299 – FAITES VOS JEUX…RIEN NE VA PLUS

Posted on juin 25, 2012 par

2



Vous en êtes tous conscients, nous vivons dans un «  village global », c’est-à-dire que nous sommes tous interdépendants, autrement dit nous nous tenons tous par la barbichette. L’Europe vacille, si elle tombe c’est probablement toute l’économie mondiale qui ira au tapis…

 J’ai toujours dit, et démontré, que les Empires s’écroulent sous l’effet d’une déroute économique. Aujourd’hui c’est l’ensemble de la civilisation occidentale qui est menacée sous l’effet d’un endettement gigantesque généré par la démagogie et l’incompétence des gouvernements de droite ou de gauche. C’est donc finalement l’avenir de la démocratie qui est en jeu, car il est évident qu’elle ne survivrait pas à un écroulement économique de grande ampleur. Je me permets simplement de rappeler que, dès 2010, j’ai amplement prévu les évènements qui se déroulent actuellement sous nos yeux. (« Démocraties en péril : Le déclin de l’occident », Editions L’Harmattan).

Angela Merkel

 Seul un sursaut de l’Europe pourrait nous éviter l’abîme, car c’est l’Europe aujourd’hui qui se trouve dans l’œil du cyclone. Il n’existe à mon sens qu’une porte de sortie : c’est l’intégration européenne à marche forcée, menant rapidement à une véritable gouvernance européenne et une harmonisation fiscale, budgétaire et du droit du travail. L’Europe a un besoin urgent d’un patron qui ait une vision à la hauteur des défis. La Chancelière Allemande, Angela Merkel, a fait récemment une proposition dans ce sens dans un discours important qui fut malheureusement boudé par les media et ignoré par les politiques. Elle a fait remarquer que l’Allemagne ne pouvait supporter l’incurie des autres Etats et que seul un effort collectif et coordonné pouvait nous sortir de l’ornière.

La France, hélas, n’a pas de visionnaire et perd son temps en scènes de ménage présidentiel ou se dispute pour savoir combien il faut embaucher de fonctionnaires ou s’il faut légaliser le cannabis. Ce pays est dirigé par un bataillon de petits chefs, tous issus de la fonction publique, et dont les références sont celles du 19ième siècle. C’est tout simplement tragique ! Ils ont une vision étriquée de l’Europe et croient servir leur pays en se repliant sur le passé et en gardant ce qu’ils dénomment de façon lyrique « les prérogatives nationales » et en refusant tout « abandon de souveraineté ». C’est à pleurer… Si la France n’est pas capable de répondre par l’affirmative, et rapidement, aux propositions de Madame Merkel, vous pouvez dire Adieu à l’Europe et vous expliquerez à vos petits enfants que leur destin fut hypothéqué par de petits politicards sans envergure. La Chancelière de conclure : « La médiocrité ne doit pas devenir l’étalon en Europe ». A vous de deviner qui était visé !…

Il faut bien vous faire à l’idée, les gens que vous avez élus, en France ou ailleurs, ne maîtrisent pas la situation et n’ont aucune idée de ce qu’il faudrait faire. La seule chose qu’ils savent faire, c’est de rejeter la responsabilité sur les autres : c’est la faute des banques, c’est la faute des riches, c’est la faute de l’Allemagne… Ils se réunissent chaque week-end pour colmater les brèches, mais jamais pour faire des choix clairs et déterminés. Ils jonglent avec des milliards qu’ils n’ont pas et qu’ils promettent à des gens qui seront incapables de les rembourser. Soyez sûr d’une chose: la situation est beaucoup plus grave que ce qu’ils osent vous dire!…

 Pendant ce temps là, les citoyens perdent la confiance qu’ils avaient dans cette monnaie commune qui aurait dû être le ciment d’une Europe fédérale qui n’a jamais vu le jour, mort-née, empoisonnée par une armée de fonctionnaires internationaux qui ont stérilisé toute émancipation de l’âme Européenne. Une monnaie n’a de valeur que par la confiance que l’on lui porte. Dans les faits, l’Euro s’est déjà désintégré, puisqu’il est préférable de mettre ses économies dans une banque Allemande plutôt que dans une banque Espagnole. Soyez attentif à ce fait, si vous habitez un pays du sud de la zone Euro, vous risquez de perdre, du jour au lendemain, de 30 à 50% de vos économies… Si vous faites partie des gens prudents vous avez déjà acheté de l’or, la seule vraie monnaie AAA !…

La seule chose qui est sûre à 100%, c’est qu’il faudra renoncer à l’Etat-Providence, de gré ou de force. Il faudra accepter que l’Occident est ruiné, de chaque côté de l’Atlantique, et en tirer les conséquences : une baisse très importante du niveau de vie, jusqu’à ce que nous ayons touché le fond, avant de remonter vers la lumière.

 

Posted in: Economie, Sociétés