436 – DESPERATE HOUSEWIVES

Posted on juin 7, 2013 par

2


Notre installation à Camas, près de Portland, se poursuit et nous commençons à adopter le mode de vie Américain.

Nous sommes dans une belle petite maison pimpante qui fait bel effet lorsque l’on arrive. Bien sûr, elle n’est pas en pierre de taille, ni en parpaing, ni même en bois, non, elle est en plastique et faite pour durer une ou deux générations, si tout va bien ! Mais quelle importance puisqu’elle est agréable à vivre au milieu de son beau jardin fleuri ? D’autres maisons du même genre que la nôtre sont sagement alignées dans notre rue tranquille, poétiquement dénommée « 47 th Avenue ». Nous ne sommes ni véritablement à la ville, ni à la campagne, mais plutôt dans ce qui ressemblerait à une banlieue résidentielle, bien propre et bien sage.

 NW 47TH AVENUE, CAMAS, WA

NW 47TH AVENUE,
CAMAS, WA

 Nous saluons poliment les voisins qui se demandent ce que nous venons faire ici. Lorsque nous leur disons que nous venons de Suisse, ils nous regardent étrangement comme si nous étions des Martiens. Il est bien possible qu’ils n’aient même jamais entendu parler de la Suisse et, naturellement, ils ignorent dans quelle partie du monde cela peut se trouver ! Les échanges sont courtois mais encore distants. Nous n’en sommes qu’à la période d’observation afin de comprendre quelles sont les relations des uns et des autres.

Les voisins se congratulent chaleureusement entre eux, mais nous ne savons pas encore ce qui se cache sous les apparences. Nous décryptons patiemment les réseaux d’influence et nous vivons en live notre premier épisode de Desperate Housewives ! La série télé pourrait avoir été tournée ici ! Cela vous permet de mieux vous imaginer… Si vous avez vu l’excellent film Truman Show, c’est tout à fait l’ambiance : tout est si parfait que l’on se demande si cela est réel. Il n’y a pas une herbe qui dépasse, le ciel est bleu intense et l’amabilité est ici aussi naturelle que le chant des oiseaux.

images-1 En fait de film, nous avons vécu hier soir à Portland une expérience inoubliable. Avec nos amis Andy et Linda nous sommes allés dans la salle de cinéma dénommée « Living Room Theater ». Elle a de particulier que l’on peut manger dans la salle, pendant le film. Je ne parle pas du simple pot de popcorn, non, je veux dire un vrai repas avec assiettes et couverts ! Imaginez la scène : nous avions commandé une bouteille de Pinot Noir de l’Orégon et nous sommes arrivés dans la salle avec notre bouteille sous le bras et le verre à la main. La séance avait déjà commencé lorsqu’on nous apporta notre assiette débordante de salade Méditerranéenne…

Nous étions au comble de l’extase et du ravissement tant la situation nous paraissait surréaliste. Nous ne savions plus très bien ce que nous mangions, à tâtons nous piquions au hasard dans notre assiette, en équilibre sur nos genoux, sans trop savoir ce que nous allions trouver au bout de notre fourchette. Au final, tout semblait avoir le même goût !… Dans le rang derrière nous, ils étaient plus confortablement installés, avec des petites tables devant eux…

Je suis sûr que vous aimeriez connaître le titre du film. Vous serez encore plus étonné lorsque imagesje vous aurais dit que nous avons assisté à la projection du film français « Dans la maison ». Film excellent de finesse, d’intelligence et de subtilité, en version française sous-titrée. Lucchini en grande forme que nous avons admiré dans notre salle obscure, dans les bruits de fourchettes, un verre de Pinot noir à la main : ça, c’est du spectacle !… Nous avons ri et nous ne savons plus très bien si notre hilarité provenait des réparties de Lucchini ou bien de notre situation quelque peu étrange…

Vous voyez que Portland mérite bien son fameux slogan dont la ville est fière : « keep Portland weird » (Conservons Portland bizarre).  A suivre…

Posted in: Sociétés, Voyages