82 – Que cache le verbe « Aimer » ?

Posted on février 2, 2011 par

2


Je voudrais aujourd’hui vous parler de deux mots de la langue française. Deux mots que nous utilisons quotidiennement mais dont je ne suis pas sûre que nous le faisions avec conscience. Deux mots que nous «réduisons» par l’utilisation que nous en faisons … Je voudrais vous parler du mot «Amour» et du verbe «Aimer».

J’en parlais hier avec Yves et il me faisait remarquer que la langue française n’avait qu’un seul et même verbe pour recouvrir toute une palette de sensation. Le verbe «aimer» se conjugue et s’associe à toutes les sauces ! C’est le moment de le dire car combien d’entre nous, au cours du même repas, avons déjà dit «Hum, que j’aime cette sauce» puis, presque sans transition «Je t’aime, mon chéri, et merci pour ce délicieux repas».

 

Aimons-nous le chocolat comme ...

Ainsi, nous aimerions la sauce et notre chéri de la même façon ? Bien sûr que non, n’est-ce pas ? Et pourtant nous pensons et prononçons le même mot …

Je vous ai souvent parlé de l’énergie de la pensée et, donc, de l’énergie des mots que l’on prononce suite à cette pensée. Une pensée n’est jamais anodine, alors que dire d’une parole ?

Notre vocabulaire français n’offre apparemment qu’un seul et même verbe, et qu’un seul et même mot, pour parler d’amour. Alors … comment faire pour exprimer toute la palette des sensations et des émotions qui nous habitent du matin au soir en ne disposant que de si peu de mots ? Bien sûr, «l’intention» que nous mettons derrière le mot est importante mais, forcément, la pauvreté du vocabulaire réduira notre pensée qui a besoin de mots pour se construire !

Vous connaissez la question mythique : «C’est la poule qui fait l’oeuf ou bien l’oeuf qui fait la poule ?». Et bien, nous pourrions nous poser aussi la question suivante : «Est-ce la pensée qui crée le mot ou bien le mot qui crée la pensée» ? Cette question est importante ! Et, selon moi, la réponse est «Les deux se créent mutuellement !». C’est pourquoi nous pouvons quand même nous interroger sur le bien-fondé d’utiliser les mêmes mots, que nous parlions de notre goût pour le fromage ou bien de nos sentiments profonds …

... nous aimons notre enfant ?

A mon sens, il y a eu un appauvrissement de la langue française. Nous avons bien plus de cordes à notre arc que nous ne le pensons ! Et si nous devenons tout à fait conscients de l’impact énergétique de nos pensées et de nos paroles nous pouvons élargir notre vocabulaire sans problème. Voici quelques exemples :

  • Je trouve cette personne sympathique (j’aime cette personne)
  • Quelle merveille pour mon corps de prendre un bain (j’aime prendre des bains)
  • Ma collègue éveille en moi de la colère (je n’aime pas ma collègue)
  • Je prends tellement de plaisir à peindre ! (j’aime la peinture)
  • J’apprécie beaucoup ce plat (j’aime ce plat)

Bref, vous avez compris, toute une palette de vocabulaire existe qui nous permet d’exprimer nos émotions et nos sentiments à leur juste valeur. Le mot «Amour» et le verbe «Aimer» seraient alors utilisés judicieusement et resteraient réservés à notre intimité. Ils redeviendraient porteurs d’une énergie sacrée et créeraient réellement ce dont l’univers a tant besoin : de l’amour …

Car le mot «Amour» et son verbe «Aimer» parlent de l’énergie de vie. La vie est amour, votre vie est amour, toute la vie sur votre Terre mais également dans tout l’univers est amour. Sans amour, pas de vie ! Sans vie, pas d’amour …

«Avoir de l’amour» pour quelqu’un, c’est honorer la vie en lui. C’est l’accompagner dans son processus de vie, c’est lui transmettre une partie de l’énergie de vie dont vous disposez pour l’accompagner dans sa vie, à lui ou à elle.

«Aimer», c’est donner de la vie, et donner de la vie c’est utiliser toute l’énergie dont notre âme, notre coeur, notre corps disposent pour d’abord nous aimer nous-mêmes afin de nous construire et, ensuite, partager avec l’autre la force que cet «Amour» nous a transmis.

« Aimer » c’est donc être généreux ! Toutefois, il est primordial que le premier bénéficiaire de cette générosité soit nous-mêmes … Puisque l’amour c’est l’énergie de vie, comment pourrions-nous prétendre «aimer» si nous ne nous ressourcions point à la source ?

L’énergie de vie nous enveloppe : sans elle nous ne serions pas là, sur notre Terre. Pas d’incarnation sans cette énergie !

Nous baignons donc en permanence dans l’Amour, seulement nous ne le voyons pas toujours. L’Amour est si grand qu’il nous fait peur ! Aussi, petit à petit, l’avons-nous réduit non seulement avec notre vocabulaire mais également dans notre coeur …

Cet amour qui peut nous embraser, nous envelopper, nous faire quitter nos limites terrestres par un simple élan … nous l’avons coupé, transformé, divisé, réduit à la taille de nos émotions.

Nos émotions sont humaines tandis que l’amour est divin.

Lorsque nous aimons, nous expérimentons la divinité en nous …

Aussi pouvons-nous avoir du goût pour la couleur verte, notre corps peut avoir besoin de chaud, notre mémoire se souvient avec délice du goût des petits pois que nous mangions dans votre enfance, notre collègue ne nous est pas sympathique, cette chanson provoque en nous des émotions …

… tandis que nous aimons notre enfant pour qui nous donnerions votre vie et ressentons un amour profond pour notre compagne ou notre compagnon  avec qui nous partageons des moments d’infini tendresse et de compassion.

Je vous propose, à toutes et à tous, de jouer au jeu de l’amour. C’est un jeu très simple : il vous suffit de prendre une minute à chaque fois que vous prononcer le mot «Amour» et le verbe «Aimer». Pendant cette minute vous écoutez votre coeur et vous lui demandez s’il vous parle d’émotion ou d’amour, c’est à dire d’énergie de vie, de quelque chose de plus grand que lui, plus grand que l’Homme !

Les émotions accélèrent les battements de notre coeur

tandis que l’amour fait battre notre coeur …

Voyez-vous la différence ?

En conclusion je dirais que toutes nos pensées, et tous les mots qui en découlent, sont créateurs. Ils émettent de l’énergie qui crée non seulement notre vie mais également la qualité de vie de l’univers. Mais il y a des mots plus porteurs que d’autres, plus créateurs, plus puissants car ils touchent au sacré. Le mot «Amour» et le verbe «Aimer» en font partie. Ré-apprenons à les utiliser à bon escient !

 

Une belle histoire d'amour commence ...

Et pour terminer, une citation de Blaise Pascal (1623-1662)

« Le respect et l’amour doivent être si bien proportionnés qu’ils se soutiennent sans que ce respect étouffe l’amour »