73 – Alleluïa !

Posted on janvier 12, 2011 par

5


 

J’aimerais partager avec vous, aujourd’hui, autour d’un sujet à la fois presqu’aussi vieux que l’homo-sapiens et pourtant toujours d’actualité : « Dieu ».

J’écris volontairement le mot « Dieu » au singulier car, justement, je pense que si derrière ce nom se cache le mystère de la création, il est forcément unique.

Que nous soyons noirs, jaunes, rouges, blancs ou d’une belle couleur café au lait, nous avons tous été créés aussi mystérieusement les uns et les autres. Nous sommes issus de la même énergie primordiale, au même titre que le reste de notre univers d’ailleurs ! Toutefois, nous constituons -tous réunis- la « race humaine » et de ce fait nous sommes tous frères et sœurs …

Bien sûr, en tant que frères et sœurs, nous partageons la même préoccupation fondamentale, à savoir : d’où venons nous ? Et pour répondre du mieux que nous pouvions à cette question nous avons inventé la notion de Dieu. Pendant longtemps il fût question « des dieux », qu’ils soient mythiques ou bien reliés à la nature. Puis le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam ont amené petit à petit la notion de monothéïsme.

Seulement voilà, l’homme étant ce qu’il est, il a commencé à inventer plein de belles histoires au sujet de « son » Dieu. Il l’a paré de mille vertus et de mille désirs. Il a quitté petit à petit le mystère, ce mystère qui lui fait si peur, en créant au fil de l’histoire un Dieu à son image : étriqué, vindicatif et épris du pouvoir absolu. Ce Dieu là perd tout son mystère et rassure l’homme avide de certitudes. Et, comme il ne suffisait pas de simplement créer une image, il a fait parler son Dieu.

Donc, « Dieu » parle mais, bien entendu, il ne parle pas la même langue pour tout le monde ! Car si nous sommes frères et sœurs dans la grande famille des humains, nous sommes divisés géographiquement et donc, culturellement. Nous ne parlons pas tous la même langue. « Dieu » a donc plusieurs langages et, de ce fait, plusieurs messages !

Et, de fil en aiguille le mot « Dieu », qui qualifiait le mystère des origines de la création et dont nous aurions pu penser qu’il fut unique, s’est multiplié en divers dieux autoritaires, imbus de certitudes et –surtout- très sélectifs dans leur amour ! Pour avoir grâce à leurs yeux il faut parler le bon langage, s’habiller de la bonne façon et prier comme ci et non pas comme cela … Sinon, gare à vous !

Quelle tristesse ! Car depuis des siècles nous nous battons entre frères et sœurs au nom d’un soi-disant Dieu qui, alors que le bon sens l’imaginerait unique, se multiplie sous la forme de faux dieux dictateurs. Et ainsi sont nées les guerres dites « de religion » derrière lesquelles se cachent tout simplement des guerres de pouvoir : -« C’est moâ qui est la vérité, je suis le plus fort».

Et pourtant … Et pourtant je suis intimement persuadée que nous venons tous d’une même source, unique, toute pleine de lumière et d’amour.

Bla, bla, bla, doivent penser certains d’entre vous !

Belles paroles mais complètement décalées pensent d’autres …

Alors, au point où j’en suis, je peux continuer à partager avec vous le fond de ma pensée ! Non seulement nous venons d’une mystérieuse source, que j’appellerai Dieu, mais nous sommes entourés par des émanations invisibles de cette source. Certains les appellent « anges », d’autres « guides », d’autres « esprits ». Ces « émanations », ou émissaires de Dieu (Dieu étant, je le rappelle, le nom que je donne au mystère primordial de la création), sont des frères et sœurs invisibles qui accompagnent ceux qui ont la foi : foi en Dieu, foi en eux. Ils ne se voient pas, ils se ressentent. Ils parlent, chantent, rient et s’amusent avec nous ! Non, non, rassurez-vous, je ne suis pas folle. J’ai simplement expérimenté tant de fois leur aide … Et, bien sûr, ils sont totalement hermétiques à la notion de religion : que vous soyez chrétien, juif, musulman, bouddhiste ou tout simplement athée, ils sont là pour vous à tout moment. Ils s’adaptent à votre culture et parlent votre langage ! Sympa, non ? Ils n’attendent qu’une seule chose en échange : votre foi et votre confiance en eux.

Pour illustrer ces propos, mais ne point trop vous ennuyer aujourd’hui avec un texte trop long, je vous raconterai mercredi prochain une expérience qui nous est arrivée en Afrique il y a quelques années. Cela a été pour moi une merveilleuse leçon de foi et de confiance et également la preuve que les « miracles », lorsque l’on sait demander, peuvent arriver. C’est grâce à ce miracle que nous sommes encore là, en vie tous les trois : Yves, notre fils Sébastien, et moi. A mercredi prochain !