85 – Si nous réfléchissions ?

Posted on février 9, 2011 par

0


« Que ta nourriture soit ton remède et ton remède ta nourriture »

Hippocrate (Médecin Grec – 460 avant JC)

Hier, sur TSR2 (chaîne suisse), nous avons regardé une émission qui s’appelait «Notre poison quotidien». Une journaliste avait enquêté sur le pourquoi des autorisations sur le marché de produits nocifs pour la santé comme l’aspartame, les plastiques contenant du bisphénol, les pesticides, etc …

Bien sûr, il est scandaleux de voir tous ces organismes, soi-disant au service des consommateurs (et, par ailleurs, bien souvent payés par eux puisqu’ils sont fonctionnaires), dirent n’importe quoi, nier les évidences, voir même cacher des informations pour ne pas nuire aux grosses firmes industrielles. Le scandale des pesticides, insecticides, et autres produits chimiques vendus par Monsanto, et toujours autorisés, n’est qu’un exemple ! Les agriculteurs, pour augmenter leur rendement, polluent la terre, empoisonnent les consommateurs, et enrichissent Monsanto impunément … Ils développent un nombre considérable de cancers, allergies, maladies auto-immunes ou neurologiques style Parkinson, mais … peu font le lien avec ces produits. Incroyable, non ?

Nous assistons donc, au cours de cette enquête, à la gêne des «experts gouvernementaux» interrogés face à certaines études que la journaliste leur met sous le nez. Des études elles-mêmes «arrangées» de telle façon qu’elles deviennent illisible pour n’importe qui de moyennement motivé !

Plus l’émission avance et plus nous nous rendons compte à quel point ces hommes et ces femmes ne sont pas libres. Ils nient et arrangent à leur manière des évidences ! Les preuves de la nocivité des produits en question, l’aspartame par exemple, sont gommées d’un petit sourire supérieur : bien sûr, de plus en plus de personnes sont malades après l’ingestion répétée d’aspartame mais … est-ce une preuve ?

Bref, des têtes à claques, des fonctionnaires de mauvaises fois, des soi-disant «experts» à la botte de ceux qui les paient (c’est à dire les firmes elles-mêmes) ont presque réussi à nous démoraliser : à qui peut-on faire confiance, alors ?

Et bien, si nous faisions confiance … à nous-même ? Car, enfin, nous avons un cerveau : nous sommes donc -normalement- capables de réfléchir ! Des émissions comme hier soir, il y en a eu des dizaines tout au long de ces dernières années. Des articles dans les journaux, des informations sur internet, des scandales dans les journaux télévisés … et notre bon sens qui rue dans les brancards à force d’être muselé !

Qui peut dire, aujourd’hui, qu’il n’a jamais entendu parlé des effets secondaires pour notre santé des pesticides dont nos agriculteurs arrosent allègrement les champs ? Pesticides qui se retrouvent, of course, dans notre carotte ou notre pêche …

Qui peut dire, aujourd’hui, qu’il n’a jamais entendu parlé des effets secondaires «possibles» de produits comme l’aspartame ? Ou bien du danger du bisphénol que l’on retrouve dans les matières plastiques, biberons y compris ?

Pourtant, combien d’entre nous «réfléchissent» à ce qu’ils mangent ? Combien d’entre nous prennent le temps de lire les compositions sur les boites ou vont vérifier sur internet ce que cachent les «E 102» et autres «E» ?

Si vous êtes un peu curieux et respectueux de votre santé, cliquez sur les liens suivants : www.les-additifs-alimentaires.com ou www.ladietetiquedutao.com/excitotoxines.html . Vous serez étonnés de ce que vous lirez !

Donc, ok, les gouvernements ne font pas bien leur travail. Ils donnent des autorisations de mise sur le marché à des produits dangereux à moyen et long terme. Ils cachent les informations lorsqu’elles peuvent alarmer le consommateur, ils nient l’évidence quant elle se présente à eux sous la forme de plaintes individuelles ou d’associations. Mais nous, que faisons nous pour nous ?

Nous ne sommes pas des enfants ! Nous sommes des adultes responsables qui réfléchissons à la couleur de notre voiture, à nos prochaines vacances, à la prochaine émission qui risque de nous intéresser, à nos histoires familiales … Nous travaillons, créons, aimons … Nous lisons des romans et des magazines, nous écoutons de la musique. Nous nous délassons en marchant, en nageant, en faisant du sport. Bref, nous vivons comme des personnes adultes intelligentes. Et, au milieu de tout cela, se greffe plusieurs fois par jour une activité qui nous construit quotidiennement : nous mangeons.

Notre survie dépend de notre nourriture ! Sans elle, c’est la mort assurée. Assez rapidement si nous ne mangeons plus, à petit feu si nous mangeons mal … Notre santé est liée à notre alimentation puisque nos cellules meurent et se reconstruisent chaque jour avec les nutriments que nous leur apportons.

Alors, pourquoi ne réfléchissons-nous pas plus à ce que nous avalons ? Nous sommes obsédés par l’hygiène, et Pasteur a bien montré son importance, mais nous avalons bien souvent n’importe quoi … SANS REFLECHIR !!! Nous ne prenons jamais le temps de lire les étiquettes : nous sommes les gogos du marketing qui nous fait gober tout ce qu’il veut. Entre les «recettes de grand-mère» qui n’en ont que le packaging (nos pauvres grand-mères seraient complètement affolées de voir tous ces conservateurs, colorants, exhausteurs de goût -et j’en passe- au milieu de leurs recettes !!) et les produits du terroir qui ne sont bien souvent que des recettes enrichies aux produits chimiques, nous nous empoisonnons quotidiennement à petit feu …

Cette chronique est juste là pour attirer votre attention : nous pouvons limiter les dégâts en retrouvant notre bon sens et en prenant un peu de temps pour réfléchir à ce qui est bon pour nous. Plutôt des produits bios et sains ou bien :

  • des légumes enrichis en pesticides
  • des viandes bourrés d’antibiotiques
  • des fromages colorés avec du E102
  • des plats préparés avec E 210, E 621, E 220 (joli nom donné à l’anhydrite sulfureux …)

Je vous laisse découvrir tous les bienfaits de ces merveilles en cliquant sur les liens ci-dessus !

Je vous laisse également découvrir tous les bienfaits pour votre santé des produits bios qui, non seulement, nous font du bien, sont bien meilleurs au goût et protègent en plus notre environnement.

Plus nous mangerons bio plus nous laisserons une terre propre à nos enfants …

Bon appétit !


Posted in: Santé