474 – NOUS GASPILLONS CE QUI EST GRATUIT

Posted on octobre 21, 2013 par

2


La gratuité, c’est recevoir un bien, un service, un conseil, une rémunération, sans rien donner en échange. Mais, quelle valeur donnons-nous à ce qui est gratuit ?

 

Le premier cadeau que nous recevons, c’est la vie. Cadeau somptueux et merveilleux que nous ne savons pas toujours apprécier et que, parfois, nous dilapidons. La vie doit être préservée car elle est aussi belle que fragile, mais nous aimons jouer à la roulette Russe avec elle. Nous buvons, nous fumons, nous mangeons mal et nous ne prenons pas soin de notre santé. Le sommeil est gratuit, alors nous ne savons pas toujours profiter de ses bienfaits. La très grande majorité de nos maladies sont générées par notre mode de vie déplorable car nous ne savons pas apprécier la valeur de cet immense cadeau. Diabète, obésité, hypertension sont le fruit d’une mauvaise alimentation. La progression constante du cancer est due à  la pollution chimique… Ces maladies que nous générons par notre incurie sont des insultes à la vie!

 

Nous sommes arrivés sur terre dans un véritable paradis terrestre que nous avons pillé, dévasté, pollué, génération après génération. Si nous avions acheté et payé la beauté du monde, la pureté de l’air et de l’eau des rivières, la diversité des espèces, nous saurions mieux en apprécier la valeur. Mais nous arrivons ici-bas sans même dire merci, alors que nous devrions chaque jour remercier l’univers de nous avoir fait naître au milieu de tant de beauté et d’abondance. Nous sommes des enfants ingrats, incapables de prendre conscience des merveilles de leur environnement et qui dilapident l’héritage reçu de leurs aïeux.

 

Votre talent est votre cadeau reçu de Dieu. Ce que vous en faites est votre cadeau à Dieu.

Votre talent est votre cadeau reçu de Dieu.
Ce que vous en faites est votre cadeau à Dieu.

 Qu’avons-nous fait de nos talents et de nos dons individuels ? Nous avons tous un domaine d’excellence, comme un cristal précieux au fond de nous. Qu’est-il devenu ? Nous aimions la musique, nous étions doué pour la parole, pour les spéculations intellectuelles ou bien nous étions habiles de nos mains, nous avions l’esprit curieux ou bien nous étions fascinés par le théâtre. Que sont devenus tous ces dons que nous avions reçus comme cadeaux de naissance ? Souvenez-vous de vos années de jeunesse et d’adolescence. Quels étaient vos rêves et qu’en avez-vous fait ? Nous avons su faire fructifier certains talents, mais combien de dons se sont perdus dans l’oubli, par paresse ou par manque de conviction ? Il n’est jamais trop tard pour se remémorer  ces cadeaux magnifiques, il suffit de prendre conscience de ce que l’on aime faire ou de ce que l’on aurait aimé faire : c’est là que se trouve le trésor caché.

 

J’en arrive à la conclusion que tout ce qui est gratuit n’a pas de valeur à nos yeux. Nous méprisons et détériorons ce que nous avons obtenu de naissance, gratuitement, sans effort, comme des fils ingrats. Il faut se demander si nos Etats Providences qui donnent facilement des subsides, sans rien demander en échange, ne font pas de nous des enfants gâtés, pleins d’ingratitudes. Recevoir une allocation chômage de longue durée, sans fournir aucun service en échange, nous transforme en assistés, en citoyens de seconde zone, car il y a un déséquilibre dans la relation. Cet argent que l’on reçoit ne nous rend pas digne, il nous met en situation de dépendance et de dévalorisation.

 

Unknown Regardons la perversité des systèmes de santé dans lesquels tout est gratuit. Vous allez chez le médecin et chez le pharmacien et, comme si vous étiez un enfant, vous ne payez jamais rien. Tout se passe comme si c’était gratuit. C’est une illusion bien sûr, mais le résultat est une perte totale du sens de la responsabilité qui mène à un immense gaspillage de soins, aussi onéreux qu’inutiles. Nous ne prenons même pas soin des médicaments gratuits qui, pour l’essentiel, finissent à la poubelle. Je vais même plus loin en disant que les soins gratuits enlèvent de la valeur à notre santé dont nous ne sommes même plus capables de prendre soin par nous-mêmes !

 

Tout cadeau se mérite et nécessite un remerciement. Remercier la vie, c’est savoir en jouir pleinement et rendre grâce de la beauté du monde. Remercier pour la santé qui nous a été donnée, c’est en prendre soin quotidiennement. Remercier pour les merveilles de la nature, c’est en tirer une immense joie et la respecter, c’est-à-dire en retirer les fruits, sans la souiller. Remercier pour les talents que nous avons reçus, c’est les faire fructifier jusqu’au meilleur niveau d’excellence. Nous devrons toujours nous méfier des pièges que recèle ce que nous recevons gratuitement, sans rien donner en échange. Ce système nous infantilise et nous déresponsabilise, il fait de nous des enfants gâtés, capricieux et ingrats.