942 – L’AIR DU TEMPS

Chaque époque a ses modes et ses lubies, ses engouements et ses états d’âme, comme si tout le monde pensait la même chose en même temps ! Quels sont ces liens invisibles qui relient les communautés humaines, pour le mieux ou pour le pire ?

Au cours de l’histoire, chaque communauté humaine a possédé son énergie propre. Il y eut tour à tour des époques guerrières, mystiques, inventives, industrielles, exploratrices, travailleuses, paresseuses, laxistes, puritaines, égoïstes, collectives, etc… Chaque époque a sa musique propre, ses orientations et ses choix collectifs.

Ce mouvement des idées suit de mystérieuses attractions et me fait penser à ces bancs de poissons ou ces vols d’étourneaux qui évoluent en groupe et décrivent des parcours complexes et cohérents dans la mer et dans le ciel. D’où vient cette cohésion, sachant qu’il n’y a pas de leader, mais simplement une communication horizontale qui semble guider l’ensemble ?

La pensée collective

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les communautés humaines ont tendance à penser collectivement, sans laisser beaucoup de place pour les pensées individuelles originales. A toutes les époques, les pensées dissidentes ont été ardemment combattues par une majorité qui adhérait aux idéologies et croyances dans « l’air du temps ».

Très récemment, nous avons eu une illustration de cette tendance humaine à tous penser dans la même direction, sans remettre en cause l’idéologie officielle. Qu’il s’agisse de la lutte contre le covid ou de la guerre en Ukraine, il ne fait pas bon de s’opposer à la doctrine majoritaire, véhiculée par les media. Lire à ce sujet la chronique 924 « Être de son temps ».

Il est possible que cette tendance à la pensée collective soit un avantage pour la survie des groupes humains, mis en place par l’évolution… Tout se passe, en effet, comme si nous avions besoin d’être à l’unisson des autres, d’être sur la même longueur d’onde. Dans ces conditions, les dissidents créent des dysharmonies qui perturbent l’équilibre du groupe, il faut donc les éliminer afin d’assurer une meilleure cohésion du groupe.

Quoi qu’il en soit, cette tendance innée des humains à penser collectivement, dans la même direction, est largement utilisée par les gouvernants, les instances religieuses, les media et les publicitaires pour influencer les modes, les mouvements d’idées et les idéologies. Il ne faut pas se cacher que les moyens modernes de communication permettent toutes les manipulations de la pensée collective, à l’échelle globale, pour le meilleur ou pour le pire !

Les liens invisibles

La pensée collective suppose que nous soyons reliés par des liens invisibles et subtiles, des ondes électromagnétiques porteuses d’un message. Nous avons tous, un jour ou l’autre, rencontré des êtres d’où émanait un haut niveau de charisme. Certains mystiques rayonnent autour d’eux une énergie bienfaitrice et apaisante.

A certaines occasions, nous nous sentons nous-même dans un état d’ouverture aux autres et de réceptivité qui permet un échange intime et profond avec l’entourage. On se sent en cohérence et capable de comprendre notre entourage à un niveau plus élevé de compréhension, sans jugement.

Ces états, dans lesquels nous sommes à la fois de meilleurs émetteurs et de meilleurs récepteurs, semblent être favorisés par des exercices respiratoires et la méditation. Ces états élèvent notre niveau de conscience et modifient nos ondes cérébrales vers l’apaisement, en lien avec le rythme cardiaque.

Les liens invisibles, dont je parlais plus haut, ne seraient rien d’autre que des ondes électromagnétiques émises par le cerveau et le cœur qui véhiculent des messages qui vont modifier non seulement nos propres états physiologiques et notre métabolisme, mais aussi ceux de notre entourage.

Quand on parvient à réguler son état intérieur et à retrouver la fréquence de la bienveillance, de l’affection, de la paix, de l’amour, de la gratitude et de l’appréciation, grâce à une plus grande cohérence ainsi qu’à un plus grand équilibre cardiaque, un signal très fort est envoyé au cerveau qui devient lui aussi plus cohérent et équilibré.

L’existence de ces informations subtiles ouvre des perspectives considérables pour disperser des messages et des bienfaits (ou malheureusement des méfaits) dans l’entourage proche ou lointain.

La cohérence cardiaque

La méditation accompagnée d’une respiration ample et régulière est connue pour réguler la fréquence cardiaque et les fréquences émises pas les cellules cérébrales. Ce type de méditation est pratiquée dans certains pays orientaux depuis de millénaires et est plus connue en occident sous le nom de « cohérence cardiaque ».

Il fut établi scientifiquement un lien entre les ondes cérébrales et cardiaques qui, lorsqu’elles sont en cohérence, apportent non seulement un sentiment de bien-être mais élève le niveau de conscience et génère un immense sentiment d’amour universel, avec cette notion d’appartenir à un grand tout.

Dans son livre remarquable, intitulé « Devenir super-conscient », Joe Dispenza décrit parfaitement ce processus et enseigne comment le pratiquer. Il rapporte de nombreux cas de guérisons individuelles avec cette technique : « Certains de ces phénomènes pourraient être qualifiés de miracles, mais nous pensons qu’il s’agit simplement d’un aspect de la super-conscience ».

La clé de la cohérence est de dépasser le mental analytique. Quand le cerveau pensant est au calme, il passe en ondes alpha ou thêta, ce qui ouvre la porte entre la conscience et le subconscient.

Le plus remarquable concerne les effets à distance, sur les autres participants, lors d’expériences qui prouvent l’existence d’une énergie collective. Lorsque 500 à 1000 participants entrent en cohérence cardiaque en même temps, ils passent dans un état altruiste d’amour et de gratitude, et enfin émettent une intention positive vis-à-vis des témoins dans la salle. Les témoins passifs sont équipés d’un équipement permettant d’enregistrer la variabilité de la fréquence cardiaque. Or, à ce moment-là, le cœur de ces personnes entre en état de cohérence exactement au même moment que les méditants ! Cette expérience, qui fut répétée plusieurs fois, prouve qu’il existe bien une transmission énergétique.

Le concept d’émergence

Cette idée de transmission d’énergie est à la base des groupes de prières aussi bien en Orient qu’en Occident. L’idée étant qu’un groupe assez nombreux, en méditation et en état de cohérence cardiaque, pourrait modifier l’énergie d’un pays, voire de l’univers ! « L’influence des mouvements spirituels pour la paix a été démontrée et étudiée minutieusement sur le terrain à plus de cinquante reprises, à travers 23 études scientifiques publiées dans des revues à comité de lecture, sous la houlette de savants indépendants du monde entier. Les résultats ont régulièrement démontré un effet positif se traduisant par une réduction immédiate de la criminalité et des actes de guerre et de terrorisme de plus de 70% en moyenne », écrit Joe Dispenza.

D’après le concept d’émergence, une communauté mondiale se rassemblant au nom de la paix, de l’amour et de la cohérence peut influencer le champ électromagnétique terrestre, ainsi que le champ de chaque individu…

Plus l’énergie est élevée, plus on est relié au champ unifié, ce qui signifie que l’on éprouve un plus grand sentiment de complétude, de reliance et d’unité. Mais cela est impossible quand on se sent séparé, quand on est sous l’emprise des hormones de stress, bref quand on est incohérent.

Joe Dispenza conclut en écrivant : « Nous sommes reliés par un champ énergétique invisible, qui affecte le comportement, l’état émotionnel et les pensées conscientes et inconscientes de chacun. Chaque fréquence véhiculant des informationsNos pensées et nos émotions ont effectivement un impact mesurable sur tous les systèmes vivants ».

Finalement nos pensées sont comme mues par des aimants et évoluent collectivement, à la manière des vols d’étourneaux. Néanmoins, des pensées égoïstes, coupées de la conscience globale, et soumis aux stress, génèrent de l’agressivité, des maladies, des malaises et des guerres. Je crains que ces pensées collectives destructrices et néfastes soient à l’œuvre actuellement en Occident et à l’origine d’une énorme manipulation de masse, qui ressemble à une contagion.

Nous savons aussi, depuis longtemps, que notre pensée est créatrice. En résumé, la pensée collective a un pouvoir qui peut être d’une très grande puissance et est porteuse d’une énergie qui se répand sur le groupe. La méditation et la cohérence cardiaque, quant à elles, permettent d’atteindre un haut niveau de conscience, d’altruisme et de sentiments élevés. Il semble que nous ayons tous bien besoin de méditer et de la pratiquer !

 

close

Ne manquez pas les prochains articles

Laisser un commentaire