719 – MALADIE DU FOIE GRAS

Posted by

30% d’entre nous sont atteints de stéatose du foie. Résultat de malbouffe, sucres, graisses, pollution chimique et médicaments. Mais nous sommes les premiers responsables !

Le foie est chargé de toutes les besognes : Il métabolise, il fabrique, il sécrète, il filtre, il trie, il détruit, il détoxifie et il épure ! Tout ce que nous ingérons et respirons passe entre ses mains, le bon comme le mauvais…

La civilisation des excès

Nous mangeons trop et nous mangeons mal. Trop de graisses, trop de viande rouge et surtout trop de sucre. Il y a aujourd’hui deux fois plus de personnes, dans le monde, souffrant d’excès caloriques que de personnes ne mangeant pas à leur faim. J’ai déjà abordé ce sujet essentiel dans ma chronique 676: « le syndrome métabolique ».

Les conséquences de cette abondance se traduisent dans les dépenses de santé pour tenter de lutter contre l’explosion du nombre de diabète, d’obésité et de maladies cardiovasculaires. Les dépenses de santé augmentent en même temps que notre consommation alimentaire. Les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé se frottent les mains ! Ce sont eux qui profitent de nos inconséquences…

La prise de médicaments chimiques surcharge aussi le foie qui doit les éliminer. Il faut savoir que la grande majorité des médicaments sont hépatotoxiques ! Ne rêvez plus sur l’augmentation de l’espérance de vie. Désormais elle régresse, tant notre hygiène de vie est devenue déplorable, en alliant malbouffe, sédentarité, surconsommation médicamenteuse et pollution chimique…

Maladie du foie gras

Les résultats de cette surcharge hépatique se traduit par ce que les médecins dénomment « la stéatose hépatite non alcoolique », ou NASH selon l’acronyme anglais. Autrement dit, le foie devient gras comme celui des oies que l’on gave !

A long terme, le foie devient fibreux et du tissu cicatriciel envahit peu à peu les cellules hépatiques au point de les étouffer. C’est le stade de la cirrhose, c’est-à-dire la dégénérescence du foie. Il n’y a pas que les alcooliques qui sont atteints de cirrhose !

Tout ce processus se déroule en silence, sans douleur et sans symptôme. On continue à se gaver et à s’intoxiquer avec la chimie sans s’en rendre compte… jusqu’à l’accident vasculaire ou l’insuffisance hépatique sévère, lorsqu’il est déjà trop tard !

En attendant, les laboratoires pharmaceutiques fourbissent leurs armes et cherchent le médicament miracle qui nous permettrait de continuer à surcharger notre foie sans incidence fâcheuse. C’est bien sûr une illusion et une tromperie, car seule la prévention peut nous prémunir de ces maladies.

Maladie du soda

Autrefois, la stéatose hépatite touchait les bourgeois âgés, trop bien nourris pendant trop longtemps. Elle touche aujourd’hui les plus jeunes, en particulier les consommateurs assidus de sodas.

En effet, le sucre est l’ennemi numéro un. On le retrouve désormais partout, dans les yaourts, les céréales pour le petit déjeuner et dans les innombrables boissons sucrées. On considère que le lobby des boissons sucrées est coresponsable de la surcharge pondérale d’un quart de l’humanité !

Pendant ce temps-là les laboratoires pharmaceutiques ont vendu, l’année dernière, pour 44 milliards de dollars d’antidiabétiques dans le monde.

Méfiez-vous surtout du « sirop de maïs » ou corn syrup. Il ne coûte pas cher et on le trouve partout, même dans les saucisses! Il contient beaucoup de fructose, un sucre particulièrement malveillant pour votre foie.

Que faire ?

Vous avez compris que nous sommes responsables de nos maladies. La réponse est donc entre vos mains. Mangez moins et mangez mieux, surtout des fruits et des légumes. Apprenez à les assaisonner avec des épices et des herbes. Fuyez les produits sucrés comme la peste, de même que les viennoiseries et le pain blanc.

Une surtaxe sur les produits sucrés et l’interdiction de publicité comme pour l’alcool et le tabac, constitueraient une avancée vers une vraie politique de prévention.

Il existe quelques compléments nutritionnels pour vous aider à soulager votre foie surchargé et à vous protéger contre les maladies dégénératives. Je citerai tout d’abord la Spiruline, cette algue bleue qui détoxifie et protège le métabolisme. Ensuite l’huile de poisson, riche en acides gras à longues chaînes Oméga 3,qui a une action anti-inflammatoire globale et protège des maladies cardiovasculaires. Ne pas oublier la Stevia dont le fort pouvoir adoucissant permet de remplacer le sucre dans maintes occasions.

Avec une bonne hygiène de vie, axée sur une alimentation saine et une activité physique régulière, nous pouvons éviter les trois quarts de nos maladies. Le jeu en vaut la chandelle et il n’est jamais trop tard pour bien faire… Sinon, ne nous plaignons plus de l’augmentation des dépenses de santé !

 Je renouvelle mon offre à tous ceux qui sont abonnés sur le site chronique-libre.com :

Envoi gratuit de mon livre « Restez jeune et en bonne santé ».

Il suffit de laisser votre adresse sur chronique.libre@gmail.com

 

 

 

Laisser un commentaire