738 – L’ODEUR DE L’ARGENT

Posted by

On dit que l’argent n’a pas d’odeur ou qu’il est sale. Il attire pourtant les humains comme des mouches sur un pot de miel, sans retenue, jusqu’à l’ivresse.

Sans argent, on est désemparé et à la merci des autres. Les pauvres rasent les murs et ont honte. Les riches son arrogants, car le pouvoir que confère l’argent leur monte à la tête. Les super-riches sont tout puissants, ils se croient donc tout permis, d’une race supérieure. Ils croient que tout s’achète car disent-ils « tout a un prix ».

Entre fascination et jalousie

En fait, si l’on regarde les choses de plus près, on constate que la puissance des riches n’existe que dans les yeux avides et émerveillés de ceux qui les regardent. Car la richesse fascine au point que les riches sont toujours accompagnés d’une meute de groupies qui espèrent récolter quelque prestige à côtoyer les riches. La jalousie n’est sans doute jamais très loin de la fascination…

Dans le sillage des riches, ils espèrent peut-être récupérer quelques miettes tombées de leurs poches. Si on ne connait pas de riche de près, on achète les magazines spécialisés qui en parle avec émoi. Ainsi, avec les amis on peut parler des stars à la mode, de l’extravagance du showbiz, de leurs amours et de leurs folies comme s’ils étaient des intimes.

Sachez faire la distinction entre les riches qui ont travaillé pour le devenir et ceux qui sont riches suite à quelque circonstance de la vie. Il peut s’agir d’un héritage pour lequel il a suffi de naitre au bon endroit, au bon moment. Il peut s’agir aussi d’une malversation. La différence se fait dans la façon de dépenser son argent. Celui pour qui l’argent est plus ou moins tombé du ciel va le dépenser sans compter, en fastes inutiles et grandioses.

Si vous rêvez d’avoir beaucoup d’amis et une meute d’admirateurs mais que vous n’êtes pas assez riche pour cela, faites croire que vous l’êtes ! Mais ne faites pas les choses à moitié, ne soyez pas petit joueur…

Le flambeur magnifique

Chaque époque a connu ses grands escrocs. Je ne parle pas des petits joueurs qui ont fait profiter leur famille d’emploi fictif ou qui se sont fait payer un voyage au Moyen-Orient par un prince du Golfe Persique, je parle de ceux qui voient grand.

Chacun a ses faiblesses, mais je dois vous avouer que j’ai quelque admiration pour ces escrocs de haut vol, partis de rien, généralement extrêmement intelligents, doués d’un énorme culot, d’un goût du risque hors du commun et d’un certain charisme. Ils se jouent à la fois de la bêtise et de la cupidité des riches. En effet, les escrocs naviguent en eau trouble, parmi les riches dont ils savent flairer les faiblesses psychologiques et l’avidité.

En ce domaine, la France a son héros en la personne de Christophe Rocancourt devenu une star médiatique. Personne ne connait vraiment sa vie bien qu’il ait écrit ses épopées depuis son enfance, dans un livre grâce auquel il a gagné le seul argent propre de son existence : « Moi, Christophe Rocancourt, orphelin, playboy, taulard ».

Nous savons qu’il a entamé son destin en étant enfant de choeur et en volant l’argent de la quête. Après avoir fait quelques chèques sans provision il a réussi à vendre un immeuble qui ne lui appartenait pas. Puis après un trafic de fausse monnaie, il escroque 1,2 millions de Francs Français à une riche commerçante.

Après s’être fait la main grâce à ces modestes escroqueries, il file en Californie sans connaitre un mot d’anglais ! Cela ne l’empêche pas de rapidement côtoyer la Jetset, de se faire des amis à escroquer, au point de rapidement vivre dans les Palaces de Los Angeles, sans jamais payer la note.

Je vous passe la suite qui se poursuit sur la même veine, à New-York, à Vancouver et à Paris. Son principe est toujours le même, il flatte, il ensorcèle, il séduit et il fait miroiter une bonne affaire à ses victimes… C’est un peu l’histoire du corbeau et du renard en XXL.

Il fascinait et il avait beaucoup d’amis car on le croyait riche et bien né… Il avait ce génie de savoir flairer la bêtise humaine.

Jho Low

Le 21èmesiècle a déjà son escroc hors du commun et il est Chinois. Il ne fait pas partie de l’oligarchie au pouvoir à Pékin, au contraire, lui aussi est parti de rien et son intelligence redoutable fut mise au service de ses crimes : son nom est Jho Low.

Mais contrairement à Christophe Rocancourt, Jho Low est devenu extrêmement riche en seulement quelques années. A 28 ans il avait déjà amassé une fortune qui se compte en milliards après avoir organisé le pillage du fond souverain de la Malaisie à hauteur de 4,5 milliards de dollars ! Je vous passe les détails car l’affaire est difficile à suivre…

En Octobre 2010, il séjournait en Suisse à la clinique la Prairie pour soigner son obésité due à son addiction aux fastfoods. C’est là qu’il recevait, dans sa suite médicalisée, les envoyés de Goldman Sachs, une banque que l’on retrouve à chaque fois qu’il y a un coup foireux quelque part dans le monde. Elle l’aida donc dans son montage frauduleux, après avoir touché au passage une commission de 600 millions de dollars…

C’est ainsi que Jho Low est devenu le plus grand des flambeurs de tous les temps et il avait le talent d’organiser des fêtes gigantesques qui attiraient le gotha de la Jetset.

En 2012, pour son 31èmeanniversaire à Las Vegas, « il avait fait construire un cirque miniature et un night-club dans le désert, mobilisé une troupe de nains en costumes et un casting de célébrités : Leonardo DiCaprio, Robert de Niro, Kim Kardashian et Jamie Foxx, sans oublier la chanteuse Britney Spears surgissant d’un faux gâteau d’anniversaire ». Les flambeurs aiment la démesure !

Tout a mal fini et Jho Low est en fuite, peut-être sur son yacht quelque part entre la Chine et l’Australie. Un livre raconte déjà sa vie: « Billion dollar Whale: The man who fooled Wall Street, Hollywood and the world ».Selon les auteurs, « Le génie de Low a été de sentir que les plus grandes banques, cabinets d’audit et avocats ne s’opposeraient pas à ses plans tant qu’ils sentiraient l’odeur de l’argent ».

Le plus étrange, c’est que parmi tous ceux qui se précipitaient à ces fêtes aussi somptueuses que ridicules, organisées par ces flambeurs mégalomanes, personne ne se demandait : « mais d’où vient cet argent ? » Il se peut que ces escrocs lucides et très intelligents ne peuvent résister à la tentation de jouer avec la bêtise des humains ordinaire… Ce qui est sûr, c’est que l’argent ne rend ni beau, ni heureux…

 

 

 

 

 

 

 

 

2 comments

  1. Bonjour,
    On pourrait tenir les mêmes propos avec le PSG et son propriétaire Al Kadhafi qui pue l’argent, en achetant des joueurs de talent pour un championnat de nains.

    1. Le football pue l’argent, je suis bien d’accord avec vous. Mais tout le monde est consentant, à commencer par les spectateurs.

Laisser un commentaire