421 – CHANGEONS DE SUJETS!…

Posted on avril 22, 2013 par

0


Depuis des lustres je vous inonde de mauvaises nouvelles et de sombres perspectives. Cela devient fatiguant, pour vous comme pour moi. Il est peut-être temps de passer à autre chose…

Ce n’est pas confortable de jouer les Cassandre et de dire ce que nous ne voulons pas entendre. Nous oublions que, hélas, Cassandre avait raison. Je vous ai souvent entretenu de la grave crise économique qui arrivait, alors que les media et les politiques vous disaient qu’elle était derrière nous. Il m’est arrivé maintes fois d’expliquer comment et pourquoi la croissance, dans les pays du sud de l’Europe, était aujourd’hui impossible, malgré les promesses des uns et des autres. J’ai aussi souligné combien la crise est multiforme et concerne les fondements même de nos sociétés occidentales démocratiques. J’ai démontré que les politiques et les media étaient les principaux responsables de cette crise sociétale, de même que l’irresponsabilité des citoyens électeurs. Toutes ces idées ont aussi été développées dans un livre prémonitoire intitulé : « Démocraties en péril : Déclin de l’Occident ».41e8YXHchcL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_

Puisque les facteurs qui ont généré la crise sont toujours là et qu’ils sont chaque jour plus puissants, il faut s’attendre à une aggravation importante de la situation des européens et des français en particulier. Le dénouement sera sans doute douloureux. Tout cela, vous le savez, ou bien vous ne l’admettez pas. Peu importe ! En quelque sorte j’ai accompli ma mission qui consistait à tenter de décrypter l’avenir afin de s’y préparer. Les temps changent à grande vitesse et le monde qui arrive sera sans doute totalement différent. Tous nos repères s’effacent et nous sommes un peu perdus, en recherche de sens.

Il ne sert plus à rien d’entretenir l’angoisse sur la montée des périls. Il est sans doute temps de prendre de la distance, du recul et de la hauteur. Il s’agit de s’éloigner du quotidien et de mieux appréhender les perspectives historiques, les grands mouvements de pensées qui parcourent l’histoire des hommes. Mieux comprendre comment fonctionnent les sociétés humaines. Sortir des sentiers battus des discours rationnels et admettre que nous sommes tous soumis à des motivations irrationnelles qui, à la fois, nous fascinent et nous font peur. Le monde est plus complexe que pensent les scientifiques et des pans entiers du savoir nous échappent. Tels sont les thèmes que nous voudrions aborder.

Il faut simplement retenir que nous sommes arrivés à un tournant important de l’histoire européenne et qu’il est temps, pour chacun d’entre nous, d’envisager l’avenir autrement, de changer notre mode de penser et d’agir. Il nous faut sans doute être prêts à modifier nos références et nos systèmes de valeur. Mais les périodes de transitions sont souvent longues, délicates et pleines de périls. Les crispations sont à craindre car il n’est pas facile d’assister en direct à l’écroulement d’un monde. La peur de l’avenir fait naître le risque de violence.

220px-Penser_un_autre_mondeLe pire serait de subir sans réagir. Il est possible que l’on ne puisse plus colmater les brèches d’une civilisation qui prend l’eau de toutes parts. Il convient alors de préparer l’avenir sur des bases nouvelles. Nous sommes responsables du futur et il appartient à chacun d’imaginer l’avenir que nous souhaitons. Nous ne pouvons pas modifier le passé et il est trop tard pour changer le présent. Concentrons nous sur l’avenir, il est entre nos mains. Seul notre manque de courage peut nous laisser croire qu’il serait utopique de vouloir créer notre avenir !

Après avoir, semaine après semaine, énuméré les différents symptômes caractéristiques d’une société malade, il m’incombe désormais de regarder devant et de proposer une nouvelle vie, plus harmonieuse pour nous épanouir. Le futur n’arrête jamais sa marche en avant… 

Restez à l’écoute !

 

Posted in: Sociétés