GO TO THE PACIFIC NORTHWEST

Posted on septembre 8, 2014 par

0



 

Après un nouveau trip de deux mois sur la côte Ouest des Etats-Unis, nous allons revenir en Europe pour voir si les choses bougent. Ici, elles bougent beaucoup.

Une plage de l'Oregon

Une plage de l’Oregon

 La Californie est toujours aussi inventive, mais il se peut qu’elle soit progressivement concurrencée par ses deux petits frères du Nord : les Etats de l’Oregon et de Washington, dénommés sous le vocable de « Pacific Northwest », bordés tous les deux par l’Océan Pacifique et traversés par l’immense Columbia River. Nous avons vu dans une précédente chronique combien la Californie était confrontée, depuis cinq ans, à une terrible sécheresse qui menace son destin et dont les experts prédisent qu’elle va durer encore autant ! « Quel est l’avenir de la Californie?».

Les deux Etats du Northwest ont ensemble une superficie qui représente les 9 dixième de la France et sont encore très peu peuplés, mais ils sont dominés par deux villes très attractives : Seattle et Portland. A titre d’exemple l’Oregon a une superficie six fois supérieure à celle de la Suisse pour une population moins de deux fois inférieure (3.9 millions d’habitants) ! C’est dire s’il y a encore de la place… Plus au Nord, la ville de Vancouver au Canada fait partie du Pacific Northwest et partage son dynamisme.

Portland et le Mt Hood

Portland et le Mt Hood

 L’agglomération de Portland rassemble la moitié de la population de l’Oregon et son dynamisme attire beaucoup de jeunes américains de New-York ou de Californie et d’autres du monde entier, mais surtout d’Asie. La Banlieue de Portland s’agrandit très vite et l’immobilier est en plein boom.

Les atouts de ces régions sont multiples : tout d’abord une population très jeune et inventive, ensuite des Universités de grand renom, une proximité de la côte Pacifique, une nature préservée, encore sauvage et, enfin, une importante conscience collective de l’écologie intelligente et du développement durable. Ces ingrédients attirent donc de jeunes sociétés extrêmement dynamiques qui inventent le monde de demain. Il ressort de cet ensemble un esprit pionnier, avec ce sentiment que beaucoup reste à faire et que l’avenir est ouvert.

Il suffit de se promener dans Portland pour s’en convaincre. Tout d’abord, c’est une ville où

Portland

Portland

l’on aime flâner, ce qui n’est pas souvent le cas en Amérique. On peut facilement y circuler en vélo et le tramway sillonne le centre ville où se situent les magasins et restaurants. La diversité des restaurants donne une idée de la diversité de la population. Vous pouvez y manger une excellente cuisine tibétaine, marocaine, hawaïenne, laotienne, louisianaise, éthiopienne, ou tout simplement Grecque. Vous pouvez facilement manger bio ou végétarien et même trouver de merveilleux hamburgers ! Je n’ai pas encore trouvé de restaurant berrichon, mais je ne désespère pas ! Pour tout dire, l’ambiance est éclectique et variée, mais la seule constance réside dans la décontraction. Ici, il n’a a pas de convention bien établie ni de mode précise ; chacun semble faire comme bon lui semble, dans le respect des autres…

Ah ! J’ai oublié de vous dire que les vignobles de l’Oregon font des vins excellents qui surpassent maintenant les vins californiens, brûlés par le soleil. Les Pinots Noirs sont sans doute les meilleurs du monde. Si vous avez l’occasion, goutez le Pinot Noir de « Pheasant Valley», un vin bio exceptionnel dont vous me donnerez des nouvelles !…

Si dans votre vie de tous les jours vous vous sentez à l’étroit, si là où vous vivez l’avenir semble fermé, si vous êtes fatigué des idéologies désuètes, si vous avez conservé le goût de la nouveauté et de l’aventure, « go to the Pacific Northwest » !…. Quoi qu’il en soit, allez jeter un œil, cela n’engage à rien… Le vent d’Ouest souffle.

Posted in: Voyages