les chaines de montage de l’industrie automobile, mécanisées et robotisées à l’extrême, illustrent parfaitement ce processus qui a atteint sa pleine maturité.

La forte croissance économique qui accompagna l’industrialisation permit d’absorber le surplus de main d’œuvre disponible. Dans un premier temps la main d’œuvre libérée des travaux des champs a migré vers les villes pour travailler en usine. Puis, vers la fin du siècle dernier, les performances de la mécanisation a entrainé une diminution drastique du nombre d’ouvriers dans les usines. Le monde ouvrier s’est transformé en techniciens, en spécialistes, en personnel de bureau, en enseignants, en juristes ou en personnel de santé qui sont venus grossir les rangs de ce que les sociologues dénomment « la classe moyenne », aujourd’hui majoritaire. Ces transformations qui viennent tout juste de s’accomplir, et souvent dans la douleur, sont déjà remises en cause par ce qui s’annonce comme le raz de marée de la digitalisation.

Nous assistons actuellement à la dématérialisation d’un grand nombre d’objets. Le software remplace le support physique comme dans la photo, dans la musique, dans le cinéma, dans la presse, dans la monnaie, dans le courrier, dans la publicité et dans de nombreuses tâches de bureau. Un très grand nombre de métiers sont en train de disparaître et sont tout simplement supplantés par un petit objet qui tient dans votre poche et que nous appelons, à juste titre, un smartphone !

Chaine de montage automobile sans ouvrier.

Chaine de montage automobile sans ouvrier.

 Les nouveaux robots industriels n’effectuent pas seulement des tâches mécaniques et répétitives, mais ils sont capables de coopérer entre eux et avec des humains. Ils peuvent interagirent en tenant compte de l’environnement, s’entraider et apprendre de leurs expériences. Ces robots collaboratifs sont dénommés Cobots, ils savent ce qu’ils doivent faire et décident par eux-mêmes comment accomplir leur tâche au mieux, sans intervention humaine. Viendra le temps où les cobots donneront des instructions à leurs collaborateurs humains !

La puissance de mémoire, de calcul, de tri et d’analyse des nouveaux ordinateurs leur permet de traiter en un instant des masses de données énormes, infiniment plus qu’un humain ou un groupe d’humain ne sera jamais capable d’appréhender. Aucun juriste, aucun médecin, aucun ingénieur, ne sera jamais capable d’acquérir la somme de connaissances et d’expériences d’un ordinateur. C’est l’association de la masse des données (Big data) et de l’intelligence artificielle (Deep learning) qui va bouleverser bien des métiers pour lesquels la machine sera plus performante que le spécialiste le plus doué.

Livraison sans chauffeur

Livraison sans chauffeur

 C’est ainsi que l’on nous annonce pour demain des voitures et des camions intelligents, autonomes, à même de supprimer des milliers d’emplois, y compris les chauffeurs de la compagnie Uber ! On annonce des drones, qui ne se contentent plus de faire la guerre à notre place, mais qui se proposent de livrer des colis directement chez les clients.

Mais le meilleur nous est offert par le super ordinateur intelligent d’IBM,

Watson donne une conférence!...

Watson donne une conférence!…

dénommé Watson. Interrogé depuis chez vous, ce cher Watson est capable de démêler en un instant votre problème juridique le plus complexe, en fouillant dans le labyrinthe des lois, des décrets et des arrêtés pour en sortir l’article le plus pertinent. A l’appui de sa démonstration il vous citera le cas de jurisprudence le plus proche du vôtre, mieux que ne pourra le faire le meilleur avocat après deux jours de travail. Watson peut aussi remplacer le meilleur des médecins, car il a lu toute la littérature médicale, il a accès dans la minute aux publications scientifiques les plus récentes en provenance du monde entier y compris ce qui concerne les médecines naturelles. Ainsi, sur la base de vos symptômes et de vos analyses, effectuées par des robots, il saura vous prescrire le meilleur traitement…

Nous sommes bien sûr émerveillés, mais dans le même temps nous avons aussi des inquiétudes. Quel métier restera t-il demain pour les simples humains, fragiles et sujets à l’erreur, face à ces robots infaillibles, qui travaillent pour moins cher, 24 heures sur vingt quatre, ne sont jamais fatigués, ne prennent jamais de vacances et ne font jamais grève ? Les spécialistes considèrent que la moitié des travailleurs font partie d’une profession qui sera menacée dans les 10 ou 20 ans à venir. On peut dire que l’ensemble des emplois qui s’effectuent assis devant un ordinateur sont menacés. Le monde de demain sera dominé par une élite technicienne de haut niveau qui développeront et superviseront les réseaux d’ordinateurs intelligents. C’est l’ensemble de la classe moyenne qui va prendre de plein fouet la révolution digitale, sans que l’on sache encore comment l’occuper. Il se peut que tous les autres problèmes qui nous préoccupent quotidiennement soient mineurs par rapport à ce défi immense…

Posted in: Sciences, Sociétés