461 – PROFESSION: POLITICIEN

Posted on septembre 5, 2013 par

4


Nous avons passé quelques semaines en France et avons pu, une nouvelle fois, avoir un aperçu sur ses mœurs politiques. C’est le pays des discours creux, des incantations et des promesses illusoires de la part d’une nomenklatura politique privilégiée. Le plus étonnant pour un observateur, c’est de constater avec quelle facilité les français semblent gober, année après année, les discours de leurs politiciens, sans jamais rien remettre en question.

 

"Je suis ici pour vous dire ce que vous voulez entendre."

« Je suis ici aujourd’hui pour vous dire ce que vous voulez entendre. »

 En France, on est politicien de métier. L’on gravit un à un les échelons jusqu’à parvenir cahin-caha à un mandat électif et, ensuite, on tente de faire carrière et de se faire une place au sein d’une oligarchie dirigeante. Ce système fait que la France est dirigée par des gens qui n’ont aucune expérience de la vie économique, des difficultés de gérer une entreprise, des efforts pour atteindre la rentabilité et des moyens pour gagner de l’argent. Tout au long de leur carrière ils n’apprennent qu’à dépenser de l’argent, mais ils n’ont jamais à se préoccuper pour en gagner !

La grande caractéristique d’un politicien professionnel, c’est le conformisme. Pour faire carrière, il ne faut pas faire de vagues et rentrer dans le moule, suivre la ligne du Parti qui pense à votre place et ne jamais proposer une idée novatrice, un changement de cap, une modification significative.

Comme le politicien veut montrer qu’il est utile, il veut légiférer sur tout, se mêler de tout, émettre des règlements, générer des formulaires et créer ainsi un dédale législatif dans lequel le citoyen qui souhaiterait entreprendre va user son énergie et souvent se décourager. Plus il y a de règlements et de contraintes, plus le citoyen est ligoté, plus l’Etat a de pouvoir.

Bien entendu le politicien est expert en mots et il a le lyrisme facile. Il va justifier ses interventions derrière des grands mots creux, tels que la défense de la République, de la liberté, de l’égalité, de la justice sociale, de l’éradication de la misère ou que sais-je encore. Il s’agit d’alibis afin d’imposer ses dictats sans discussions ni murmures.

Ces politiciens, qui veulent tout contrôler, sont à l’origine d’un Etat obèse et omnipotent, d’une Unknownadministration à la fois tentaculaire et pachydermique à laquelle ils refusent de toucher, car elle est la garante de leurs pouvoirs. Le but étant bien sûr de garder le pouvoir par tous les moyens…

Le plus étonnant, c’est que cet étatisme socialisant, parfois même Marxisant, n’est remis en cause par personne, ni à gauche, ni à droite. Ceci permet aux français de changer de gouvernement sans changer de politique. Quoi qu’il arrive l’Etat contrôle tout, l’entreprise privée est juste tolérée comme un mal encore nécessaire, mais généralement affublée de tous les péchés du monde !

La conséquence de tout cela est bien évidemment une fiscalité écrasante à laquelle les français semblent très attachés. Ils clouent au pilori ce qu’ils dénomment avec grand mépris « les paradis fiscaux », sans se rendre compte que dès que l’on a franchi la frontière, dans n’importe quelle direction, l’on a quitté l’enfer pour un « paradis fiscal ». Chacun reste néanmoins persuadé que ce qu’il dénomme avec emphase « le modèle français » demeure le meilleur du monde. 

Unknown-1 Vous pouvez essayer d’expliquer aux français que l’Etat pourrait se concentrer sur ce que l’on appelle les « fonctions régaliennes », c’est-à-dire l’armée, la justice, la police, les impôts et laisser au secteur privé le soin d’organiser, selon le principe de libre concurrence et avec plus d’efficacité et de souplesse, les autres aspects de la vie privée. Vous pouvez expliquer que la démocratie ne consiste pas à se faire confisquer le pouvoir par une oligarchie politicienne professionnelle, mais qu’elle est au contraire dans la consultation directe du peuple pour chaque grande question qui le concerne.

Devant de tels discours, les français vous regarderont étonnés comme si vous parliez une autre langue ! Ils croient sincèrement que le prochain gouvernement fera mieux. En fait le prochain parti au pouvoir ne changera rien parce qu’il partage la même idéologie Etatiste. Seuls les mots changent, mais le fond est identique. Il s’agit d’une fausse démocratie qui a confisqué le pouvoir au peuple qui semble résigné!

 

Les français votent toujours pour des politiciens incompétents, sans expérience pratique, mais qui promettent plus de lois, plus de règlements, plus d’administration, plus d’Etat et plus d’impôts. Ils en redemandent. Etrange peuple. Est-ce de la sagesse ou de l’aveuglement ?

 

 

Posted in: Politique