473 – CHRONIQUE DE L’INSECURITE ET DE LA VIOLENCE ORDINAIRES EN FRANCE

Posted on octobre 17, 2013 par

1



Nous étions à nouveau pour quelques jours en Provence et avons été frappé à quel point le nombre d’agressions en tous genres fleurit un peu partout. L’insécurité semble faire désormais partie de ce que les français considèrent comme la normalité.

 

Il m’a suffit de consulter le journal local, le bien mal nommé « Midi Libre » pour me faire une idée de cette normalité. J’ai feuilleté le journal un seul jour, tout à fait ordinaire et choisi au hasard, un Samedi du début Octobre. La lecture est assez édifiante. Je passe sous silence, bien entendu, les diverses malversations et truandages divers dont plus personne ne s’offusque.  Je ne mentionnerai pas les agissements des tagueurs invétérés qui ont sali les plus beaux monuments d’Avignon. Je n’ai pas non plus noté le braquage d’une bijouterie de luxe à Paris puisque c’est maintenant une spécialité française. J’ai seulement relevé les « faits divers » qui ont été relatés, ce jour là, dans le midi de la France.

 

Très banal d’abord, deux campings cambriolés au cours de la nuit qui font suite, paraît-il, à une suite ininterrompue d’effractions dans les campings de la côte languedocienne qui a sévi tout l’été. Il s’agit du « gang des cutters » qui entre dans les tentes et dérobe les portefeuilles pendant que tout le monde dort ! Un Kosovar aurait été arrêté, mais le reste de la bande continue à sévir.

 

Le mieux, pour éviter le car-jacking

Le mieux, pour éviter le car-jacking

 Une femme âgée a aussi été victime d’un « car-jacking » et s’est fait dérober sa voiture par deux malfrats armés qui ont disparu dans la nature. A Marseille, un Bulgare s’est spécialisé dans l’exploitation des mendiants. Il « dirigeait » un réseau de 5 mendiants, véritables esclaves des temps modernes, qui opéraient autour de la gare Saint Charles.

 

Dans la banlieue de Marseille, deux hommes ont été blessés par balle à la sortie d’une discothèque. L’un d’eux est en réanimation à l’hôpital Nord. La routine donc. De même le braquage d’un bar-tabac par quatre hommes armés et cagoulés qui ont roué de coups le propriétaire et pris son fils en otage en lui mettant un pistolet sur la tempe. Ils se sont enfuis après avoir tout dévasté et ont emporté quelques économies. Le propriétaire leur a tiré dessus, mais, étrangement, il n’a pas été mis en prison ! Les buralistes de Marseille ont relevés 43 vols à main armée au cours des derniers six mois dans leurs commerces!

 

Proche de Nîmes, deux hommes déguisés en femmes,  mais armés, ont commis un hold-up dans la images-10poste d’une petite commune en emportant la caisse à bord du véhicule d’un employé. Ils courent toujours ! A Montpellier, une personne âgée est victime d’une « arnaque au rétroviseur » : deux individus accrochent le rétroviseur et s’installent dans la voiture de la victime  pour en discuter. Mais ils le menacent et l’obligent à donner le code de sa carte bancaire. D’après le journaliste qui rapporte l’événement, cette technique serait très courante et familière à la sortie des supermarchés !

 

Dans le Gard, toujours le même jour, deux hommes armés ont braqué un magasin Lidl et sont partis avec le coffre fort. Dans le même temps, j’apprends qu’un libyen a tenté d’égorger avec un tesson de bouteille un passager dans le train pour Marseille. Bien banal en somme…

Devant tant de violences quotidiennes, comment s’étonner qu’à Montpellier, une jeune mère, sous l’emprise de l’alcool, ait frappé son bébé à la tête ?

 

En fait de drogues et de stupéfiants, le même quotidien nous apprend qu’une nouvelle drogue est apparue sur le marché. Elle est dénommée « drogue crocodile », un cocktail dévastateur, 15 fois plus nocif que l’héroïne et trois fois moins cher, que les toxicomanes s’injectent, à la recherche de je ne sais quel paradis qu’ils ne trouvent pas sur terre ! Cela détruit les vaisseaux et corromps les chairs, mais il se trouve des individus suffisamment suicidaires pour être tentés…

 

Dans tout ce fatras, j’ai oublié de vous parler de cette très vieille dame de plus de 90 ans qui, dans l’Aude, a reçu la visite d’un jeune couple très gentil, qui se prétendait ami de ses enfants et qui en a profité pour la dévaliser. Que dire encore du hold-up commis, toujours le même jour, dans la boulangerie de Miramas par un gang de deux braqueurs armés, âgés chacun de… 13 et 14 ans ? Miramas, c’est pas Chicago tout de même ! Quand une société en est rendue là, elle devrait se poser des questions… Mais, en attendant, elle se procure des armes et s’organise en auto-défense !

 

images-9 Au milieu de tout cela la police et la justice semblent totalement hors course. Lorsque les premiers finissent parfois par arrêter un malfrat, la justice lui trouve assez de circonstances atténuantes pour le remettre en liberté. Mais qui aujourd’hui respecte la justice ? Sûrement pas un certain André Baptiste qui était convoqué aux Assises de Nîmes pour répondre de multiples vols à mains armés dénommés « home-jacking ». Le sieur Baptiste, qui pour une raison obscure était en liberté, ne s’est tout simplement pas présenté au tribunal. On ne respecte que ce qui est respectable ! Le tribunal qui n’a sans doute rien d’autre à faire a attendu toute la journée l’arrivée hypothétique du prévenu. Avec les policiers et les avocats, ce sont une quarantaine de personnes qui ont attendu en vain. Une telle patience frise la bêtise !…

 

Le responsable des services d’urgence des hôpitaux de Marseille a déclaré : « nous sommes confrontés à un niveau de violence jamais atteint… les atteintes aux biens et aux personnes » ont doublé entre 2011 et 2012 ! Comment se fait-il que la violence diminue partout en Europe, sauf en France où elle explose?

 

Voilà le menu ordinaire d’une journée calme dans le midi de la France. Soyons heureux, il n’y eut pas, ce jour là, de crimes crapuleux par des tortionnaires sordides comme il arrive souvent. Ce fut une journée très ordinaire et beaucoup pensent qu’il n’y a rien à en dire tant elle fut normale. Tout est question de point de vue !… A part cela, la France est un beau pays.